Carnet d'une gourmande chronique...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Recette

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche, mars 29 2015

Recette } #OpérationBanoffee pour les Vins de Gaillac

A l'occasion du nouvel épisode de la websérie Les Toulousains #10 : Les Toulousaines, les Vins de Gaillac ont distribué des totebags durant la journée du 26 mars dans les rues de Toulouse... Et qui contenaient entre autres ma recette de banoffee ;) Voici la recette pour ceux qui n'ont pas pu en attraper un.  

                        

Aujourd'hui, on continue de faire la grimace lorsqu'on aborde la gastronomie… anglaise ! Et pourtant, sans le reconnaître, le banoffee (contraction de « banane et toffee ») est devenu un des desserts préférés des toulousains. Rare sont les restaurants qui ne le proposent pas et le revisitent à leur sauce. D'ailleurs, chaque toulousains ont même un classement des meilleurs banoffee de la ville ! 

Quant à moi, ma recette est bien classique, avec quelques notes personnelles : pas de petit beurre (mais un sablé « mi-crumble mi granola »), une touche de chocolat (parce que c'est toujours bienvenu) et je le dresse en verrine. Pourquoi ? Car couper un gâteau me demande beaucoup de patience, pas vous ?;) 

              BanoffeexEnflammee-A.JPG

                 

} Ma recette du Banoffee en verrine 

Pour 6 verrines, soit 6 sages convives à vous de voir 
              
Pour le sablé « Mi-Crumble mi-granola » : 
60gr Beurre mou (sortir du frigo 10 min avant) 
60gr Farine 
60gr Sucre en poudre 
60gr Flocons d'Avoine 
1 pincée de sel  
              

- 2-3 bananes mûres coupées en rondelles 

- 1 pot de confiture de lait 

- la Crème fouettée : 40 cl de crème liquide entière bien froide + 1 cs Mascarpone 

- Cacao amer ou chocolat noir en tablette 

         

Pour la partie sablée 

Mélanger grossièrement l'ensemble des ingrédients sous le bout des doigts afin d'obtenir une texture de sable humide. 

La cuisson : 

- Version four : préchauffer à 180°. Répartir la pâte crue sur du papier sulfurisée. Cuisson 12 à 15 min (à surveiller). 

- Version sans four : dans une poêle anti-adhésive, faire dorer à feu moyen en remuant constamment. 

Laisser refroidir. Très important, cela permet de croustiller. 

           

Pour la Crème fouettée 

Fouetter au batteur la crème liquide et le mascarpone. Ou si cette étape vous fatigue déjà, appelez un ami et son siphon ;) 

             

Pour le montage

Dans un verre, mettre au fond 1 couche de crumble à l'avoine, des rondelles de banane, 1 belle cuillerée de Confiture de Lait, (une pincée de crumble si on veut) puis chapeauter un joli nuage de crème fouettée. 

Au moment de servir, saupoudrer un voile de cacao amer ou quelques copeaux de chocolat noir (fait à l'économe). 

Apporter le plateau à vos invités, le torse bombé et dites en souriant « C'est moi qui l'ai fait ! »

        BanoffeexEnflammee-B.JPG

Quel accord vin ?

« La méthode ancestrale de Gaillac » Ses fines bulles aux notes fraîchement fruités et acidulés s'acoquinent idéalement avec le banoffee. 

Pour ma part, c'est un vin que j'ai découvert lors du Salon du Livre et du Vin de Balma il y a quelques années, et qui m'a convaincu et prouvé qu'il existe bien de délicieux vins gaillacois ;) 

jeudi, mars 19 2015

Recette } Oeuf mollet, crème à l'Aydius du Béarn et épinards

OeufFlorentine.JPG

La recette du dimanche publiée ce jeudi, bon mea culpa... Vous avez le temps de faire les courses pour la préparer lors du brunch prochain ;) 

                   

Récemment, j'ai découvert la Tomme d'Aydius du Béarn : Un fromage de chèvre atypique à la pâte pressée et au goût de caprin assez puissant. Au début, en dégustant, j'avoue ne pas aimer. Mais c'est en souhaitant lui apporter de la douceur avec de la crème, que j'avais envie aussi d'y marier avec des épinards simplement tombés. Puis un œuf mollet est venu s'imposer naturellement (ou pourquoi pas un oeuf parfait ;) ). Comme une version simplifiée des œufs à la florentine, puisque la sauce Mornay (une béchamel au fromage) est remplacée par cette crème au fromage (rapide et fini les grumeaux !). Une recette simple et rapide, à se pâmer ! 

                    

} Oeuf mollet, crème à l'Aydius du Béarn et épinards

Recette pour 1 personne (si vous recevez plusieurs convives, il sera plus facile de multiplier). Préparation : rapide.

       

Cuire l’œuf dans l'eau bouillante durant 6 min. Il faut compter à partir de la reprise de l'ébullition. Laisser refroidir légèrement puis l’écaler avec délicatesse.

