Carnet d'une gourmande chronique...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Pulpeux

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, mai 31 2012

Chirashi en Technicolor (aux framboises, pois gourmands et maquerau mariné)

Chirashi framboises-B

À emporter  Lors d'un précédent épisode, je suis retombée en amour du chirashi plus peaufiné... Donc voici une petite recette qui fait douter à cause de sa couleur flashy (dû aux framboises) mais qui change de la banale salade de « rizothon », et que j'avais préparé à l'occasion d'un pique-nique.

           

}} Pour le riz à sushi

  • 2 verres de riz + 2 verres d'eau

  • 2 poignées de framboises surgelées (ou 2 cs vinaigre framboise) + 1 cs sucre + 1 cc sel

  • 1 cs de sésame doré

Rincer le riz plusieurs fois jusqu'à que l'eau soit claire. Le mettre dans une casserole à fond épais avec l'eau. Porter à ébullition, à couvert. Laisser bouillir 4 minutes. Puis baisser le feu (ou changer de feu) au minimum, laisser cuire durant 8 minutes. Couper le feu, ajouter les framboises et laisser reposer durant une dizaine de minute, toujours à couvert. Laisser légèrement tiédir. Dans un récipient plus grand, un saladier par exemple, transvaser le riz, et l'aérer et mélanger en écrasant les fruits avec la spatule. Ajouter le sésame, le sucre et le sel. Bien mélanger, un sirop va se former et va devenir « collant ».

             

}} Pour la garniture

  • L'omelette : 1 oeuf + pincée de sucre + 1 cc sauce soja + 1 cs d'eau

  • 1 petit bol de fève ou petit pois ou edamame

  • 1 demi mangue 

  • 1 bon filet de saumon cru ou 2 filets de maquereau mariné

L'omelette. Battre à la fourchette/à la baguette l'œuf + la pincée de sel + la pincée de sucre + eau. Faire chauffer une grande poêle, étaler un peu d'huile, et verser la moitié de la préparation. Tourner la poêle en répartissant le mélange. Cuire verso. Répéter l'opération avec la seconde omelette.
Empiler les 2 omelettes, rouler-les et trancher-les en lanière. Réserver.

Cuire les fèves (ou petits pois ou edamame) dans l'eau bouillante 5 petites minutes, les raffraîchir de suite dans l'eau glacée.   

Couper la mangue en dés.    

Couper le saumon comme vous le souhaiter ou le maquereau en tranche.

                       

}} Pour la Sauce Goma-Soja

Mélanger l'ensemble dans un pot qui se ferme : 1 cs crème sésame «Tahin» + 1 cs sauce soja + 1 cs eau + 1/2 cc sucre.

                     

Pour finaliser, réunir dans un saladier (qui se ferme), le riz aux framboises et les garnitures, soit par couche soit en mélangeant tout. Au moment de servir, ajouter un filet de sauce. 

              

Chirashi Framboises

lundi, septembre 12 2011

Gaspacho parmi tant d'autres

Gaspacho2011-AGaspacho2011-B
          

La recette du Gaspacho se trouve partout sur le grand Ternet... En effet. Les variantes sont infinies que je m'y perd. Et à force de faire des essais de mon côté, j'ai trouvé mes proportions pour un gaspacho à mon goût. Sucré naturellement par les tomates bien mûres. Acidulé qui met du punch. De plus, j'ai ajouté du cumin (alors que je déteste ça). Bref, mon blog c'est comme un carnet de recette en ligne. Donc avant de retourner tous mes carnets/agenda de recette, je ferais une petite recherche rapide ici. Ah vive la technologie :)

              

