Carnet d'une gourmande chronique...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Ouvert Lundi

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, mars 31 2014

Burger } Régis Burgers, pour les faims démesurées...

Après un mois d'absence sur le blog, je reviens avec encore plus de choses appétissantes à partager. A table ! ;)

   
            
BurgerRegis-A.JPG

                          

Envie de mordre dans un burger goûteux dont la garniture déborde et de n'avoir plus de place pour les frites-maison ?? Et dont la réalité est encore plus appétissante que la sage photo de leur tract publicitaire ? Courrez chez "Burger Régis" 10 pl Jeanne d'Arc, le futur spot burger déjà incontournable dans le centre de Toulouse ! 

           

Régis c'est qui ? C'est le nom du boucher-traiteur basque d'à côté. En déménageant sa boucherie, il a gardé ce premier local pour en faire une mini-brasserie burger à la déco sportive (des maillots ?). L'emplacement n'est pas très glamour, la vue donne sur les arrêts de bus mais on peut prendre à emporter. RégisBurger a ouvert depuis 2 mois et on est accueilli par Paola et Christian. Tout est frais et venant à 2 pas de là : le boeuf haché vient de sa boucherie (chaque sandwich cache 200gr de viande !), les pains d'un artisan boulanger, le fromage est du brebis basque (ouste le cheddar en plastique !), la salade du marché... Pour des recettes très terroirs et délicieusement franchouillardes, chaque burger est baptisé par le nom d'une figure de motocross, tel que le Backflip (boeuf, lard, fromage de brebis, cornichon et sauce béarnaise bien estragonée - mon préféré), le Cancan (aux légumes, le végétarien), le SupermanTrick (boeuf et foie gras), Rock Solid (magret et foie gras), le Tsunami (avec une sauce basque qui pique)... Et si vous avez fait le tour de la (courte-)carte, il y a aussi les suggestions du moment, comme le Harley (magret et pomme caramélisée).

Pour une version encore plus follement gourmande, on peut oser demander un supplément "foie gras frais" poêlé pour 3e de plus ;) 

        

Compter 6,90e le burger seul, et 9e pour la petite formule (burger simple, frites maison et boisson). N'oubliez pas de leur demander la carte de fidélité, vous allez vous surprendre de revenir. 

         

          

Régis Burger

10 place Jeanne d'Arc, Toulouse.

Ouvert du Lundi au Samedi, midi et soir. Sur place ou à emporter.

mardi, janvier 28 2014

Restaurant } La Popote, fièrement locavore

LaPopote-A.JPG

Dernièrement, en discutant avec une copine déçue par une adresse (décor pittoresque mais micro-onde en cuisine) m'a demandé une vraie adresse terroir avec une vraie cuisine maison. Et j'ai toute de suite pensé à la Popote ! 

              

La Popote est une maison discrète au cadre rustique et sobre, mise en lumière par les sculptures allumées de Corinne. Un petit resto de près de 30 couverts à l'ambiance décontractée et étonnamment assez calme, qui est fréquenté par les gens du quartier et les habitués. 

Cette adresse a été repris depuis Avril 2013 par un jeune duo dynamique après un parcours parisien et à l'étranger. Mathieu dompte les feux, seul en cuisine. On est agréablement accueilli par Virginie au sourire passionné, si rare de nos jours.

     

LaPopote-B.JPGLaPopote-B2.JPG
Salade de saison (à midi, en été) / Tartine au foie gras (le soir)

Dans l'assiette, la transparence est annoncée. A la Popote, on cuisine des produits  frais et de saison mais surtout locaux. Chez eux, l'esprit "locavore" n'est pas un effet de mode. La provenance des produits est clairement affichée pour offrir une cuisine goûteuse et engagée à la fois. Le Canard vient de la Ferme de Nogarède, la truite sort de l'Oô (irrésistible envie de faire ce jeu de mot, excusez-moi ;) ) les légumes sont du marché...

