Carnet d'une gourmande chronique...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, avril 24 2015

A vos Agendas !} Au menu cette fin de semaine... #5

Que d'événement ce samedi 25 avril, il faudra choisir ou de démultiplier ;)

            

>> Marché flottant  Pour la 2e édition dont le thème sera autour des fruits et légumes, le marché flottant jette l'ancre au Quai St-Pierre, de  9h > 18h.

      

>> Inauguration  Ouvert en décembre dernier, Fermement Bon est un magasin fermier situé à Muret. Rencontre et dégustation sera, entre autre, au menu ce samedi

              

>> Zone de Gratui-thé  Rendez-vous près du Metro Rangueil pour donner, prendre, échanger ou discuter autour d'un thé.

             

>> Un Livre et une Rose  Fête de la Librairie Indépendante.

   

Très belle fin de semaine ;) 

jeudi, avril 16 2015

Shoppons ! } Les nouvelles épiceries pour les fines bouches

Toulouse, ses restaurants tendances et ses salons de thé cosy... Et pourtant, ces derniers mois, de nouvelles épiceries ont ouvert leur porte. Découvrons-les !

EssentielToulouse.jpg

L'Essentiel, épicerie de quartier éco-Locale

Après une carrière dans la grande distribution, Isabelle Cordier ne s'y retrouvait plus. Son projet est de revenir à l'essentiel en reliant les besoins des consommateurs aux producteurs locaux. Des associés s'y sont joints, et ensemble ils ont fondé Essentiel et choisi Toulouse comme ville-pilote. Plus précisément, le commerce se situe dans le quartier Faubourg Bonnefoy, qui a des allures de petit village.

Je connaissais déjà l'ancienne épicerie « le Potager ». Le changement ne m'a pas sauté aux yeux mais lorsqu'on s'y penche de plus près chaque étiquette indique le nom du producteur/artisant ainsi que le nombre de km parcouru. Les produits essentiels du quotidien sont limités à une centaine de références et sont produits à moins de 250km de Toulouse : des fruits et légumes de saison venant d'une ferme bio à St-Jory, les sels de Gruissan, les pâtes de Larbordes, les vinaigres du Tarn, le safran de Beaupuy, des produits laitiers, des oeufs de Saverdun... Et on peut même y trouver quelques produits d'hygiène. 

Dernièrement, l'Essentiel est devenu un point relais/livraison de Glouton Frais, une boulangerie en ligne de pains et petits fours sucrés « sans gluten » (je vous parle très prochainement).

>> L'Essentiel, 52 rue Faubourg Bonnefoy, quartier Faubourg Bonnefoy. 

Du Mardi au Samedi : de 9h > 12h30 et de 15h30 > 19h. Le Dimanche : de 9h30 > 12h30.

                  

KerGallou.JPG

Ker Gallou, l'enclave bretonne

Le discret restaurant L'Herbe Tendre s'est convertie en épicerie bretonne, car le gérant en est originaire. Étonnant car il me semble n'avoir jamais vu de plats d'inspirations bretonne à l'ardoise. Du coup, adieu assiettes complètes et sans chichi, les cafés très gourmands (l'assiette est composée d'un panel de gâteaux du jour et il y en avait !), et l'incontournable ramen "au bouillon mi-viet mi-gers" du vendredi. 

Les sardines et terrines, des plats en conserves, des cidres fermiers et même du poiré ont trouvé leur place. Et curieusement, aussi les algues. Car les tables ont été remplacées par des étagères habilement bricolées. 

On peut venir se réconcilier avec les caramels au beurre salé, la crème de Salidou ou encore avec leur Kouign Aman chaudement livré chaque semaine et version light (seulement 25% beurre contre 50 % habituellement en Bretagne).     

>> Ker Gallou, 45 rue des Paradoux, quartier Esquirol.

