Carnet d'une gourmande chronique...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, décembre 14 2014

Recette } Jus de Pomme Chaud aux Pruneaux d'Agen et au Thé Tsarevna

JusdePommeChaud.JPG            

L'une de mes découvertes de ces dernières semaines est le jus de pomme... chaud ! Je savais qu'on pouvait boire du cidre chaud (j'ai parcouru le Marché de Noel de la place du Capitole désespérément à sa recherche, aucun chalet n'en produit hélas), mais le jus de pomme, je n'y ai jamais pensé ! Le plus dingue ? C'est le chalet "Taulièr d'Occitania" (loge 84), un comptoir qui fait des burgers à l'accent occitan, qui m'a fait découvrir cette délicieuse alternative au vin chaud ! C'est certes plus sucré que le cidre, et quand c'est préparé avec du jus de pomme artisanale avec des épices savamment dosé, c'est juste une tuerie ! Les enfants et les personnes n'aimant pas l'alcool vont sans doute adorer. Attention, leur jus de pomme chaud est proposé que les week-ends.

Voici une recette personnelle que j'ai improvisé ce dimanche avec des pruneaux et du thé Tsarevna de Kusmi Tea (le thé de Noel 2014 de la maison, un thé noir aux épices, orange, vanille & amande), qui fleure bon déjà Noel ;) 

              

} Jus de Pomme Chaud aux Pruneaux d'Agen et au thé Tsarevna de Kusmi Tea

Pour environ 6 tasses de 20 cl. Préparation Rapide.

  • 1 litre de Jus de Pomme (de préférence artisanal, le mien vient de l'Aveyron) 
  • 20 cl d'infusion de Thé Tsarevna (un autre thé de Noël peut faire également l'affaire)
  • 4-6 beaux Pruneau d'Agen (de préférence avec les noyaux ;)

Faire infuser une 1 cc de thé Tsarevna dans 20 cl d'eau chaude, durant 3 min (attention pas plus). Filtrer.

Dans une casserole, réunir le jus de pomme, l'infusion de thé et les pruneaux. Faire chauffer sans amener à ébullition. Laisser frémir doucement pour que tout ce monde communique, soit en harmonie. 

Servir sans attendre (attention aux doigts, c'est chaud !) avec des bredele ;)

     

mercredi, décembre 10 2014

Palmarès } Prix Lucien Vanel 2014 Toulouse

PrixLucienVanel2014.JPG

Lundi soir avait eu lieu la 7e Remise des PrixLucienVanel 2014 !!!

      

Les Prix de l'Académie Lucien Vanel 
                
Le Lauréat 
                

                 

Meilleur Espoir 
              

              

Valorisation des Vins du Sud-Ouest 
               

                     

Prix Féminin de l'Interprofession des Vins du Sud-Ouest 
           
Les Nommées : Sandrine Prim et Coraline Beal.

             
                       

Les Prix du Public 
        
Coup de Cœur 
                 

   

Maître-Restaurateur 
               
Les Nommés : "Les 4 petits cochons" Toulouse et "Les Sales Gosses" Toulouse   

            

L'Accueil 
          
Les Nommés : "Le Café Parisien" Toulouse et "L’Impériale" Marché Victor Hugo Toulouse 

           

Bravo aux lauréats ! Bravo à Tous ! 

Rendez-vous fin Septembre pour la 8e Remise des Prix Lucien Vanel 2015 et qui lancera le début des festivités « Toulouse à Table ».

                

Merci à l'Office du Tourisme Toulouse, à l'UMIH 31 et à la Mairie de Toulouse.

mardi, novembre 25 2014

Restaurant } La cuisine de la Chine centrale par A Wu Gourmet, à Toulouse

AWuGourmetToulouse.jpg

Soupe tofu, champignons noir & parfumé. Mmmh l'huile de sésame...

        

Si vous pensez que le bœuf Lok-lak et le pad thai font partis de la cuisine chinoise... Vous avez tout faux ! Attention, je vais vous taper le bout de vos doigts avec une baguette ;) C'est en me rendant vers la radio que j'ai découvert A Wu Gourmet, ouvert il y a 2 semaines. Un resto situé à l'avenue de Lyon qui propose de faire découvrir la cuisine de la Chine centrale… Et les clichés ont pris une claque !

