Carnet d'une gourmande chronique...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Déjeuner

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, septembre 27 2016

Restauration rapide } La Petite Ménagerie

IMG_20160922_192701.jpg

La Petite Ménagerie, cantine de poche

La Petite Ménagerie, c'est mon coup de cœur de l'été, elle va sans doute devenir le votre pour cette rentrée et pour le reste de l'année.

Ouverte depuis début Juin et située à 2 pas du métro St-Cyprien, cette cantine de poche est une adresse lumineuse enchantée par la faune en papier, les fleurs fraîches et la vaisselle en plastique. Une ambiance qui fait penser tout de suite à Martine Camillieri, qui a passé son enfance au Vietnam.

Elle est tenue par 2 sœurs. L'ainée a géré une épicerie et magasin de déco artisanat viet et enfantine. Quant à la cadette, elle a été décoratrice dans la monde du spectacle. Elle a commencé à travailler derrière les fourneaux en faisant du catering en extra, et dernièrement, au Vélo Sentimental. 

Elles proposent une cuisine vietnamienne familiale et populaire élaborée à partir d'ingrédients locaux(viandes, légumes, herbes aromatiques). Les pickles de légumes, la nougatine de cacahuète et les graines germées sont réalisés sur place. Les plats sont concoctés avec un brin d'épices et peu relevés pourmettre en avant le goût de chaque ingrédient au lieu de les masquer. « Dans la cuisine vietnamien, il y a autre chose que la menthe et la coriandre ! » me dit l'une d'elle, ainsi on découvre la pérille (plus connu sous le nom de « shiso »), le polygonum, la coriandre épineuse, mais aussi la mélisse ou encore l'agastache, qui donnent du peps dans l'assiette et dans les papilles (cependant, attention à cette dernière ça envoie! ).

Au menu ? De la restauration rapide, donc pas d'entrée, on passe directement au plat ! Chaque jour, elles présentent 3 plats dont un végétarien, qui séduit aussi bien les carnivores que les végétariens. D'ailleurs, il n'est pas rare qu'il soit en rupture (soyez futé en réservant par téléphone). J'ai pu déguster de jolis « Banh bao » sandwichs vapeurs à s’en mettre plein les doigts, un parmentier de bœuf aux épices « pho » et christophine, un haché de tofu délicatement parfumé « façon laab » (tartare laotien), du tendron de veau grillé au galanga, la ludique salade aux boulettes de riz croustillant « Nem thadeua » à écrabouiller soi-même… Des plats savoureux  et réconfortants qui m’emportent au paradis durant la pause de midi, oui rien que ça ;)

Les desserts ont l'air simple et sont peu sucrés. Au choix, il y a un classique viet (riz gluant aux cornilles nappé de lait de coco , ché à la banane…) ou français (pannacotta au sésame noir et figue, charlotte poire-chocolat, crumble de fruits de saison...). Ne pas manquer le café vietnamien, un robusta servi dans sa cafetière monotasse, pour un moment en suspension.

La prochaine fois, je vais proposer de leur laisser mon rond de serviette ;)

         

La Petite Ménagerie

1 bis rue Pont St-Pierre, quartier St-Cyprien. Toulouse. 09 73 21 92 33
Ouvert du mardi au samedi midi.
Plat à 10 €. Plat + dessert à 12,90 €.
A emporter ou sur place. La réservation est vivement recommandée.

mardi, octobre 14 2014

Restaurant } Le brunch fermier du Samedi chez Ferme & Gourmande

Ferme_Gourmande-A2.JPG

Après le centre ville de Toulouse, Ferme Attitude a ouvert une deuxième adresse à St-Cyprien,s itué à mi-chemin entre le marché couvert et la place du Ravelin. On y retrouve les mêmes produits locaux de qualité mais cette fois-ci avec une partie restauration où l'on peut venir déjeuner (chaque jour un menu unique) mais aussi goûter. « Ferme & Gourmande » nous reçoit dans un cadre épuré scandinave qui sent le neuf (enfin une déco qui me plaît pour une fois).

