Marrakech-A

Où manger un bon couscous dans un resto à Toulouse ?? Bonne question... À part chez nos grands-mères qui préparent un couscous inimitable et hors-compétition. Il est difficile de trouver une bonne adresse. La première fois, j'ai été dans un resto assez sombre dont la musique était si assourdissante que je n'ai plus souvenir de ce que j'avais mangé. Et puis je me rappelais aussi que l'attente était tellement interminable que les autres clients arrivant après nous en étaient à leur dessert. Cette expérience m'a marquée. D'ailleurs, si vous avez des établissements à me suggérer, je vous en remercie d'avance :)
            
Pour fêter nos 5 ans de rencontre avec Monsieur l'amoureux, il m'amène découvrir Le Marrakech, une adresse marocaine sur la place Arnaud Bernard. Un Aller-Retour à Marrakech, le temps d'une soirée... Les carrelages, les tissus, les couleurs nous ont téléportés immédiatement dans l'ambiance. La banquet moelleuse et les petits coussins sont bien accueillants. La musique accompagne nos conversation. Le patron est authentique et rassurant « La harissa est maison ! ».

Marrakech-BMarrakech-C
     
C'était la canicule ce soir-là, pour patienter, on se désaltère avec un Vin de gris bien frais.

La carte présente beaucoup de choix de tajines et de couscous, notamment à base d'agneau (ai-je constaté). La carte suggère aussi des entrées traditionnelles (caviar d'aubergine, brick etc...).
Après un long moment d'hésitation de ma part... L'amoureux me prévient que les plats sont généreux, donc on a zappé l'entrée. Au finale, Monsieur a commandé une tajine d'agneau aux olives et aux fèves, et quant à moi, un couscous aux keftas.
                         

Marrakech-I

                 
Habituellement au resto, ma curiosité me pousse à goûter dans les assiettes qui m'entourent (pas ceux des inconnus, je vous rassure). Du coup, monsieur a fait exprès de prendre de l'agneau...
  1. Parce qu'il adore ça.
  2. J'en cuisine pas souvent parce que l'agneau ne m'aime pas.
  3. Parce qu'il ne supporte pas que je picore dans son assiette.
  4. Pour me narguer.
  5. Et bien sûr cette fois-ci, il me poussa à goûter dans son assiette (l'agneau, je peux vraiment pas).
  6. On devait sortir en amoureux, où est le romantisme ??

Je ne peux prononcer d'avis sur ce plat, seulement dire que c'est beau, appétissant et généreux en quantité mais... Que ça sentait beaucoup l'agneau... :-/

Monsieur a apprécié que la tajine soit accompagné de pain, et non de "graine". Même si monsieur a le droit de m'en piquer.


Marrakech-DMarrakech-E
            
On me fait signe de faire de la place autour de mon assiette. Mais pourquoi ?? Parce que ma commande arrive. On m'apporte la graine et le bouillon.
La graine est tout à fait correcte (toutefois, pas aussi légère que celle de mamie). Le bouillon est chaud, riche en légumes et très savoureux. qui a au moins permis de chasser l'odeur de la tajine d'agneau de monsieur.
           

Marrakech-J

           
Mon bol de boulettes « kefta ». Il me semble que c'est de la chair de merguez avec le suc épicé de celui-ci qui s'est gorgé au fond du bol.
        

Marrakech-GMarrakech-H
             
Pour accompagner mon plat : un condiment sucré aux oignons caramélisés, raisins secs et au miel. Leur harissa maison dont la texture n'est pas trop fine et sa saveur n'est pas masquée par le piquant. De petites choses qui font tout.
          
Alors oui, tout ça, c'est mon plat et c'est pour moi ! Imaginez si j'avais pris le fameux Couscous Royal (agneau, poulet, merguez etc...), il m'aurai sans doute fallu la table d'à côté en plus :)
                    
Marrakech-J             
Voilà ce qui se passe dans mon assiette après m'être servie de tout ce qui m'entouraient : de la viande épicée, des légumes fondants, de la graine convenable, un bouillon délicieux, des oignons apportant une note sucrée... Difficile de ne pas refaire un autre tableau...
Honnêtement, il ne vaut pas/jamais le couscous de nos grands-mères, en revanche, je reconnais qu'il était délicieux.
                 
Marrakech-KMarrakech-L
             
En dessert, juste par gourmandise, des pâtisseries de la place, un makrout et un baklava accompagnés d'un thé Targui (infusion à la menthe sucrée).

                       

L'addition  Une tajine à l'agneau, un couscous kefta, une petite bouteille de vin, un thé et deux pâtisseries, cela fait 45 euros à 2.

               

                

Le Marrakech,
11 place Arnaud Bernard, Toulouse
Ouvert midi (menu ??) et soir (à la carte). Tel : 05 61 23 82 52