Carnet d'une gourmande chronique...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, septembre 13 2014

A Vos Agendas ! } Ce week'end, restons curieux ! #2

Quels sont les événements de cette fin de semaine ?? Il n'y a plus qu’à cliquer ;)

dimanche, septembre 7 2014

Sélection } Où bruncher à Toulouse ???

FortesTetes-C3.JPG
"Assiette Oeufs Benedict" chez les Fortes Têtes
              

Voilà une bonne question qui revient souvent en fin de semaine ! Avant, on pouvait bruncher que dans les salons de thé (le Bapz...). Récemment, la tendance a gagné les bars, les restaurants... Bref, tout le monde s'est mis à faire des brunch, plus ou moins heureux (Pourquoi des oeufs brouillés en plus de la part de quiche ? Une tomate-mozzarella en décembre ?), plus ou moins généreux (Il est où le reste ? Planquer sous la feuille de salade ?) et surtout à tous les prix (ça coûte un bras pour des choses pas cuisinées !)...

J'aimais bien celui du Code Bar (rue Rémusat) qui proposait 3 formules malignes : assiette "Salée", assiette "Sucrée" ou assiette "Salée et Sucrée" pour environ 10e et dont l'ardoise changeait chaque dimanche selon le marché. Je fondais pour l'omelette "roulée" et légèrement baveuse à cœur, qui me rappelait mes séjours parisiens... Hélas, le Code Bar n'existe plus, remplacé par les Polissons qui proposent aussi un brunch depuis l'été dernier. Autant j'adore y déjeuner (les plats du jour sont top et leur tartare est à tomber !), mais j'avoue que leur brunch ne me séduit guère. Vous avez compris que je suis une grande amatrice, mais aussi, assez difficile en matière de brunch. Une part de quiche avec une part de salade ou du jambon serrano et tortilla espagnol, ce n'est pas une définition du brunch. 

Encore une petite pensée nostalgique envers Les Tables de la Fontaine, qui autrefois, faisait un excellent brunch varié et de qualité. Aujourd'hui, on est déçus de trouver des grandes salades et les burgers à l'ardoise. Dommage... 

              

Il m'est impossible d'élire le meilleur brunch de Toulouse. Pour moi, il n'existe pas et puis surtout on a pas les mêmes goûts, exigences (vous l'avez lu plus haut)... En revanche, rédiger une sélection d'adresse selon le profil est plus judicieux. La liste n'est pas exhaustive (évidemment, les adresses pas encore goûtées et/ou pas appréciées n'y apparaissent pas). Cette sélection s'enrichira à l'avenir au fur et à mesure des découvertes. N'hésitez pas à revenir pour jeter un coup d’œil ou à me faire part des brunchs que vous avez aimé. 

Maintenant, vous savez au moins où bruncher ce dimanche ! ;)

             

LaFianceeBrunch-G.JPGLaFianceeB2-F.JPG
La Fiancée

La Fiancée, pour les fines bouches

Ah La Fiancée... Ce salon de café a le mérite de dépoussiérer le brunch à Toulouse, qui affiche très souvent complet. Le menu change chaque semaine, il est annoncé tous les jeudis sur leur page FB. Leur brunch est composé de 5 petits plats (dont les saveurs peuvent être surprenantes voire détonnantes : huile de truffe, gremolata, badiane, menthe...) qui s’enchaînent, une boisson maison et évidemment, un café ! Attention, pas de thé. Menu brunch à 16,5e.

> La Fiancée, 54 rue Peyrolière. Quartier Daurade. Samedi (1 service) et Dimanche (3 services).

       

BeaucoupBrunch.JPGBeaucoupBrunch2.JPG
Le Beaucoup

Le Beaucoup, pour les plus difficiles

Adrien veut son camembert braisé, Clément son english breakfast, Maé sa grande salade de chèvre, Olivier son burger de boeuf, et moi, je rajoute mon grain de sel avec un œuf cocotte au foie gras et un artichaut vinaigrette ! L'impossible brunch existe et c'est au Beaucoup qu'il faut y aller. 

On n'hésite plus entre la dizaine suggestion d'assiette bien plantureuse et les 4-5 burgers (dont celui au saumon rose contrastant avec un pain-bun à l'encre de seiche qui attrape l’œil avant les papilles). Thé ou café filtre à volonté, plusieurs choix en jus de fruit (orange, pomme, pamplemouse, cranberry...). Et on finit avec l'assiette sucrée : pancake, fromage blanc et mini-pâtisserie. Compter 16e (avec un supplément pour le burger) par personne.

