Carnet d'une gourmande chronique...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Cantine

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, février 12 2015

Sur le pouce } La petite restauration gourmande du Magnolia Café

MagnoliaCafe-A.JPG

Banh-mi au porc haché façon "lao"
               

La rue des Filatiers continue sa reconversion gourmande en accueillant une nouvelle adresse : Le Magnolia Café. Encore un café ? Une cantine colorée et paisible où l'on croque de réconfortant banh-mi entre autres...

                 

De par la couleur bleue turquoise de son enseigne, on y entre par curiosité. En effet, le Magnolia Café est atypique. Ce n'est pas vraiment un café ni un salon de thé. On y est accueilli par 2 pétillantes gérantes d'origine lao-thai qui nous reçoivent comme chez elles. Derrière ce joli nom floral se dévoile peu à peu un lieu assez décalé plutôt douillet et mignon (légèrement orienté kawai), Je vous avouerais que j'ai eu un petit coup de cœur pour les suspensions lumineuses en bambou venant du Laos. 

Il est midi (ou pas) et vous avez faim ? ça tombe bien le Magnolia Café vous propose des petits plats tout au long de la journée qui font voyager en Asie  : du porc au caramel, du poulet au curry en passant par la soupe de nouilles comme là-bas qui revigore. Et parfois, un plat du jour français (par exemple : gratin de pomme de terre, tagliatelle et poulet à la crème...) « Comme à la maison, on ne mange pas tous les jours asiatiques, parfois français !». Étonnamment, une phrase que je répète assez souvent de mon côté ;)

Pour ma part, leur sandwich Banh-mi m'a rendu accro(c) ! J'hésite toujours entre le poulet saté grillé ou le porc façon lao. En revanche, leur bœuf est un peu coriace. Ce sandwich d'origine franco-viet est préparé à la demande, et en plus, comme je l'aime, enfin presque ! La demie-baguette est grillée puis farcie fraîchement de concombre, de carotte râpée nature (j'aurais souhaité "aigre-douce"), de branches de coriandre qui parfument discrètement, nappé de mayonnaise (ce n'est pas une hérésie) et de viande cuite au dernier moment. La commande prend quelques minutes, une impatience récompensée par un sandwich bien gourmand qui déborde.

En bouche, on a du croustillant et du moelleux, du chaud et du frais, du végétal et de la carne, des contrastes qui font littéralement craquer ! Avant de passer à la dégustation, j'ajoute rituellement un filet de sauce Sriracha et de quelques gouttes de sauce Maggi (elle possède un parfum de nostalgie).  

Après tout ça, même on se sent rassasié, les desserts nous font de l'oeil : les brioches vapeurs sucrées (haricot rouge, taro...), les tiramisus de la maison ou encore « le fudge banane coco » à savourer à température ambiante (sortez-le un peu avant de croquer dans votre sandwich) et partager à deux (ça tient au corps !). 

Le Magnolia café est le bon spot à petit budget, avec de la bonne humeur sans limite ;) 

    

  

Magnolia Café

rue des Filatiers, quartier Esquirol, Toulouse.

Ouvert du Lundi au Samedi, de 10h30 à 19h.

Formule Banh-mi (sandwich + dessert et boisson) à 6,90e. 

Formule Porc au Caramel (plat + dessert et boisson) à 9,90e.

jeudi, juillet 17 2014

La Saga Street-food de l'été #1 } Les sandwichs nomades de Monsieur Cyclofood

MCyclofood-A3.JPG

Après des mois de tournées à vélo selon les caprices de la météo... Thomas, alias Monsieur Cyclofood, s'est arrêté au 6 rue des Salenques. Cette fois-ci, c'est à vous de venir vers lui dans sa cantine franco-vietnamienne. Un minuscule restaurant de 12 couverts. Tout bon ! Tout neuf !

               

Le Banh mi est le métissage de la baguette française à la culture vietnamienne : une baguette composée de gio lua (ressemblant à de la mortadelle) ou de viande grillée (porc, boeuf, poulet...) voire même de pâté bien de chez nous avec une part de crudité et d'herbes fraîche. Ce mets bon marché fait partie du paysage de la street-food viet, on en trouve à chaque coin de rue. En France, depuis quelque temps, le banh mi fait fureur à Paris. Il y a même des articles classant les meilleurs banh mi de la capitale. A Toulouse, les adresses proposant ce sandwich équilibré sont rares. On peut citer Asian Kanteen, Small Hanoï, Nico Banh Mi et dernièrement, Monsieur Cyclofood

             

MCyclofood-B1.JPGMCyclofood-B3.jpg

A l'heure du déjeuner, vous avez certainement croisé cet homme courageux poussant son lourd triporteur, au 4 coins du centre-ville, pour conquérir les estomacs affamés en popularisant ces sandwichs méconnus. Pour vous avouer, je n'ai jamais réussi à l'attraper sauf à la dernière édition de Malmö et Lulea

Aujourd'hui, on retrouve Thomas -moins essoufflé- en tablier derrière son comptoir, dans ses murs de brique et de matières brutes. Un lieu lumineux où sont disposés des tables recyclées et bricolées, des verres Duralex (qui nous rajeunissent), une carafe costaud et des mini-bouteilles de sauce Nuoc Nam (ingrédient incontournable dans la cuisine vietnamienne). 