}} Gaspacho

Pour 4 bols. Préparation : Rapide.     
  • 4 belles tomates « Marmande » en dés
  • 1 oignon pelé en dés
  • 1 Poivron Rouge parer, en dés
  • 2 belles gousses d'Ail (ou plus selon la puissance de votre dentifrice :)  ) passées au presse-ail
  • 2/3 Concombre épluché, coupé en cube
  • 1 cc de Sel
  • 1/4 baguette rassie, trempée dans l'eau, essorée puis déchirée en plusieurs morceaux
  • 1 cc Cumin en poudre
  • 2 cs Vinaigre de Xérès
  • 4 cs d'Huile d'Olive
  • Poivre du Moulin
  • Eau fraiche
Réunir l'ensemble des ingrédients, ajouter l'eau fraîche à hauteur et mixer. Passer à travers un chinois ou une passoire. Goûter, rectifier l'assaisonnement.

Servir bien frais. Proposer avec des dés d'oignon, de poivron, de tomate, de chorizo, de concombre, des œufs dur, ainsi que des croutons. Un filet d'huile d'olive si on veut. Et pourquoi pas, des glaçons !

                     

             

>> Les femmes au bord de la crise de nerfs

C'est dans ce film que j'ai découvert cette soupe froide.

mardi, août 16 2011

Sauce tomate été pour les grillades, de ma maman

SauceTomate-1

J'aime pas les tomates, voilà c'est dit !... Décidément, je commence quasiment tous mes articles par un « J'aime pas » :) J'ai l'air d'être une personne très aigrie, hé ben !

La tomate, fruit du nouveau monde, est devenu le légume préféré de l'ensemble de la population terrienne. On la rencontre partout : en salade, dans les pâtes, farcies, en ketchup, au four à la provençale etc... Il y a tellement de recette de tomates qu'on pourrait en cuisiner toute l'année... Et justement : elle la trouve fraîchement toute l'année. On hurle parce que trouver des fraises en décembre est aberrant, mais dans le cas de la tomate, on lève les yeux. Et pourtant la tomate est un fruit d'été. Oui, oui ! Il y a dix ans, j'ai eu la chance d'observer/de cultiver les premières tomates de ma vie dans le potager de mes parents. Plantés en début de printemps, dégustés début août. J'ai eu une révélation : nos tomates du jardin ont un goût de fruit que de flotte (ceux en distribution). J'ai une nette préférence pour la Cornue des Andes.

Du coup, le jardin de mes parents sont tellement envahis par les tomates (et autres curiosités) chaque année, que ma mère a improvisé une sauce d'été. Et c'est devenu LA sauce tomate qui accompagne les poissons grillés (maquereaux, sardines, loups, daurades etc... )

Pour cette recette, il est impératif de choisir des tomates du jardin cultivées avec amour (de vos parents, de vos amis, de vos voisins, des parents de vos voisins etc...). Les bios n'arrivent pas à la cheville, je n'exagère pas. Et les tomates de culture "conventionnelle", n'y pensons pas.

          

SauceTomate-3SauceTomate-4

}} La sauce tomate d'été qui accompagne les poissons grillés.                

Pour 2 personnes. Préparation : facile. Temps : Rapide.

  • 2 belles tomates biens mûres du jardin, cultivées avec amour impératif !
  • 2 cs de Sauce Poisson
  • 1 belle gousse d'Ail
  • Poivre du moulin
  • 1 piment oiseau, épépiné
  • les feuilles d'une tige de Basilic Thaï
  • 4-5 feuilles de coriandre épineuse

Sur une poële chaude ou sur les grills d'un barbecue, (essayer de) faire griller les tomates sur toutes les facettes jusqu'à que la peau noircisse et éclate.

Dans une assiette creuse, peler les tomates (jeter la peau), enlever les pédoncules et le cœur dur. Hacher/couper la chair grossièrement avec l'aide de 2 couteaux (ou fourchettes), tout en gardant le jus. Ajouter l'ail pilé, le poivre, la sauce de poisson, le piment en rondelle et les herbes fraîches déchirées. 

Goûter, rectifier l'assaisonnement en sauce de poisson, en poivre...