> Le Beaucoup, 9 place du Pont-Neuf, Toulouse. Tel : 05 61 12 39 29. Service Samedi et Dimanche. 

          

La Belle Verte, pour ceux qui ont soif de vitamine

Le brunch du dimanche est à l'image du restaurant et de ce qui est proposé en semaine : végétal, frais, coloré et varié riment avec générosité, découverte et bien-être. Ce brunch végéta*ien n'effraie personne : La clientèle est composée principalement d'omnivore que de végéta*ien. Et il n'est pas rare que le restaurant affiche très souvent complet. Grande assiette salée du jour + petite assiette sucrée + boisson chaude et jus de fruit ou verre de vin pour 19,90e. Bonus : Possibilité de brunch sans gluten, à préciser lors de la réservation. 

> La Belle Verte, 50 rue Aubuisson, quartier St-Aubin. Service le Dimanche. Réservation vivement conseillée et soyez ponctuel !

         

DeuxSurLaBalancoire-A.JPGDeuxSurLaBalancoire-C1.JPG
Deux sur la Balançoire

Deux sur la balançoire, pour les amoureux discrets

"Deux sur la balançoire" a ouvert il y a presque un an par un couple de cuisinier-pâtissière. Une cuisine mieux qu'à la maison et on a plus qu'à glisser nos pieds sous la table : ça commence par de petits viennoiseries de la boulangerie d'en face, des tartines avec des confitures mijotées par la pâtissière, suivi d'une grande assiette salée selon l'humeur du chef, boisson chaude et smoothie à volonté. Et petite pâtisserie de la maison pour finir. Formule à 18e.

> Deux sur la Balançoire, 96 boulevard Pierre et Marie Curie, quartier Minimes. Service le Dimanche. 

             

The Dispensary, en anglais dans le texte et dans l'assiette

Bruncher dans un pub anglais vous paraît saugrenu ? En effet, pour boire, il y a de quoi faire et... pour manger aussi ! Full English Breafkast avec café et jus d'orange (12,50e), le traditionnel Sunday Roast, les burgers carnivore ou végétarien avec frites maison (env. 12e) ou encore leur fameux Fish'n'Chips servi avec coleslaw et sa petite purée de petits pois (12,50e) vous feront changer d'avis ! En plus, tout est cuisiné maison. Petit détail amusant, les saucisses et le bacon anglais sont fabriqués par des bouchers anglais dans... le Gers ;)

> The Dispensary, 1 rue Marthe Varsi, quartier St-Cyprien. Service le Samedi et Dimanche.

           

FortesTetes-A2.JPGFortesTetes-D1.JPG
Les Fortes Têtes

Les Fortes Têtes, comme à New-York

Céline a vécu 2 ans aux States et 1 an chez les britons. Et lorsqu'elle a ouvert Les Fortes Têtes avec Pierre, son beau-frère, proposer le brunch du dimanche était évident. Céline a gardé le meilleur de chaque culture : Un brunch presque comme à New-York (sirop d'érable, assiette US, cocktail Mimosa à la carte...) avec quelques accents français (viennoiserie, pain baguette, frites...). Ne manquez pas les oeufs Benedict ! Formule à 20e. 

> Les Fortes Têtes, 4 avenue Honoré Serres, quartier Compans. Tel : 05 61 54 14 55. Service le dimanche. 

            

La Maison Drôle, pour les locavores

A la Maison Drôle, la musique est folk, les meubles sont chinés, et dans l'assiette, chaque ingrédient vient de la région. L'adresse s'est fait connaitre avant tout pour son brunch locavore du samedi, et depuis peu, c'est aussi ouvert le dimanche. A découvrir ou à re-découvrir. Formule à 17,50e.

> La Maison Drôle, 2 rue Joutx-Aigue, quartier Carmes. Service le Samedi et Dimanche (dès fin août).

        

LePetitLondon-A.JPGLePetitLondon-C.JPG
The Petit London

The Petit London, pour les budgets serrés

C'est dans ce lieu improbable qu'on y trouve le brunch le plus sympathique de tout Toulouse ! Une formule complète à base de produits frais et fermiers proposée pour 10 € tout rond. Que demander de plus ? 

> The Petit London, 7 rue Riquet, quartier St-Aubin. Service le Dimanche. 

         

vendredi, septembre 5 2014

A vos Agendas } Ce week'end restons curieux ! #1

Pour la rentrée, l'agenda change légèrement la formule. Elle est résumée en quelques mots, car avant tout, le but est de découvrir par vous-même. Pas de piège, que des surprises (j'espère !). 

