Oeufparfait.JPG

Pas vraiment une recette mais une technique japonaise de cuisson de l'oeuf issue des sources chaudes "onsen" que j'ai expérimenté trois fois en une semaine... Vous l'avez sans doute lu sur un blog, entendu dans une émission de cuisine, croisé ce terme d'oeuf onsen, oeuf parfait ou encore oeuf à 65° dit aussi "à basse température" au restaurant. En effet, le dernier intitulé est assez prétentieux. Et pourtant, cette simple technique permet de transformer un ingrédient simple et bon marché en un plat magique et de grand chef : le blanc est tremblotant, le jaune est étonnamment pris mais pas trop coulant qu'on peut même le tartiner. Avec le sentiment de fierté en prime. On devrait tous essayer !

          

Comment faire ? A défaut d'avoir une source d'eau chaude près de chez soi, on peut improviser avec ce qu'on a ! Dans une petite casserole (de préférence un cocotte en fonte ou n'importe quel récipient résistant à la chaleur), mettre les œufs entiers avec la coquille "sans les casser" au fond, y verser de l'eau bouillante/bien les immerger (attention, ne pas allumer le feu sous la casserole) puis couvrir avec un couvercle épais. 

Tourner votre minuteur pour 15 à 20 min (tout dépend si vous préférez le jaune plus ou moins pris). Le temps écoulé, il suffit de casser l’œuf cuit dans un ramequin ou sur votre plat (des restes de ratatouille réchauffée par exemple.).

              

Il y a mille idées pour accommoder l'oeuf onsen dans un bol de nouilles ramen, de champignons poêlés, à la florentine (épinards sautés et béchamel), dans une bisque avec un tartare de langoustine (une idée de Frank Renimel à emprunter), avec une sauce hollandaise et du lard croustillant façon benedict... Voir tout simplement fleur de sel et piment d'Espelette. A déguster à la petite cuillère avec du bon pain, soignons les petits détails pour un plaisir immense ;)