        

LaPopote-C1.JPGLaPopote-C2.JPG
Bonite au pavot (midi) / Côte de veau façon Rossini (le soir)

Le menu de midi (EPD) et verre de vin à 16e, est plutôt abordable pour le quartier. La carte est courte et simple mais on a tout de même du choix entre le plat du jour, la grande salade composée ou la grillade du jour. Ce midi-là, j'ai eu la joie (il m'en faut peu) de déguster des filets de Bonite au pavot cuite façon tataki (extérieure grillé, intérieure rosé), simplement accompagné de riz de Camargue. Bien copieux, bien généreux. Ensuite, prendre le dessert était un défi mais par le pouvoir de la gourmandise, on a su le relever.

      

LaPopote-D1.JPGLaPopote-D2.JPG
Clafoutis au cerise (midi) / Dessert façon banoffee au pomme caramélisée (le soir)

Le soir, l'ambiance est tamisée et la carte (28e) varie selon la saison avec quelques suggestions du moment. On retrouve les tartines (au foie gras, au magret séché, au jambon de coche...) ou les entrées (un velouté de courge, œuf cocotte...). La canette, la truite cuite rosée à l'arête, la côte de veau rossini... se disputent la vedette pour être choisi en plat. La poire pochée, le fruitoffee ou le moelleux au chocolat apportent un happy end (et bouton du pantalon discrètement défait sous la chemise).

            

On aime, on applaudit leur démarche, l'effort et le partage des trésors locaux, mais on souhaiterait que leur cuisine simple et bon élève soit travaillée avec un peu plus d'audace et de confiance (comme ma poire pochée au Sechuan pouvait être un petit peu plus punchy) un peu comme à l'instar des sculptures allumées.

Souhaitons-leur tous nos encouragement pour la nouvelle année... Et Vive la Popote !

          

               

La Popote

10 rue Pleau, quartier Carmes. Toulouse. Tel : 05 61 25 03 51 

Le midi (16e), du Lundi & Mardi, Jeudi & Vendredi. Le Soir (28e), du Lundi au Samedi. Attention, fermé le Mercredi.

Page FB

         

******

Tentez votre chance ! La Popote a la gentillesse d'offrir un déjeuner pour 2 personnes. 

Les conditions sont simples : 

1. Likez la page FB de La Popote.

2. Multipliez vos chances en relayant le concours sur vos réseaux (Blog, Twitter, Facebook, Insta...).

3. Revenir sur mon blog pour laisser un commentaire (avec un mail valide dans la case demandée + lien sur les réseaux sociaux) pour valider votre participation. 

3 bis. Bon, si vous êtes juste lecteurs que vous n'avez pas FB et/autre, laissez juste un commentaire sur mon blog avec un mail valide (pour pouvoir vous contacter si vous êtes tiré).

Vous avez jusqu'à Lundi 3 Février à minuit. Le lendemain, c'est le duo dynamique de la Popote, qui tirera au sort, le nom du gagnant. 

Bonne chance !

******

Le Gagnant de ce concours est... Marine ! Bravo !

Merci à tous d'avoir participer et encore merci à la Popote pour ce concours :)

dimanche, août 25 2013

Restaurant } Le Café Jean

CafeJean-A1.JPG

L'allée Jean Jaurès est une grande artère qui relie la Gare vers le centre-ville de Toulouse... Et j'ai souvent entendu dire « qu'il y a pas grand chose à manger dans ce coin...».

         

CafeJean-A3.JPGCafeJean-A4.JPG

« Là-bas c'est ici ! » cette phrase titillant l'inconscient attire les curieux vers ce bar-brasserie, le « Café Jean » qui a élu domicile au 75 allée Jean-Jaurès (à 2 pas de la Médiathèque Cabanis) depuis janvier 2013. Durant tout l'été, je me suis rendue plusieurs fois là-bas car je savais déjà qu'une table m'y attendait en terrasse. La salle est sobre et sombre et étonnamment spacieuse. On peut s'y poser pour commander un petit café, prendre son petit-déjeuner très tôt ou encore siroter une bière/un verre de Quercy des Iles vers 18h. A midi (et certains soirs), le Café Jean invite le Terroir toulousain dans nos assiettes (hélas, on ne le connait pas assez). Ce restaurant veille à proposer des produits de saison et en circuit court. Par exemple, le bœuf est aveyronnais, et même, les escargots viennent de Gragnague ! Ce qui est assez rare lorsqu'on sait, qu'en majorité, on consomme des escargots venant de l'Europe de l'Est. 