Le cadre est traditionnellement kitshissime à souhait mais c'est dans l'assiette que tout se passe. Evidemment, pas de nems ni de bobun (qui sont vietnamiens), en revanche des plats à base d'agneau ou de mouton (qui l'auraient cru ?), quelques plats de légumes bien croquants sous la dent (justes saisis et assaisonnés comme il faut), le fameux canard laqué à la pékinoise ou même du homard (ces 2 plats sur commande à l'avance)… 

Le soir, A Wu Gourmet est fréquenté par les clients chinois (de chez Gronavion) et par les étudiants nostalgiques qui se déplacent avant tout pour la soupe de nouilles de blé (étirées à la main) dans un bouillon de mouton. Tandis qu'à midi, la tranquillité règne tellement qu'on entend le chef dompter le wok en cuisine... 

C'est donc au déjeuner que j'ai retrouvé ma camarade de baguette et on s'est laissées guider par la curiosité... On voulait tout prendre mais il fallait bien choisir ! Mon plat de porc et légumes sautés était légèrement caramélisé et relevé au Doubanjiang (pâte de fèves de soja salés au piment). Un délice pour les fans de piments ! Ma camarade, quant à elle, s'est régalée d'une soupe duo aux champignons noirs/parfumé/tofu (le bouillon est épaissi à la fécule, on aime ou pas) et d'un poulet froid en plat. Les fleurettes de brocoli sautées à l'ail avaient l'air simple mais tout en saveur !

Je vous recommande de prendre un plat de viande (porc sauté pimenté, poulet…) et un plat de légume qu'on partage + 2 bols de riz. C'est largement suffisant pour deux estomacs soifs de découverte. 

     

    

A WU Gourmet

6 avenue de Lyon, quartier Matabiau, Toulouse. 05 61 58 07 10

Ouvert tous les jours, midi et soir. Fermé lundi.

dimanche, novembre 9 2014

Recette } Oeuf onsen, magiquement parfait !

Oeufparfait.JPG

Pas vraiment une recette mais une technique japonaise de cuisson de l'oeuf issue des sources chaudes "onsen" que j'ai expérimenté trois fois en une semaine... Vous l'avez sans doute lu sur un blog, entendu dans une émission de cuisine, croisé ce terme d'oeuf onsen, oeuf parfait ou encore oeuf à 65° dit aussi "à basse température" au restaurant. En effet, le dernier intitulé est assez prétentieux. Et pourtant, cette simple technique permet de transformer un ingrédient simple et bon marché en un plat magique et de grand chef : le blanc est tremblotant, le jaune est étonnamment pris mais pas trop coulant qu'on peut même le tartiner. Avec le sentiment de fierté en prime. On devrait tous essayer !

          

Comment faire ? A défaut d'avoir une source d'eau chaude près de chez soi, on peut improviser avec ce qu'on a ! Dans une petite casserole (de préférence un cocotte en fonte ou n'importe quel récipient résistant à la chaleur), mettre les œufs entiers avec la coquille "sans les casser" au fond, y verser de l'eau bouillante/bien les immerger (attention, ne pas allumer le feu sous la casserole) puis couvrir avec un couvercle épais. 

Tourner votre minuteur pour 15 à 20 min (tout dépend si vous préférez le jaune plus ou moins pris). Le temps écoulé, il suffit de casser l’œuf cuit dans un ramequin ou sur votre plat (des restes de ratatouille réchauffée par exemple.).

              

Il y a mille idées pour accommoder l'oeuf onsen dans un bol de nouilles ramen, de champignons poêlés, à la florentine (épinards sautés et béchamel), dans une bisque avec un tartare de langoustine (une idée de Frank Renimel à emprunter), avec une sauce hollandaise et du lard croustillant façon benedict... Voir tout simplement fleur de sel et piment d'Espelette. A déguster à la petite cuillère avec du bon pain, soignons les petits détails pour un plaisir immense ;)
      

- page 1 de 107