Servir la sauce tiède ou froide avec du riz, pour du poisson grillé (ou pourquoi pas avec du poulet, porc...).

              

SauceTomate-5SauceTomate-6
          
En photo Basilic thaï et Coriandre épineuse de mon jardin...

dimanche, août 7 2011

Mirabelle, glace pistache et miettes de sable ou « Ras le tiramisù ! »

Mirrabelle1

Je n'aime pas les tiramisù, voilà, c'est dit... Au début, j'en raffolais. C'était lorsque j'étais au lycée où j'avais pris italien en LV3. Quasiment tous les matins, on débutait la journée par le cours d'italien. Et c'était inévitable, on parlait de bouffe à tous les coups. Alors qu'on venait de prendre le petit-dèj (au moins 1 h avant), on avait de nouveau faim. La prof, malgré sa taille de guêpe, était une grande gourmette. Son péché mignon est la sfogliatella, un feuilleté fourré de ricotta et fruit confit inventé par des nonnes. Elle en parlait (très souvent) qu'elle en faisait baver tout son auditoire. Et à force de discuter de cuisine italienne, elle nous a fini par nous donner quelques recettes dont celle du Tiramisù. À l'époque, ce dessert n'était pas très connu en France, et le mascarpone apparaissait rarement dans les rayons des grandes distributions.

Sauf qu'aujourd'hui, on le voit partout au resto, chez les autres et dans tous les rayons, ou encore dans pratiquement tous les desserts au programme de Un dîner presque parfait... À toutes les sauces : le "traditionnel", à la framboises, au nutella-banane, à la poire etc... Avec ou sans biscuits à la cuillère, aux spéculoos, aux biscuits roses de Reims et infiniment... Il y a même certaines personnes qui croient que l'origine du tiramisù est français. Ce dessert a perdu toute sa noblesse !

Ras le Tiramisù !!!...

Et Ras la Pannacotta tant que j'y suis.

Je ne vais pas faire trop la gueule. Quand même, j'aime bien les tiramisù, surtout ceux qui sont bien faits, la veille pour le lendemain. Les biscuits trempés comme il faut. Les blancs en neige bien montés. Le cacao saupoudré au dernier moment... J'en ai gouté ceux qui sont pas assez pris, ça gâche vraiment toute la magie de cet entremet.

Et vous connaissez la bonne nouvelle ??? Il y a d'autres bons desserts ;) Ouf, on est sauvés !

              

Mirrabelle3
     

On m'a offert des Mirabelles. J'en ai profité pour faire un petit dessert simple, ludique et déclinable selon la saison et le placard. Pour 4 personnes.

Dénoyauter la valeur de 4 tasses de Mirabelle. Dans une poêle sur feu moyen, les faire légèrement compoter avec 1 à 2 cs de Sucre semoule (ajouter plus de sucre au goût) et un filet de Jus de Citron jaune. Réserver toute de suite sur un large saladier pour les refroidir, puis les mettre au frais.

Pour les miettes, mélanger 1 bonne cs de Beurre Pommade, 1 cs Sucre semoule, 1 cs Farine, 1 cs Amande en Poudre et 1 cs Poudre Avoine, enfin d'obtenir comme du sable mouillé.

Au moment du dessert, dans chaque assiette creuse ou bol, disposer de la compote de Mirabelle, installer au centre une quenelle de crème glacé Pistache (vanille, amande ou un sorbet verveine etc...). Servir les assiettes.

Et faire dorer les miettes à la poêle sur feu moyen, en remuant constamment avec une cuillère en bois pour éviter que ça brûle. Les répartir dans des ramequins (ou autre petit récipient). Chaque invité doit verser les miettes chaudes sur leur assiette. Le contraste chaud-froid se fait entendre par les crépitements, c'est ça qui est fun ! ^^
            
             
              
       
>> Lykke Li  ::  Love out of lust

- page 1 de 2