Dans une poêle sur feu moyen, faites tomber une belle poignée d'épinards frais avec une noix de beurre juste quelques secondes. 

Dans une petite casserole, faites fondre doucement 2cs de crème liquide avec 1cs de la Tomme de l'Aydius du Béarn et donnez 2/3 tours de moulin à poivre

Dès que le mélange est bien fondu et légèrement épais, on dresse toute de suite l'assiette : répartissez les épinards au fond, versez la crème de chèvre fondue puis posez l'œuf. Donnez un autre tour de moulin de poivre ou saupoudrez de piment d'Espelette. 

N'oubliez pas les mouillettes de pain, mettez-vous à table et régalez-vous ;)

              

dimanche, décembre 14 2014

Recette } Jus de Pomme Chaud aux Pruneaux d'Agen et au Thé Tsarevna

JusdePommeChaud.JPG            

L'une de mes découvertes de ces dernières semaines est le jus de pomme... chaud ! Je savais qu'on pouvait boire du cidre chaud (j'ai parcouru le Marché de Noel de la place du Capitole désespérément à sa recherche, aucun chalet n'en produit hélas), mais le jus de pomme, je n'y ai jamais pensé ! Le plus dingue ? C'est le chalet "Taulièr d'Occitania" (loge 84), un comptoir qui fait des burgers à l'accent occitan, qui m'a fait découvrir cette délicieuse alternative au vin chaud ! C'est certes plus sucré que le cidre, et quand c'est préparé avec du jus de pomme artisanale avec des épices savamment dosé, c'est juste une tuerie ! Les enfants et les personnes n'aimant pas l'alcool vont sans doute adorer. Attention, leur jus de pomme chaud est proposé que les week-ends.

Voici une recette personnelle que j'ai improvisé ce dimanche avec des pruneaux et du thé Tsarevna de Kusmi Tea (le thé de Noel 2014 de la maison, un thé noir aux épices, orange, vanille & amande), qui fleure bon déjà Noel ;) 

              

} Jus de Pomme Chaud aux Pruneaux d'Agen et au thé Tsarevna de Kusmi Tea

Pour environ 6 tasses de 20 cl. Préparation Rapide.

  • 1 litre de Jus de Pomme (de préférence artisanal, le mien vient de l'Aveyron) 
  • 20 cl d'infusion de Thé Tsarevna (un autre thé de Noël peut faire également l'affaire)
  • 4-6 beaux Pruneau d'Agen (de préférence avec les noyaux ;)

Faire infuser une 1 cc de thé Tsarevna dans 20 cl d'eau chaude, durant 3 min (attention pas plus). Filtrer.

Dans une casserole, réunir le jus de pomme, l'infusion de thé et les pruneaux. Faire chauffer sans amener à ébullition. Laisser frémir doucement pour que tout ce monde communique, soit en harmonie. 

Servir sans attendre (attention aux doigts, c'est chaud !) avec des bredele ;)

     

dimanche, novembre 9 2014

Recette } Oeuf onsen, magiquement parfait !

Oeufparfait.JPG

Pas vraiment une recette mais une technique japonaise de cuisson de l'oeuf issue des sources chaudes "onsen" que j'ai expérimenté trois fois en une semaine... Vous l'avez sans doute lu sur un blog, entendu dans une émission de cuisine, croisé ce terme d'oeuf onsen, oeuf parfait ou encore oeuf à 65° dit aussi "à basse température" au restaurant. En effet, le dernier intitulé est assez prétentieux. Et pourtant, cette simple technique permet de transformer un ingrédient simple et bon marché en un plat magique et de grand chef : le blanc est tremblotant, le jaune est étonnamment pris mais pas trop coulant qu'on peut même le tartiner. Avec le sentiment de fierté en prime. On devrait tous essayer !

          

Comment faire ? A défaut d'avoir une source d'eau chaude près de chez soi, on peut improviser avec ce qu'on a ! Dans une petite casserole (de préférence un cocotte en fonte ou n'importe quel récipient résistant à la chaleur), mettre les œufs entiers avec la coquille "sans les casser" au fond, y verser de l'eau bouillante/bien les immerger (attention, ne pas allumer le feu sous la casserole) puis couvrir avec un couvercle épais. 

Tourner votre minuteur pour 15 à 20 min (tout dépend si vous préférez le jaune plus ou moins pris). Le temps écoulé, il suffit de casser l’œuf cuit dans un ramequin ou sur votre plat (des restes de ratatouille réchauffée par exemple.).

              

Il y a mille idées pour accommoder l'oeuf onsen dans un bol de nouilles ramen, de champignons poêlés, à la florentine (épinards sautés et béchamel), dans une bisque avec un tartare de langoustine (une idée de Frank Renimel à emprunter), avec une sauce hollandaise et du lard croustillant façon benedict... Voir tout simplement fleur de sel et piment d'Espelette. A déguster à la petite cuillère avec du bon pain, soignons les petits détails pour un plaisir immense ;)
      

- page 1 de 5