Enflammée

Carnet d'une gourmande chronique…

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Ballade rose

Fil des billets

dimanche, juin 3 2012

Toulouse // Le Kiosque des Nems

KiosqueNems-AKiosqueNems-F

Rendez-vous près du Grand Rond  Petite adresse insolite, à l'écart du centre et agréable par soleil complice, fréquentée essentiellement par les gens et les familles du quartier... Parce qu'il faut le mériter pour parvenir jusque là-bas. J'ai fait une folie en faisant un détour même si une heure plus tard, je devais traverser tout le centre pour attraper un autre rendez-vous.

On connaissait déjà le kiosque à journaux, à fleurs, à snacks-sandwich-buvette... Voici une adresse convoitée depuis des années, le Kiosque des nems du Grand-Rond. C'est un petit boui-boui dotée d'une carte large de spécialités vietnamiennes : des nems au porc/végétarien, des bouchées vapeurs, des banh cuong, salade viet au poulet, du canard laqué, porc au caramel, nouilles sautés... dans la limite des stocks disponibles ! Les plats ne sont pas préparés sur place mais dans un labo voisin, ils sont réchauffés à la commande. On peut déguster sur place ou en emporter, une dizaine de petite table encadre la terrasse imaginaire. Pour couronner le tout, les prix sont très raisonnables (de 1 à 7 euros).

Qui dit bon plan, dit foule. Attention aux heures de pointe (midi et 20h). J'y suis allée vers 19h, la foule s'y pressait doucement. On profite de faire la file pour hésiter. On passe enfin commande, n'hésitez à bien articuler. Au passage, on chipe des baguettes (qu'on peut même garder au lieu de les jeter), une carafe d'eau, des verres en plastique, et quelques serviettes en papier. On se pose sur l'une des tables (ou)vertes anglais. Notre commande arrive. N'hésitez pas à demandez un coup d'éponge, la table peut être collante (à cause de la sauce des nems des plateaux précédents).

Seul troll au paysage, l'adresse est cernée par la circulation amenant le bruit et la pollution. Pour contourner le problème, Diane propose une jolie solution : de prendre à emporter et de déjeuner sur un banc public du Jardin du Grand Rond.

         

KiosqueNems-BKioquesNems-C

Qu'avons-nous choisi ??  Le Crabe farci était comme une petite surprise croustillante, fondante, à la farce délicieuse. Miammeuhhh. 

Le Poulet à la citronnelle (avec une portion de riz nature hors-champ). Les morceaux de poulet étaient difficilement reconnaissables plongés dans la sauce sucrée-salée rappelant le porc au caramel, et qui masquait aussi au passage la citronnelle. Ceci dit, la sauce est délicieuse aussi. L'ensemble est bien copieux.

              

KiosqueNems-EKiosqueNems-C

Ma salade de « Nem Bun », l'air d'un crayon, est plutôt généreuse. Bien compressée dans sa boîte, traditionnellement composée de vermicelles de riz, crudités (carotte, concombre, soja, herbes et oignon violet mariné) et tronçons de nem (au porc), le tout arrosée de sauce pour "nems". On peut préciser sa version végétarienne pour les VG.

Nourrie par les films/séries US, je sais pas vous mais j'avais toujours envie de manger dans une lunch box à l'américaine ;) Pour 5 euros, voilà mon désir réalisé et je me suis sentie bien repus.


                

Le Kiosque des Nems du Grand Rond

Allées François Verdier, côté Jardin du Grand Rond

Ouvert tous les jours sauf dimanche. Automne-Hiver-Printemps : 11h-19h. Été : 11h-22h

mardi, avril 3 2012

Ô Hanami - La Fête des Cerisiers en fleurs

Ohanami-2012A

                 

Ohanami-2012B

          

Ohanami-2012C

            

Ohanami-2012D

      

Ohanami-2012E

               

Ohanami-2012F

             

Ohanami-2012G

         

Ohanami-2012H

             

Ohanami-2012I

                

Ohanami-2012J

             

Ohanami-2012K     

             Ohanami-2012L

Ohanami-2012M

          

Ohanami-2012N

             

Ohanami-2012O

             

Ohanami-2012P


Dans l'eau que je puise
scintille le début
du printemps

Ringaï (source

            

C'était dimanche dernier, la Fête des Cerisiers en fleurs au Jardin Japonais de Toulouse.