Le service, quant à lui, est motivé et enthousiaste. C'est sûr, ça donne envie d'y revenir pour continuer sa belle journée.

          

CafeJean-B2.JPG
Club-Sandwich aux rillettes de sardine

La tête de veau ravigote, la galette d'oreilles de cochon confites, l'aumonière de Cabécou aux fruits secs, escargot & ris d'agneau, pieds de porc désossées et farci, tartare de bœuf de l'Aubrac au couteau, les tripes au vin blanc... Leur carte est courte et reste traditionnelle, et proposée à des tarifs raisonnables...

Le plus alléchant est l'Ardoise du jour qui est actualisé quotidiennement sur leur page FB. Entre le plat, la suggestion et la salade-repas du jour, difficile de résister très longtemps !

              

CafeJean-C3bis.JPGCafeJean-C1.JPG
Cochon Capelin et sauce au fromage blanc / Polpettes de veau au parmesan et mesclun

Et dans l'assiette, ça donne quoi ? C'est délicieux, simple et sans prétention. Il y a eu des surprises comme la crème fouettée au Cabécou et tartare de champignon de Paris citronné (les papilles s'en souviennent encore!), le tartare de bœuf sauce tartare au fromage blanc et frites (un délice !) ou dernièrement, l'improbable salade d'aubergine au yaourt à la grecque et à l'estragon (on en tombe des nues!). Cependant, un petit regret que la pomme de terre soit souvent au rendez-vous...

Le Café Jean aime les enfants ! Au menu pour eux, "le petit" peut choisir le plat qui lui fait envie et son plat sera adapté à la portion, c'est bien mieux que des nuggets douteux/frites surgelés/boule de glace non ?

                 

CafeJean-D1.JPGCafeJean-D2bis.JPG
Brownie au chocolat blanc et noix de pécan / "Mini-Café"  Gourmand

Les desserts restent simples (brownies, tartes...) et copieux. Après un bon repas en bonne compagnie, il me reste juste de quoi caser un café gourmand. Le leur est "mini" : c'est-à-dire un café avec 2 mignardises qui se renouvellent chaque jour (tartelettes et pannacotta, salade de melon-myrtille et crème fouettée à l'ananas, tiramisù fruits rouges et tartelette pomme-chouchen...). La bonne quantité qu'il me faut pour clôturer le déjeuner :)

            

Le Café Jean a réussi son pari de proposer une cuisine "sans prétention" et de qualité, tout en restant accessible à tous. Et c'est aussi une bonne adresse pour les touristes souhaitant découvrir le terroir toulousain sans passer par la case "Cassoulet". Tout le monde sait ici, que le meilleur est le cassoulet des familles ;) Y'a pas de secret !

       

           

Café Jean, là-bas c'est ici !

75 allées Jean Jaurès, Toulouse. Quartier Jean-Jaurès/Matabiau. Tel : 05 34 41 64 68

Ouvert du Lundi au vendredi, Midi et Soir.

            

*****   

Bon  plan : Attention à vos oreilles et à vos papilles !!!  

Cette semaine (du 26 au 30 août), retrouvez Sandrine Prim et Emmanuel Wiener dans les "Cordons Bleu de la ville Rose" sur France Bleu Toulouse 90.5 Mhz de 10h à 10h30.

Partagez vos recettes en appelant au 05 34 43 31 31, et tenter de gagner un repas pour deux au "Café Jean" ;)