LePtitLouis-A.JPG

Petit mais gourmand  Je pense vous avoir assez convaincu d'aller déjeuner/goûter/ papoter/rêvasser au Solaneko, ma cantine préférée à St-Cyprien. Désormais il faudra compter aussi le P'tit Louis. Ce n'est pas une infidélité au Solaneko mais une raison de plus pour traîner dans ce beau quartier. Le P'tit Louis a ouvert depuis le printemps dernier, et comme son nom l'indique pas, c'est une sandwicherie/saladerie. C'est une petite salle qui compte une douzaine de couverts à l'abri, dont six au comptoir, en face de la cuisine aux allures contemporaines. Des poupées, peluches, des livres de cuisine de grands chefs en anglais en guise de déco. Si vous tendez l'oreille, on peut entendre les pleurs d'un petit à l'annexe du resto.

                 

LePtitLouis-B1.JPGLePtitLouis-B2.JPG

Donc sur la carte, des sanwiches, pizza, gratin... Mais ce qui nous intéressent le plus, ce sont les spécialités coréennes car cette sandwicherie est tenue par un couple franco-coréen et il serait bien dommage s'en passer ;) Je n'ai pas l'occasion de goûter aux sandwiches mais d'après Tomoko du Solaneko, ils sont aussi délicieux.

             

LePtitLouis-F1.JPGLePtitLouis-F2.JPG

Les plats chauds coréens sont préparés à la commande (sur place ou à emporter). J'assiste avec émerveillement la préparation des plats. J'adore regarder les gens cuisiner quelque soit le plat, ça me captive. 

Hélas (pour moi), les viandes sont marinées à l'avance, j'espérais apercevoir un petit secret de fabrication ;) Les plats sont revenus avec des carottes râpées, du choux émincé, de l'oignon et même des tteoks (pâtes de riz courtes) qui caramélisent avec le jus de cuisson.

                

LePtitLouis-C1.JPGLePtitLouis-C2.JPG

En attendant la commande de nos plats, nous apaisons notre ptit creux avec un « Triangle » kimbap au thon (bref, comme un onigiri japonais). Et bonne surprise, la feuille d'algue a gardé son croquant et son goût. La farce au thon est relevée par des morceaux d'oignon.

Le P'tit Louis propose aussi donc des kimbaps (sur place ou à emporter). De gros makis coréens dont la farce est composée de légumes et viandes cuites, mais pas crues (contrairement aux makis japonais).

                

LePtitLouis-D1.JPGLePtitLouis-D4.JPG

Tous les plats chauds coréens sont servis avec une souplette (à base de miso) et d'une salade verte. Leur vinaigrette est très rafraîchissante : du citron ? Du Miel ? De l'échalote ??? Mais il doit avoir un petit secret encore ?

Si vous aimez les plats relevés, jetez-vous (incon)sciemment sur le porc « Jeyuk bokkeum ». Mes papilles s'en souviennent et en redemandent ! Très pimenté comme je l'imaginais. Ou alors le poulet « Dak galbi », dont la marinade est à dominante « aillée » (ça doit être pas mal à emporter pour embêter ses voisins de bureau). Dans les deux plats, les viandes restent très gouteuses et moelleuses.

                                 

LePtitLouis-D2.JPGLePtitLouis-E1.JPG

Ou si vous souhaitez commencer en douceur dans la gastronomie coréenne, optez plutôt pour le « Bibimbap ». Le plat national coréen composé de riz chapeauté de plusieurs légumes et de bœuf mariné (ou poulet).

               

On a fini notre repas par un thé coréen soit à base de racine (dont j'ai oublié le nom) ou de blé. Mais bon, je crois qu'il faut que je revienne pour goûter de nouveau les plats et deviner tous les secrets des marinades coréennes ;)

         

              

Le P'tit Louis

32 rue de la République, Quartier St-Cyprien. Toulouse. 09 54 89 74 35

Ouvert du Lundi au Samedi, à midi et en soirée. Sur place ou à emporter.