Carnet d'une gourmande chronique...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, septembre 26 2014

A vos Agenda ! } Toulouse se met enfin à Table !

PopoteNadCar-C1.JPG

Les 26, 27 et 28 septembre, le cœur de Toulouse va vibrer en savourant sa 1ere fête qui rassemble tous les gourmands ! C'est Toulouse à Table ! Un weekend placé sous le signe du Bien-vivre, de la solidarité et de la convivialité !

Au menu : Rassemblement de Foodtruck (Port Viguerie le vendredi soir), Rallye des Chefs (Jeux de piste grandeur nature samedi, sur inscription), Boeuf à la broche pour grande tablée (Alsace Lorraine samedi soir, à réserver), Courses des gourmets...

Sans oublier des événements off ! 

Il y en aura pour tous les goûts ! En savoir plus sur ce weekend ? http://www.toulouseatable.com/

           

A vos Bandanas et à vos fourchettes !

    

mardi, septembre 16 2014

La Saga Street-food de l'été #4 } Le Burger Haut-Couture, chez Sandyan

BurgerSandyan.JPG

             

Après le bento-déjeuner élégant et savoureux, Sandyan nous surprend encore une belle fois avec leur burger... Un Burger végétarien Haute-Couture !

             

Aujourd'hui, "pour manger un bon burger à Toulouse" chacun a ses préférences et même son classement personnel. En ce qui concerne les burgers sans viande, hélas, les adresses sont limitées. En effet, l'offre végétarienne est quasi inexistante, ou se résume à substituer facilement le patty de viande par...une galette de pomme de terre ! Il faut avouer que ce genre de sandwich est plutôt indigeste et, en  plus, il donne rarement envie... Heureusement qu'il y a quelques rares adresses où le burger végétarien vaut le détour, notamment chez Sandyan ;)

Depuis cet été, Sandyan élargit son offre déjeuner en lançant son Burger VG seulement à emporter. Il demande 1o minutes de préparation/d'attente mais on peut le commander par téléphone et venir le chercher. Pour ceux qui sont accro(c)s au fabuleux bento-déjeuner, il y a un burger végétarien version mini qui est proposé parmi les petits plats pouvant donner un aperçu. 

Le Burger VG version Sandyan se veut "heathly", élégant et surtout végétarien. Il est de taille raisonnable, en revanche, il est haut. Il se compose d'une julienne de légumes de saison cuisinée (relevée d'épices racines ? Il me semble deviner du galanga et de la citronnelle ou ai-je rêvé ?), nappé d'une sauce tartare maison, d'une intrigante galette de riz cristal grillée et l'ensemble est maintenu par un pain-bun à l'algue Nori cuit à la vapeur. A déguster bien chaud tranquillement au bureau pour se faire envier par ses collègues ou à l'extérieur avec ses amis (place Wilson, square De Gaulle, autour de St-Sernin...). Toutefois attention, le pain a tendance à devenir dense en refroidissant. Et est-ce bon ? C'est tout simplement délicieux ! 

    

A savourer, que vous soyez végétarien ou pas !

    

     

Sandyan

54 bis rue Alsace-Lorraine, quartier Jeanne d'Arc, Toulouse. Tel : 05 61 21 45 64

Burger seulement à emporter & au déjeuner du lundi au samedi midi. 

Burger seul à 6,8o€. Avec dessert à 1o€. Avec dessert et boisson maison à 13,8o€

    

_____

Les Sagas Street-Food précédentes...

#1 } Les sandwichs nomades de Monsieur Cyclofood 

samedi, septembre 13 2014

A Vos Agendas ! } Ce week'end, restons curieux ! #2

Quels sont les événements de cette fin de semaine ?? Il n'y a plus qu’à cliquer ;)

dimanche, septembre 7 2014

Sélection } Où bruncher à Toulouse ???

LePetitLondon-A.JPG

              

Voilà une bonne question qui revient souvent en fin de semaine ! Avant, on pouvait bruncher que dans les salons de thé (le Bapz...). Récemment, la tendance a gagné les bars, les restaurants... Bref, tout le monde s'est mis à faire des brunch, plus ou moins heureux (Pourquoi des oeufs brouillés en plus de la part de quiche ? Une tomate-mozzarella en décembre ?), plus ou moins généreux (Il est où le reste ? Planquer sous la feuille de salade ?) et surtout à tous les prix (ça coûte un bras pour des choses pas cuisinées !)...

J'aimais bien celui du Code Bar (rue Rémusat) qui proposait 3 formules malignes : assiette "Salée", assiette "Sucrée" ou assiette "Salée et Sucrée" pour environ 10e et dont l'ardoise changeait chaque dimanche selon le marché. Je fondais pour l'omelette "roulée" et légèrement baveuse à cœur, qui me rappelait mes séjours parisiens... Hélas, le Code Bar n'existe plus, remplacé par les Polissons qui proposent aussi un brunch depuis l'été dernier. Autant j'adore y déjeuner (les plats du jour sont top et leur tartare est à tomber !), mais j'avoue que leur brunch ne me séduit guère. Vous avez compris que je suis une grande amatrice, mais aussi, assez difficile en matière de brunch. Une part de quiche avec une part de salade ou du jambon serrano et tortilla espagnol, ce n'est pas une définition du brunch. 

Encore une petite pensée nostalgique envers Les Tables de la Fontaine, qui autrefois, faisait un excellent brunch varié et de qualité. Aujourd'hui, on est déçus de trouver des grandes salades et les burgers à l'ardoise. Dommage... 