                  

                 

+ Musique !     

Ladylike Lily  ::  Creeping Bird

lundi, février 6 2012

Contemplation discrète d'une Petite Souris

MulotMasqué-A

Chez Mulot Bricole, j'ai profité de sa petite vente masquée pour enfin lui rendre ses deux ouvrages que j'ai tant aimé... Et par cette occasion, j'ai immanquablement échoué sur son canapé « para-ma-chute » et d'entreprendre un long moment régénérateur à coup de coup de tuile aux amandes, et de tasse de thé. J'ai pris quelque photo, pratiquement sans me lever :)

         

MulotMasqué-BMulotMasqué-C

Mulot Bricole, ses bijoux sont de véritables tentations...

           

MulotMasqué-C
Atelier Halo par la délicate Fanny

            

MulotMasqué-EMulotMasqué-F

Madmoiselle Nuno, en technicolor. 

              

MulotMasqué-G

Petit jardin d'intérieure.

         

Merci Marie pour ton accueil ;)

           

samedi, janvier 22 2011

{Toulouse} « Reliefs »

Expo  Des pixels aux sachets de thé, une grande muraille de grains de riz, des dolmens en sucre roux sous l'escalier... Des éléments de vie familiers mises en scène pour une exposition en relief (c'est aussi un jeu de mot, à vous de le deviner) .

À l'Espace Écureuil, 3 place du Capitole. Entrée Libre.                      

Jusqu'au 26 Février.



*****

Et vous avez jusqu'à demain dimanche pour profiter des pâtisseries éphémères, qui se mangent et qui font sourire, de Marie Dallard (qui a été chef du restaurant - haut en couleur - Le Feu de l'Amour). 

                            

                    

                             

jeudi, mai 13 2010

L'Arbre à Palabre

Rencontre autour des livres et du vin de Balma... C'était le week'end dernier, un dimanche pluvieux qui m'a plus ou moins découragée de sortir. Et finalement je suis sortie avec un seul but, acheter une caisse de (di)vin pétillant qui m'a tellement emballée l'édition précédente, en sachant pertinemment que le viticulteur-récoltant était là. 

Arrivant sur place, après être perdus en chemin, on ne pouvait pas ignorer la sculpture l'Arbre à Palabres, situé au cœur du salon, si immense, si magnifique, très "steampunk". Bref tout ce que j'aime  ;)

               

        

             

               

                

            

                  

           

 

       

         

           

+ Bonus track

Tender Forever  ::  Then If I'm weird I want to share

            

lundi, octobre 12 2009

Toulouse : Un fabuleux festin nipponesque entre-midi et deux... # 1

Traditionnel japonais  Je réclame toujours que je ne suis pas une passionnée de cuisine (être passionnée, cette phrase me sonne très bateau... Rassurez-vous, seulement pour moi.), si je connais certain truc, c'est avant tout que je suis curieuse. Et si je cuisine la plupart du temps, ce n'est pas pour être à la cheville des bons cuisiniers amateurs d'un dîner presque parfait mais encore avant tout, c'est pour savoir comment ça marche (la cuisson, la mayonnaise, la meringue etc...) et pourquoi c'est bon (exemple : les aubergines, c'est meilleur frit malheureusement, que cuit à l'eau/à la vapeur...). 

Et ce que j'aime dans mes aventures gourmandes (je suis plutôt dans ce trip), c'est les heureux hasards... Comme un soir, en visitant le planning d'un resto-théâtre « Le Citron Bleu » on the web, et puis quelque chose a vivement attiré mon intérêt : la carte des menus. Mais pas n'importe quoi. Ce lieu propose, à midi, des mets japonais traditionnels et familiales (donc pas de sushi et à prix tout à fait correct, on se croirait à Paris).