La partie "gourmande" est confiée à un couple reconverti dans la restauration (autrefois ils viennent du monde du spectacle). En salle, c'est Sandra, amicale, efficace et pâtissière. En cuisine, c'est Giovanni, grand, discret et d'origine italienne. Et ce n'est donc pas par hasard que les plats aient une influence italienne. J'ai pu y déguster un risotto d'asperge blanche (proposé en entrée comme en Italie), des toasts de polenta, un osso bucco à la gremolata... Les desserts sont simples et de bon goût comme la crème aux oeufs à la vanille. Cet été, cette adresse m'a bien sauvée 2-3 fois pour un déjeuner tardif à l'improviste (en alternance avec le Solaneko ;) ) 

                

Ferme_GourmandeBrunch-B2.JPGFerme_GourmandeBrunch-C1.JPG

Le samedi dernier, j'ai donné rendez-vous à des amis autour d'un brunch fermier. Le menu prévoyait de nous faire passer un bon moment. Pour commencer, nos boissons chaudes (café, thé ou chocolat) sont accompagnées d'une assiette de scones maison. Le beurre cru tartiné sur le scone tout chaud et moelleux rend ce plaisir ludique. La confiture du moment apporte sa touche sucrée et saisonnière. La boisson froide du jour, orange/ananas/verveine était une merveille ! 

   

Ferme_GourmandeBrunch-D2.JPGFerme_GourmandeBrunch-E1.JPG

Pour la suite, étonnamment, l'assiette salée débarque tardivement sur notre table (pas très grave, on était là pour se détendre). Elle était tellement simple qu'on reste sur notre faim : les œufs fermiers en omelette ou au plat avec une salade batavia-radis (dont la vinaigrette à l'échalote était excellente). Il manquait de quoi nous satisfaire, et pourtant, la solution n'était pas loin. En effet, on lorgnait beaucoup sur les fruits et légumes de l'épicerie. On aurait souhaité les avoir dans notre assiette (en poêlé par exemple). Pourquoi pas quelque tranche de charcuterie (la coppa faisait follement envie !) ou encore découvrir un fromage coin. Dommage ! Ce qui nous a pas empêché d'y passer un bon moment quand même, d'ailleurs nous y sommes restés une bonne partie de l'après-midi.

        

Le brunch est à recommander pour les appétits simples et raisonnables. En revanche, retenez bien l'adresse qui reste idéale pour déjeuner en semaine (du lundi au vendredi, attention le menu est unique !) ou pour goûter (de 14h à 19h tous les jours sauf dimanche).

   

     

Ferme & Gourmande

4 rue Villeneuve, quartier St-Cyprien. Toulouse. Tel 05 34 51 37 51

Ouvert au déjeuner du lundi au vendredi. Samedi midi pour le brunch. Salon de thé tous les après-midi.

mardi, octobre 7 2014

Restaurant } Le plateau-déjeuner « Teisyoku » chez Iori

IoriArdoisemidi.jpg
Début Octobre, le Soleil de midi tape encore fort

Vous vous souvenez du Iori ? Le premier Isakaya à Toulouse, à la fois un bar à saké et à tapas à la japonaise ouvert seulement le soir. Désormais, il accueille aussi à l'heure du déjeuner avec une formule authentiquement japonaise... Evidemment, il me fallait goûter ça, surtout quand le bon plan promet d'être savoureux ;)

               

Partout, Manger japonais se résume bien souvent avec sushi... Je suis la première à râler qu'à Toulouse, il n'y a pas de cantine à ramen comme à Paris (quartier St-Anne). En revanche, Toulouse cache 2 perles que même les parisiens nous envient : la cuisine familiale du Solaneko et les chirashi raffinés du Motchiya

Il faut aussi compter une autre perle, le Iori qui a vu le jour un soir de février en offrant un concept inédit Izakaya qui plaît chez beaucoup de curieux et qui cartonne... Suite à la demande de nombreux clients, le Iori ouvre le midi avec la formule "Teisyoku" : Un plateau traditionnel qui tourne autour d'un plat du jour et de 3 petits plats. Une formule déjeuner complète, variée et idéale pour ceux qui ont moins d'1 heure (puisqu'on nous apporte tout sur un plateau) sans bouder son plaisir et sans se soucier de l'équilibre. Plaisir et équilibre, ça vous rappelle pas quelque chose ? ;)

La formule de Midi (12,50e) change chaque jour :

Mardi, Donburi (bol de riz chapeauté d'une garniture)
Mercredi, Poisson (selon le marché)
Jeudi, Improvisation (selon l'humeur du Chef)
Vendredi, Ramen oui vous avez bien lu ! (Prononcer "La-men", il s'agit d'une soupe-repas à base de nouilles de blé et bouillon maison).