Le Lundi : de 14h > 19h45. Du Mardi au Samedi : 9h30 > 19h45

   

Koutalaki.JPG

Mon coup de cœur ! } Koutalaki, la petite cuillère grecque 

Koutalaki n'est pas seulement l'unique épicerie grecque de Toulouse, mais aussi un lieu où Areti (la maitresse des lieux) nous accueille chaleureusement. Rien que son sourire rend vivant et déride la très chic rue Bouquières. L'après-midi en semaine, elle nous tend une tasse d'infusion d'Or (à base de safran grec) et chaque samedi, une dégustation de vin et de produits salés sont proposés.

L'idée est née il y a 10 ans lorsqu'elle est venue finir ses études d’économie (oui ça s'invente pas !). Son pays lui manquait mais surtout les produits grecques, difficiles à dénicher en France. Après 4 ans de voyage entre la Grèce et la France pour rencontrer des producteurs/artisans, sa boutique a enfin ouvert il y a près de 6 mois. 

On y trouve évidemment de l'huile d'olive et des olives (dont les kalamata sont effectivement fameuses) mais aussi de la mélasse de Grenade (un liquide sirupeux acidulé pour cuisiner salé), des loukoums qui disparaissent tout seul sous la langue (comme des pâtes de fruit), des fromages (feta au lait de brebis mais pas que), de la poutargue (œufs de mulet séché), de la bastourma de veau et de chameau, des pâtes, des légumes secs... Des produits grecques étonnamment accessibles malgré le beau graphisme du packaging et malgré l'emplacement. Et ce n'est donc pas étonnant de savoir qu'un célèbre chef à la cuisine écletique et autobiographique* s'y fournisse. 

>> Koutalaki, 13 rue Bouquière, quartier Carmes

Lundi au Samedi : du 10h30 > 19h30.

        

J'ai repéré d'autres épiceries, mais à quand une épicerie coréenne ??! ;)

_________     

* celui qui trouve de quel chef/resto il s'agit, je lui offre une boîte de loukoum ! :) Répondre dans les commentaires.

           

samedi, avril 4 2015

A vos Agendas ! } Au menu cette fin de semaine... #4

OmeletteBessieres2015.jpg

L'Omelette Géante de Bessières

                

Les événements à ne pas manquer ces prochains jours :

4 Avril  Le Carnaval de Toulouse !!

     

... jusqu'à aujourd'hui !!  Florian's coffee (coffeeshop à vélo) lance l'opération « 1 Latte acheté = 1 Latte offert ! ». Une bonne raison pour faire découvrir à une copine toute en profitant du Soleil (enfin s'il veut bien sortir). Rendez-vous au Square Charles de Gaulle. 

              

... jusqu'au 5 Avril  4 éditions des Croisées Créatives : Concerts, expositions et soirées originales.

           
    
4 & 5 Avril  Concours de Fouace, animations culinaires, expo-vente... C'est le 17e Salon du Goût de Najac. Entrée libre

          

4 > 6 Avril  Il faut 15 000 oeufs pour faire la fameuse omelette géante de Bessières , et c'est le lundi 6 ;)

           

4 > 13 Avril  Cette année, la Foire Internationale de Toulouse sera Rock ! Entrée payante. 

            