                

Vendredi 5

Nouvelle Saison     

             

Samedi 6

Vous avez toujours rêvé d'un cinéma... vivant ? 

Deux belles raisons de sortir 

Anniversaire

            

Dimanche 7

Face B comme... 

Les plantes qui soignent 

Quand chiner rime avec solidarité

Derniers tours

            

jeudi, août 28 2014

Buvette } Esprit Guinguette, chez Les Pêcheurs de Sable

PecheursdeSable-A1.JPG

A la recherche du meilleur endroit pour siroter tranquillement un verre à Toulouse cet été ? Grignoter de la soubresada ou du chèvre ail & romarin tout en profitant du coucher de Soleil sur la Garonne ? Arrêtez de chercher, vous y êtes déjà ! 

              

Les jours s'allongent, et à Toulouse, on aime bien faire une pause-apéro après une rude journée... Des lieux pour boire un verre, il en existe à tous les coins de rue mais tous se ressemblent. Et pourtant, il ne faut pas aller bien loin pour se laisser surprendre. Et pour cela, je vous donne rendez-vous au Quai de la Daurade, près de la buvette Les Pêcheurs de Sable. Laissez-vous guider par la musique (certains soirs). L'ambiance y est bucolique et où une population cosmopolite se côtoie sur la terrasse : des étudiants, des hipsters,  des twees, des familles en pagaille, des touristes et rarement des CSP+.

          

PecheursdeSable-A3.JPGPecheursdeSable-A2.JPG
« Nos fournisseurs » / extrait de la carte

Les Pêcheurs de Sable désigne un vieux métier du début 20e siècle. Et c'est comme une évidence que la buvette rend hommage au passé. Cette buvette incrustée dans les briques toulousaines n'existe que depuis quelques années. Alors qu'elle possède un certain cachet, beaucoup de personne passerait devant sans faire attention. Dommage car cette buvette renferme de petits trésors... On pense d'abord boire bêtement un Coca et grignoter un truc qui coûterait un oeil, et c'est en s'avançant au comptoir qu'on est agréablement surpris par les ardoises qui l'entoure... Regardez bien. 

   

PecheursdeSable-B1.JPGPecheursdeSable-B2.JPG
Cidre artisanal en pression / Le Vin au Basilic

Les Pêcheurs de Sable fait la part belle aux produits et artisans de la région et d'ailleurs. Quelle surprise ! Qui l'eut cru ? (Ahahhh) On y trouve certes des sodas conventionnels, mais comment résister à l'envie de goûter par curiosité du Cidre ou de la limonade de Bretagne artisanales (servi en pression !), de la Bières Oc'Ales montalbanaise (dont la fameuse bière au thé), du Jus de Pomme, un verre de Vin au Basilic maison...  

Evidemment, j'ai cédé à la tentation... Le cidre est bien désaltérant et généreusement servi dans un vrai verre (dans un verre consigné pour emporter). Quant au vin blanc au basilic, qui embaume délicatement, est follement addictif ! Je le commande à chaque fois. Attention ce n'est pas un kir. 

             

PecheursdeSable-C.JPGPecheursdeSable-C22.JPG
l'Assiette de la Daurade / Trio Gourmand

Vous avez faim ? Pour grignoter salé, il y a les classiques Hot-dog (baguette ketchup et knack), le traditionnel jambon-beurre, Gaufre maison... Mais ce sont la Terrine de Foie gras au pistache, le chèvre frais ail et romarin, les rillettes de canard, la sobressade à tartiner, les formules "Assiettes" et les sandwichs qui font pétiller notre ventre et notre curiosité. De quoi calmer la faim à prix doux.

Bien que nos Assiettes semblent un peu frugale, comme nous avons pris notre temps tout en se racontant nos vacances entre deux bouchées ; au final, nous étions bien repues. La tapenade est hachée en petits morceaux (pas trop mixée). Le houmous au cumin et le poivron sont "maison". Le pan con tomate y jamon est délicieux mais on soupire qu'il n’y ait que 2, on en redemanderait. La terrine de veau au foie gras et pistache y est savoureuse. 

              

Les Pêcheurs de Sable hiverne et ré-ouvre début Mai. Ne tardez donc pas à re-découvrir et à profiter cette jolie adresse jusqu'à fin Octobre. 

             

    

Aux Pêcheurs de Sable

Quai de la Daurade, Toulouse.

Ouvert tous les jours même dimanche, de 11h à 22h. 

Prévoir de l'espèce.

- page 1 de 103