On s'y déplace surtout pour ces dépaysants et copieux banh mi (poulet poché aux aromates, porc caramélisé et poivrée, canard aux 4 épices ou mystère du jour/5€) qui sont toujours au rendez-vous. Une belle baguette garnie de carotte râpée aigre-douce, de concombre croquant, de coriandre parfumée et de viande rigoureusement préparée. Un sandwich bien gourmand et irrésistible. Un peu dommage qu'il soit servi froid. Le contraste crudité froid avec la viande chaude aurait gagné en saveur. Petit conseil, laisser le temps au sandwich d'être à température ambiante avant de le croquer. Quant à moi, je l'apprécie surtout napper de sauce aigre-douce piquante passionément ;)

Parmi les petites nouveautés, Monsieur Cyclofood propose aussi un plat du jour -9,50€- chaudement préparé à la commande comme le porc caramélisé aux petits légumes (sur un lit très douillet de riz) ou encore des boulettes de porc et salade (presque comme un bun cha). Et pourquoi pas, un Bo bun pour les jours de canicules qui s'annoncent inévitablement ? 

             

MCyclofood-C1.JPGMCyclofood-C2.JPG

Cette cantine ouvre aussi pour le salon de thé l'après-midi. Tout comme les banh-mi, les douceurs sont du même ressort. Des desserts classiques avec une touche exotique qui change tout : pannacotta coco framboise-litchi, riz au lait de coco, financier... Et tout en sirotant un café ou un thé, Monsieur Cyclofood vous offre à déguster des carrés de Chocolat Marou (marque française de chocolat vietnamien) qui méritent bien notre attention. 

              

Enjambez un vélib (il y a des stations à 2 pas) et partez à l'aventure gourmande ! Cette petite adresse vaut le détour. 

         

           

Monsieur Cyclofood

6 rue des Salenques, quartier Arnaud-Bernard. Toulouse

Ouvert du lundi au samedi, de 11h à 18h. Sur place ou à emporter.

            

_______

Les autres Sagas Street-food...

#2 } Copains comme Canard, chez Duck Me 
#4 } à venir...
#5 }
#6 }
#7 }

jeudi, mars 21 2013

Les Coudes sur la Table

LCSLT-1.JPG

Encore Merci Elodie :)

           

Petite Cantine  Des fauteuils où l'on aime se blottir, une longue banquette familiale bricolée, des coussins moelleux, de petites tables entourées de chaises d'écolier, une envolée de grue en papier, de jolies pailles rayées, une cuisine gris foncée donnant sur une petite salle lumineuse et tranquille... Les Coudes sur la Table est une petite cantine installée au 39 rue des Lois, qui nous accueille depuis 3 mois, dans un quartier débordants d'étudiants (à 2 pas de l'Arsenal). 

   

LCSLT-3.JPG

En cuisine, c'est Amélie. Après un passage dans le domaine de la Communication parisienne, elle prend un autre cap, celui de la Cuisine. Elle s'est aventurée derrière les fourneaux d'un chef fou italien et ceux de Gilles Choukroun, et arrivée à Toulouse depuis plus d'un an. Au service, c'est Cédric (en semaine) et c'est Myrtille la bavarde (le samedi). Ces deux derniers sont aussi graphistes dans la vie, d'où la déco très inspirée «blog déco» (je trouve) et les photos sur FB mettent sur la voie.

                 

LCSLT-1bis.JPGLCSLT-1ter.JPG
LCSLT-5.JPGLCSLT-5bis.JPG
Bucatini aux champignons - Tartare d'ananas, gelée aux fruits de la passion et chantilly au citron-vert

Sur la carte, des plats simples : Pasta, Soupe du jour, Sandwichs gourmets (dont un carnivore et un végétarien), Salade de légumes jolie jolie et desserts maison mais cuisinés avec des produits de saison locaux ou originaux (d'origine, pour les produits italiens) et proposé à petit prix. Amélie veuille à changer la carte chaque semaine selon le marché et la saison. C'est certain, on s'ennuie pas dans cette maison ! 

Pour les desserts, Amélie l'avoue, son bec ne penche pas vers le sucré. Finalement, ce sont des desserts simples qu'on est bien heureux de re-découvrir (il faut reconnaître que ça se fait rarement) comme le riz au lait aux pralines-rose, la crème aux oeufs, la poire pochée à la verveine...