À ce moment-là, cette adresse est notée et restée en priorité de ma liste de lieu à tester... Et comme je n'aime pas me montrer égoïste avec mon bon plan, il fallait bien que je rekidnappe une copine*, ça va devenir une habitude chez moi.

C'était donné rendez-vous un jeudi midi. Comment peut-on deviner que derrière cette façade de bistrot de quartier se cache une cuisine atypique ?? Je me rappelle d'être passée devant plusieurs fois sans m'arrêter.

On entre. On prend place, on examine autour. Le lieu est décalé, et ça me plait déjà. Surtout l'élément posé sur le piano près de l'entrée. Mouhaha, maintenant, vous êtes obligé d'y aller pour voir de quoi il s'agit.

Sur la carte, j'ai hésité entre deux formules et finalement, j'ai choisi le plateau « le bol de nouille Soba et les onigiris » et ma co-testeuse, un « katsu-don ». La commande prise, on discute. Et soudain, on nous pose sur la table un amuse-bouche. Étrange, « euh, ça se mange ?! ». On les porte à la bouche. C'est peut-être des nouilles somen (??) marinés dans de la sauce soja chaud et saupoudré de sel fin, à mordiller.  On pourrait dire que c'est un mélange entre des mikados salés et les nouilles instantanées que l'on peut grignoter cru dans son sachet (certaine pas toute).

Les plateaux arrivent. On admire (à comprendre « il faut absolument immortaliser ça !)»... Et les si jolies porte-baguettes (1° photo) qu'on a envie de les détournés en broche, barrette... Bon, je m'y perds, je commence par les sobas. Le bouillon est délicieux, et pourtant c'est un simple bouillon dashi (kombu + bonite + eau). Les nouilles sont un peu trop cuites à mon goût (peut-être fallait-il les déguster à cette cuisson??). L'abura-age (la poche de tofu est frite puis marinée dans une sauce sucrée) apaise le petit arrière goût amer du bouillon. Je retiens l'idée pour la refaire à mes papilles.

Mon ventre se trouve déjà calé et je suis un peu triste de laisser le dernier tiers dans mon bol.

La suite, j'attaque un onigiri, bien compacte et parfumé au shiso séché... qui faut déguster (à l'aide de doigts ou de baguette) avec les tranches de navets salés, les concombre au sel et les tamagoyaki (le feuilleté d'omelette).

Quant au plateau « katsu-don » de ma co-testeuse, il y a une petite soupe miso, son plat "Katsu-don" et des légumes salés. Rien que de regarder, je me sentais déjà rassasiée.

Le Katsu-don, qu'es aquò ?? C'est un bol garni de riz (Donburi) et chapeauté d'une côte de porc désossé, panée (et prédécoupée) à l'oeuf & à l'oignon. Décrit comme ça, a l'air lourd et indigeste mais curieusement, c'est délicieux. M'enfin, j'avoue ne pas avoir goûté leur version (je vous le rappelle, je suis déjà calée).

Une adresse à recommander si l'on veut s'ouvrir à l'autre cuisine japonaise, celle qui est « familiale et conviviale ».
Petit signe qui ne trompe pas, le lieu est fréquenté par des japonophones.

  

Le Citron Bleu
rue des Paradoux (Quartier Esquirol), Toulouse
    
Restauration à midi, japonaise et traditionnel
Plateaux de 9 à 13 euros.

   

À suivre...

 

* Un peu comme cette fois-ci.

---------

Mise à jour : Ce resto n'offre de carte japonisante, hélas. 

samedi, mars 28 2009

Thé & compagnie au Bapz

Bapz1.jpgBapz3.jpg

Bapz5.jpgBapz6.jpg

Bapz2.jpgBapz4.jpg

Des images que des mots... Cela pouvait se résumer comme ça. J'ai passé un bon moment, court - voire assez intense (je suis timide et je me suis confiée). Et curieusement, discuter d'un bout de moi m'a soulagée. Je suis bien contente de connaitre d'autres facettes de l'hôtesse. En bref, ça m'a soulagée et surprise.