5 Avril  Discosoupe à l'Utopia Tournefeuille autour du film "Rocky Horror Picture Show"

~~~~~~

Les surprises culinaires de ces derniers jours...

La bonne... Chez LaboM, une petite pâtisserie ré-créactive situé rue Peyras. Pour déjeuner, on aime la petite formule salée pour une addi(c)tion douce. Pour moins de 10 € : la soupe du jour, une pâtisserie salée (+ jolie petite salade) et un dessert. Cette petite dînette est savoureuse et bien copieuse, l'air de rien ;) 

La déception... le WagyuBurger, une recette signée par Michel Serran pour Tommy's Café. Ce burger est bon mais il m'a déçue : Trop de saveurs (wasabi, gingembre, cébette...) et le manque de cohérence (tofu ? Mimolette ?...) éclipsent le boeuf wagyu (origine Chili). Ce qui est dommage ! Wagyu où es-tu ?! On dirait quand on a empilé tous les ingrédients qui semblent japonais dans ce burger ! De même que l'accompagnement "les patatoes" (donc déjà assaisonnés) ne va pas avec cette délicieuse sauce aux algues donnant un résultat trop salé. 

A retrouver dès le 8 Avril dans les 11 restaurants Tommy's Café, ce burger restera à la carte durant 3 mois et son prix est de 18,90€. 

     

dimanche, mars 29 2015

Recette } #OpérationBanoffee pour les Vins de Gaillac

A l'occasion du nouvel épisode de la websérie Les Toulousains #10 : Les Toulousaines, les Vins de Gaillac ont distribué des totebags durant la journée du 26 mars dans les rues de Toulouse... Et qui contenaient entre autres ma recette de banoffee ;) Voici la recette pour ceux qui n'ont pas pu en attraper un.  

                        

Aujourd'hui, on continue de faire la grimace lorsqu'on aborde la gastronomie… anglaise ! Et pourtant, sans le reconnaître, le banoffee (contraction de « banane et toffee ») est devenu un des desserts préférés des toulousains. Rare sont les restaurants qui ne le proposent pas et le revisitent à leur sauce. D'ailleurs, chaque toulousains ont même un classement des meilleurs banoffee de la ville ! 

Quant à moi, ma recette est bien classique, avec quelques notes personnelles : pas de petit beurre (mais un sablé « mi-crumble mi granola »), une touche de chocolat (parce que c'est toujours bienvenu) et je le dresse en verrine. Pourquoi ? Car couper un gâteau me demande beaucoup de patience, pas vous ?;) 

              BanoffeexEnflammee-A.JPG

                 

} Ma recette du Banoffee en verrine 

Pour 6 verrines, soit 6 sages convives à vous de voir 
              
Pour le sablé « Mi-Crumble mi-granola » : 
60gr Beurre mou (sortir du frigo 10 min avant) 
60gr Farine 
60gr Sucre en poudre 
60gr Flocons d'Avoine 
1 pincée de sel  
              

- 2-3 bananes mûres coupées en rondelles 

- 1 pot de confiture de lait 

- la Crème fouettée : 40 cl de crème liquide entière bien froide + 1 cs Mascarpone 

- Cacao amer ou chocolat noir en tablette 

         

Pour la partie sablée 

Mélanger grossièrement l'ensemble des ingrédients sous le bout des doigts afin d'obtenir une texture de sable humide. 

La cuisson : 

- Version four : préchauffer à 180°. Répartir la pâte crue sur du papier sulfurisée. Cuisson 12 à 15 min (à surveiller). 

- Version sans four : dans une poêle anti-adhésive, faire dorer à feu moyen en remuant constamment. 

Laisser refroidir. Très important, cela permet de croustiller. 

           

Pour la Crème fouettée 

Fouetter au batteur la crème liquide et le mascarpone. Ou si cette étape vous fatigue déjà, appelez un ami et son siphon ;) 

             

Pour le montage

Dans un verre, mettre au fond 1 couche de crumble à l'avoine, des rondelles de banane, 1 belle cuillerée de Confiture de Lait, (une pincée de crumble si on veut) puis chapeauter un joli nuage de crème fouettée. 

Au moment de servir, saupoudrer un voile de cacao amer ou quelques copeaux de chocolat noir (fait à l'économe). 

Apporter le plateau à vos invités, le torse bombé et dites en souriant « C'est moi qui l'ai fait ! »

        BanoffeexEnflammee-B.JPG

Quel accord vin ?

« La méthode ancestrale de Gaillac » Ses fines bulles aux notes fraîchement fruités et acidulés s'acoquinent idéalement avec le banoffee. 

Pour ma part, c'est un vin que j'ai découvert lors du Salon du Livre et du Vin de Balma il y a quelques années, et qui m'a convaincu et prouvé qu'il existe bien de délicieux vins gaillacois ;) 

- page 1 de 110