Côté boisson, du frais (jus de pomme, vins de la région et de la bière tarnaise) et du chaud (des thés bios et du café équitable).

             

LCSLT-B.JPGLCSLT-C.JPG
LCSLT-A2.JPGLCSLT-4bis.JPG

L'après-midi, l'ambiance est plus calme et accueille aussi les déj-tard. Au goûter, des expressos, un macchiato... Et même un chocolat blanc dont le lait est chauffé à la casserole avec les graines d'une véritable gousse de vanille. A siroter en grignotant un cookie ou une part de gâteau du jour. Ou encore, s'ils n'ont pas encore disparus, pensez à déguster les desserts de la semaine. 

                      

Les Coudes sur la Table est une jolie petite adresse où l'on se retrouve comme chez soi... Où on déjeune une cuisine de saison comme à la maison. N'hésitez pas à poussez la porte et à venir bavarder avec Amélie et Myrtille. 

     
            

Les Coudes sur la Table

39 rue des Lois, quartier Arnaud Bernard. Toulouse.

Lundi au Samedi, de 11h30 à 19h. Service Continu. Sur place ou à emporter.

mardi, janvier 22 2013

Un vendredi soir chez l'Herbe Tendre

HerbeTendre-A.JPG

Comment le mener à la baguette ?  Sortie en amoureux, le vendredi soir, à L'Herbe Tendre, petite adresse discrète établie à la rue des Paradoux (anciennement le Vert-Caramel). La maison est tenue par deux frères. L'un a travaillé à la Cale Sèche (vous savez le planteur à partager et les fameux rhums arrangés à mini-prix, rue Gambetta), et l'autre a fait sa carrière derrière les fourneaux (du restaurant alsacien, du bouchon lyonnais en passant même dans une cantine à sushi).

                   

HerbeTendre-B.JPGHerbeTendre-C.JPG

Petite salles de quatorze couverts, baguettes et verres sur les tables. Ambiance vinyles, livres, tableaux aux murs de briques. La cuisine est ouverte mais un trésor se cache au bout du couloir... Sa cour qui faudra profiter dès l'arrivée des beaux jours... Installés dans la salle, on se sent comme chez soi, bordé par la musique. Seul petit bémol, le moment où un petit groupe de 6 arriva dans la trop petite salle... 

Parce que je me sentais bien et que le lieu s'y apprêtait, j'ai commandé un planteur (rhum cannelle allongé de jus de fruit) pour m'ouvrir l'appétit. 

                    

HerbeTendre-D.JPGHerbeTendre-E.JPG

Le midi, ils proposent des assiettes rustiques et copieuses (assiettes composées de salade, pommes de terre sautées à la bière et plat du jour...). En dessert, tout le monde tombe dans le piège du Café Gourmand car l'assiette est si généreuse qu'il est bien triste de s'en contenter tout seul.  

Le soir, enfin certains soirs, comme le vendredi, ils proposent des ramens ! Mais c'est quoi ? C'est une soupe-repas d'origine chinoise dont les japonais raffolent. Traditionnellement, c'est un plat à base de nouilles de blé servi dans un bouillon de porc. A l'Herbe Tendre, les ramens sont préparés à leur façon avec des produits frais bien de chez nous : du canard, un oeuf poché, poireau, champignon, carotte, des nouilles ramens, une belle poignée d'herbes fraîches... Ce qui donne, en effet, un plat fusion que typiquement japonais. D'ailleurs, j'ai été très marqué par cette avalanche d'herbes, qui me rappelle le ka tiew khmer ou le pho viet

             

HerbeTendre-F.JPG

De mon côté, mon riz sauté était imposant. Plus je m'avançais, plus je me demandais si cette dune de riz allait s'affaisser. Je tombe sur des champignons de Paris, des tronçons de poireaux, une belle portion magret (hélas trop cuit) qui se cachent sous la colline de riz. Pour ce repas, sans aucun doute, il convenait de prendre son temps. La soirée nous appartient...  

                        

HerbeTendre-G.JPG             

Ensuite, bien que le bol de ramen et le riz sauté calent bien, n'oubliez pas de finir par une note sucrée ! Il serait dommage de se passer de leur Café Gourmand si fameux. Et un Café Gourmand pour deux, et UN !  

                 

Une belle soirée décontractée à deux, un dîner repus, et une addition toute en légèreté.

Aux dernières nouvelles, désormais jeudi soir, c'est aussi ramen !

                   

               

L'Herbe Tendre

45 rue des Paradoux, Toulouse. 05 61 14 17 80

Mardi de 16h à 22h. Mercredi et Jeudi, de 14h à 22h. Vendredi et Samedi, de 12h à 21h30. 

- page 1 de 5