            

              

+ Bonus track !!

Lily Frost :: Who i am?

mardi, mars 17 2009

Even when you're blue...

- Joseph Arthur & the lonely Astronauts, 14 mars au Bikini-Ramonville

Samedi soir  Je t'ai écouté sans me lasser.  C'était magnifique. Et tes mélodies sincères m'ont bouleversées. J'ai passé deux heures dans les bras de mon amour (sans doute pour m'éviter de monter sur scène ou bien de tomber dans les pommes).

Edit  Sur Youtube, j'ai découvert ces vidéos sur cette soirée-là de « Honey & Moon », « In the sun » & « September Baby ».

dimanche, décembre 7 2008

Mes papilles s'évadent... aux Délices du Cap-Vert

Coup de cœur au nord-est de Toulouse  J'ai repéré ce resto il y a un an. Je passais en bus, et j'avais aperçu qu'il y a un changement d'orientation. C'était avant, un resto "maghrébin" dont le lieu a changé de Capitaine. Nouveau Cap ? Vert !!* Il semble que sur Toulouse, il est le seul et l'unique endroit à offrir une carte dépaysante, m'enfin "cap-verdienne"!

Mais en fait, le Cap-vert, ça se trouve où ?? L'archipel se situe dans l'océan atlantique, non loin du Sénégal et en est une ancienne colonie portuguaise, donnant une cuisine métissée de ces deux cultures. Vous connaissez surement une personnalité dont vous ignorez son pays d'origine, la grande Cesária Évora.

J'ai déjà testé le soir, voici mes impressions lors de ce deuxième voyage, un midi... 

D'extérieur, il semble être un petit resto et puis on est surpris qu'il se cache une si longue salle. Un conseil, aller vers le fond, les tables y sont confortables surtout si vous êtes grand.

Une musique témoigne la transition, une personne, le maître d'hotel, vous accueille avec sa bonne humeur et son sourire, le rose des murs nous donne bonne mine. Passons au chose sérieuse, on est là parce qu'on a faim.

Aujourd'hui, c'est vendredi midi et c'est poisson. Morue !!

En attendant que l'entrée arrive, nous nous mettons en appétit avec la petite assiette d'accras et un ti'punch à la calebasse pour moi (à la carte).

En entrée, une simple salade ou une soupe "Canja".

Je vous conseille de déguster la salade le soir, dont la vinaigrette est à base de lait de coco...

La morue du jour est dessalée la veille et pochée, entourée de légumes cuits au vinaigre et haricot, accompagnée de riz blanc. Très très copieux.

Pour des raisons d'organisation, la morue n'est que préparée le vendredi.

La mousse de mangue est délicieuse, légère et rafraîchissante.  De quoi terminer en beauté ce repas.

En bref, un lieu qui coupe la grisaille, pour passer un bon moment entre amis/famille autour d'une cuisine familiale métissée. Préférer la carte du soir pour être littéralement transporté par les saveurs des plats, je pense au poulet à l'extrait de noix de coco (semblant à une version de moqueca brésilienne) et ses bananes plantains frits. Ou bien la cachupa qui n'a rien à voir avec le cassoulet.


·

Aux Délices du Cap-Vert

avenue de Lyon, Toulouse (en face d'une station essence)

Menu de midi (complète et le quart de vin) de 10 à 12 euros selon si le plat de jour est le poisson (vendredi, c'est morue !!)

Menu du soir de 11 à 21 €. 

Peut accueillir une soixantaine de couvert & possibilité d'un menu de groupe.

* je reconnais qu'il fait parti de mes mauvais jeux de mot...

dimanche, août 17 2008

Le temps s'arrête... Chez Okini

Article hors-ligne