              

Il m'est impossible d'élire le meilleur brunch de Toulouse. Pour moi, il n'existe pas et puis surtout on a pas les mêmes goûts, exigences (vous l'avez lu plus haut)... En revanche, rédiger une sélection d'adresse selon le profil est plus judicieux. La liste n'est pas exhaustive (évidemment, les adresses pas encore goûtées et/ou pas appréciées n'y apparaissent pas). Cette sélection s'enrichira à l'avenir au fur et à mesure des découvertes. N'hésitez pas à revenir pour jeter un coup d’œil ou à me faire part des brunchs que vous avez aimé. 

Maintenant, vous savez au moins où bruncher ce dimanche ! ;)

             

LaFianceeBrunch-G.JPGLaFianceeB2-F.JPG
La Fiancée

La Fiancée, pour les fines bouches

Ah La Fiancée... Ce salon de café a le mérite de dépoussiérer le brunch à Toulouse, qui affiche très souvent complet. Le menu change chaque semaine, il est annoncé tous les jeudis sur leur page FB. Leur brunch est composé de 5 petits plats (dont les saveurs peuvent être surprenantes voire détonnantes : huile de truffe, gremolata, badiane, menthe...) qui s’enchaînent, une boisson maison et évidemment, un café ! Attention, pas de thé. Menu brunch à 16,5e.

> La Fiancée, 54 rue Peyrolière. Quartier Daurade. Samedi (1 service) et Dimanche (3 services).

       

BeaucoupBrunch.JPGBeaucoupBrunch2.JPG
Le Beaucoup

Le Beaucoup, pour les plus difficiles

Adrien veut son camembert braisé, Clément son english breakfast, Maé sa grande salade de chèvre, Olivier son burger de boeuf, et moi, je rajoute mon grain de sel avec un œuf cocotte au foie gras et un artichaut vinaigrette ! L'impossible brunch existe et c'est au Beaucoup qu'il faut y aller. 

On n'hésite plus entre la dizaine suggestion d'assiette bien plantureuse et les 4-5 burgers (dont celui au saumon rose contrastant avec un pain-bun à l'encre de seiche qui attrape l’œil avant les papilles). Thé ou café filtre à volonté, plusieurs choix en jus de fruit (orange, pomme, pamplemouse, cranberry...). Et on finit avec l'assiette sucrée : pancake, fromage blanc et mini-pâtisserie. Compter 16e (avec un supplément pour le burger) par personne.

> Le Beaucoup, 9 place du Pont-Neuf, Toulouse. Tel : 05 61 12 39 29. Service Samedi et Dimanche. 

          

La Belle Verte, pour ceux qui ont soif de vitamine

Le brunch du dimanche est à l'image du restaurant et de ce qui est proposé en semaine : végétal, frais, coloré et varié riment avec générosité, découverte et bien-être. Ce brunch végéta*ien n'effraie personne : La clientèle est composée principalement d'omnivore que de végéta*ien. Et il n'est pas rare que le restaurant affiche très souvent complet. Grande assiette salée du jour + petite assiette sucrée + boisson chaude et jus de fruit ou verre de vin pour 19,90e. Bonus : Possibilité de brunch sans gluten, à préciser lors de la réservation. 

> La Belle Verte, 50 rue Aubuisson, quartier St-Aubin. Service le Dimanche. Réservation vivement conseillée et soyez ponctuel !

         

DeuxSurLaBalancoire-A.JPGDeuxSurLaBalancoire-C1.JPG
Deux sur la Balançoire

Deux sur la balançoire, pour les amoureux discrets

"Deux sur la balançoire" a ouvert il y a presque un an par un couple de cuisinier-pâtissière. Une cuisine mieux qu'à la maison et on a plus qu'à glisser nos pieds sous la table : ça commence par de petits viennoiseries de la boulangerie d'en face, des tartines avec des confitures mijotées par la pâtissière, suivi d'une grande assiette salée selon l'humeur du chef, boisson chaude et smoothie à volonté. Et petite pâtisserie de la maison pour finir. Formule à 18e.

> Deux sur la Balançoire, 96 boulevard Pierre et Marie Curie, quartier Minimes. Service le Dimanche. 

             

The Dispensary, en anglais dans le texte et dans l'assiette

Bruncher dans un pub anglais vous paraît saugrenu ? En effet, pour boire, il y a de quoi faire et... pour manger aussi ! Full English Breafkast avec café et jus d'orange (12,50e), le traditionnel Sunday Roast, les burgers carnivore ou végétarien avec frites maison (env. 12e) ou encore leur fameux Fish'n'Chips servi avec coleslaw et sa petite purée de petits pois (12,50e) vous feront changer d'avis ! En plus, tout est cuisiné maison. Petit détail amusant, les saucisses et le bacon anglais sont fabriqués par des bouchers anglais dans... le Gers ;)

> The Dispensary, 1 rue Marthe Varsi, quartier St-Cyprien. Service le Samedi et Dimanche.

         

La Maison Drôle, pour les locavores

A la Maison Drôle, la musique est folk, les meubles sont chinés, et dans l'assiette, chaque ingrédient vient de la région. L'adresse s'est fait connaitre avant tout pour son brunch locavore du samedi, et depuis peu, c'est aussi ouvert le dimanche. A découvrir ou à re-découvrir. Formule à 17,50e.

> La Maison Drôle, 2 rue Joutx-Aigue, quartier Carmes. Service le Samedi et Dimanche (dès fin août).

        

LePetitLondon-B.JPGLePetitLondon-C.JPG
The Petit London

The Petit London, pour les budgets serrés

C'est dans ce lieu improbable qu'on y trouve le brunch le plus sympathique de tout Toulouse ! Une formule complète à base de produits frais et fermiers proposée pour 10 € tout rond. Que demander de plus ? 

> The Petit London, 7 rue Riquet, quartier St-Aubin. Service le Dimanche. 

         

- page 1 de 104