         
IoriTonkatsu.JPG
Joli plateau déjeuner du jour
      

Qui dit mardi, dit Donburi ! Le Donburi du jour ? Un Katsudon (at-choum !) soit une côte de porc panée, revenu dans une sauce soja et œuf battu. Un plat intrigant et délicieux, assez costaud pour prévenir le ptit creux fatal de l'après-midi. D'ailleurs, je n'ai pas eu le besoin de prendre un dessert ni même un 4h. Les 3 petits plats du plateau étaient une classique soupe miso riche en goût (tofu, algue & ciboulette), d'une coupelle Tsukemono (concombre et chou marinés, n'ya pas que le gingembre !) qui donne une touche de fraîcheur et d'une jolie salade du moment (mizuna, radis blanc et lotus grillé avec une vinaigrette douce).

Pour déguster, il y a 2 écoles, soit plat par plat ou soit en alternant bouchée par bouchée d'un peu de chaque plat. Je fais partie de la deuxième ;) 

        
Vous n'avez pas le temps de rester déjeuner ? Ou vous souhaitez profiter des derniers rayons du soleil avant l'hiver pour pique-niquer au bord de la Garonne ? Iori propose aussi 2 plateaux à emporter avec riz nature, salade du jour, légumes marinés et kara-agué (beignets de poulet mariné) ou korokke (croquettes de pomme de terre) pour 10e. C'est bien tentant !

          

Depuis j'ai cessé de râler, je souris même d'être repue ;) Pour demain jeudi, c'est Cabillaud. Vous avez deviné qu'il sera cuisiné ;)

           

Iori

20 rue des Paradoux, métro Carmes ou Esquirol. Toulouse. Tel : 05 61 28 02 47

Ouvert le midi du mardi au vendredi. 

mardi, septembre 16 2014

La Saga Street-food de l'été #4 } Le Burger Haut-Couture, chez Sandyan

BurgerSandyan.JPG

             

Après le bento-déjeuner élégant et savoureux, Sandyan nous surprend encore une belle fois avec leur burger... Un Burger végétarien Haute-Couture !

             

Aujourd'hui, "pour manger un bon burger à Toulouse" chacun a ses préférences et même son classement personnel. En ce qui concerne les burgers sans viande, hélas, les adresses sont limitées. En effet, l'offre végétarienne est quasi inexistante, ou se résume à substituer facilement le patty de viande par...une galette de pomme de terre ! Il faut avouer que ce genre de sandwich est plutôt indigeste et, en  plus, il donne rarement envie... Heureusement qu'il y a quelques rares adresses où le burger végétarien vaut le détour, notamment chez Sandyan ;)

Depuis cet été, Sandyan élargit son offre déjeuner en lançant son Burger VG seulement à emporter. Il demande 1o minutes de préparation/d'attente mais on peut le commander par téléphone et venir le chercher. Pour ceux qui sont accro(c)s au fabuleux bento-déjeuner, il y a un burger végétarien version mini qui est proposé parmi les petits plats pouvant donner un aperçu. 

Le Burger VG version Sandyan se veut "heathly", élégant et surtout végétarien. Il est de taille raisonnable, en revanche, il est haut. Il se compose d'une julienne de légumes de saison cuisinée (relevée d'épices racines ? Il me semble deviner du galanga et de la citronnelle ou ai-je rêvé ?), nappé d'une sauce tartare maison, d'une intrigante galette de riz cristal grillée et l'ensemble est maintenu par un pain-bun à l'algue Nori cuit à la vapeur. A déguster bien chaud tranquillement au bureau pour se faire envier par ses collègues ou à l'extérieur avec ses amis (place Wilson, square De Gaulle, autour de St-Sernin...). Toutefois attention, le pain a tendance à devenir dense en refroidissant. Et est-ce bon ? C'est tout simplement délicieux ! 

    

A savourer, que vous soyez végétarien ou pas !

    

     

Sandyan

54 bis rue Alsace-Lorraine, quartier Jeanne d'Arc, Toulouse. Tel : 05 61 21 45 64

Burger seulement à emporter & au déjeuner du lundi au samedi midi. 

Burger seul à 6,8o€. Avec dessert à 1o€. Avec dessert et boisson maison à 13,8o€

    

_____

Les Sagas Street-Food précédentes...

#1 } Les sandwichs nomades de Monsieur Cyclofood 

- page 1 de 4