CarreRouge2-A.JPG

Épices & Curiosité  Je n'ai pas mis longtemps pour revenir au Carré Rouge ;) Au dîner, même adresse, même décor et même musique, et pourtant quelque chose avait changé... Passant d'une ambiance bistrot le midi à une ambiance romantique et intime, dès la nuit venue : Lumière tamisée et bougie allumée.

Nous étions les premiers spectateurs, mais tout de suite, le restaurant afficha complet. Une population plus jeune & active se mit à enflammer la salle.

Pour nos choix, on s'est laissé guider par les conseils du Maître d'Hôtel, un mélange de menu « Textura et Sopresa ». 

               

CarreRouge2-B.JPGCarreRouge2-C1.JPG

CarreRouge2-C2.JPGCarreRouge2-C3.JPG

Les amuses-bouche  Les cocktails sont tentants, laissez-vous séduire ;) « Le Cocktail du moment » nous fait de l'oeil. Crème de fraise, jus de Goyave, le tout allongé de Champagne débordant dans un verre à margarita. Même siroter à deux, il nous a accompagné tout au long de la soirée.    

« Miche de pain et beurre demi-sel » tout en restant très classique pour commencer un repas, ils sont bien savoureux. De bons et simples produits, tant et si bien, qu'aucune miette n'a demeuré. Les amuses-bouche suivant sont à prendre au pied de la lettre : « Crème glacée de butternut, crumble de spéculos et étonnante chips de courge » avec un invité surprise ;) Intrigante « Limonade de cèleri-branche et granny-smith ». Ils sont apparus récréatifs, divertissant le palais et les yeux. 

             

CarreRouge2-D1.JPGCarreRouge2-D2.JPG

Son entrée  « Saint-Jacques, sabayon de champagne... » Souvenez-vous, j'ai eu ce plat au déjeuner, voilà une présentation à la hauteur du cadre qui a rendu ce plat encore plus appétissant. Le sabayon était à la fois léger et riche en saveur, formait une symbiose élégante de tous ses éléments.  

Mon entrée  « Ravioles de foie gras aux champignons des bois, bouillon de poularde & huile de truffe» à chaque bouchée, mes sens en sont devenus de plus en plus étourdis. Je vous invite tous à goûter ce plat :)

  

CarreRouge2-E1.JPGCarreRouge2-E2.JPG

Son plat  « Cabillaud, rattes confites, jus de condiments & pickles d’oignons ». L'assiette originale présente un dos de cabillaud copieux et fondant. La sauce relevée met bien en valeur la texture moelleuse du poisson. Excellente suite élégante et complémentaire de l'entrée.

Mon plat  « Pigeon, panais et jus de poularde...» un plat au goût sauvage mais ramener à sa douceur grâce au panais. Le pigeon est cuit parfaitement, le jus de poularde se plait à jouer l'entremetteuse. La mousseline de panais est si douce qu'on dirait un bisou. Le panais confit est étonnante, car je pense reconnaître une autre saveur cachée de citron vert ou de citronnelle (?!).

     

CarreRouge2-F1.JPGCarreRouge2-F2.JPG

Le dessert  « le 6ème sens... » Un entremet aux deux chocolats sur sablé breton et biscuit caramel qu'on avait peur de le défaire tellement la présentation est jolie. Quant au goût, le mariage était très doux. Remarquable conclusion d'un délicieux dîner en amoureux.  

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque on me posa un présentoir rempli de différents biscuits (montécaos, congolais etc...) pour accompagner mon café. 

               

Hélas, le temps a filé entre nos doigts, on aurait aimé qu'il ralentisse durant toute cette délicieuse soirée. A refaire, en explorant la prochaine carte (qui change tous les deux mois). 

Merci à toutes l'équipe pour l'accueil chaleureux et leurs précieux conseils, et au chef Valentin Néraudeau, d’avoir pris la peine de venir discuter avec nous de sa passion :)

             

              

Le Carré Rouge

6 rue des Prêtres, quartier Carmes. Toulouse.

Ouvert le soir, du Mardi au Dimanche. Tel : 05 62 88 07 21

Menu « Textura » à 34 € et « Sopresa » à 49€.