Carnet d'une gourmande chronique...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Lundi aussi

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, février 12 2015

Sur le pouce } La petite restauration gourmande du Magnolia Café

MagnoliaCafe-A.JPG

Banh-mi au porc haché façon "lao"
               

La rue des Filatiers continue sa reconversion gourmande en accueillant une nouvelle adresse : Le Magnolia Café. Encore un café ? Une cantine colorée et paisible où l'on croque de réconfortant banh-mi entre autres...

                 

De par la couleur bleue turquoise de son enseigne, on y entre par curiosité. En effet, le Magnolia Café est atypique. Ce n'est pas vraiment un café ni un salon de thé. On y est accueilli par 2 pétillantes gérantes d'origine lao-thai qui nous reçoivent comme chez elles. Derrière ce joli nom floral se dévoile peu à peu un lieu assez décalé plutôt douillet et mignon (légèrement orienté kawai), Je vous avouerais que j'ai eu un petit coup de cœur pour les suspensions lumineuses en bambou venant du Laos. 

Il est midi (ou pas) et vous avez faim ? ça tombe bien le Magnolia Café vous propose des petits plats tout au long de la journée qui font voyager en Asie  : du porc au caramel, du poulet au curry en passant par la soupe de nouilles comme là-bas qui revigore. Et parfois, un plat du jour français (par exemple : gratin de pomme de terre, tagliatelle et poulet à la crème...) « Comme à la maison, on ne mange pas tous les jours asiatiques, parfois français !». Étonnamment, une phrase que je répète assez souvent de mon côté ;)

Pour ma part, leur sandwich Banh-mi m'a rendu accro(c) ! J'hésite toujours entre le poulet saté grillé ou le porc façon lao. En revanche, leur bœuf est un peu coriace. Ce sandwich d'origine franco-viet est préparé à la demande, et en plus, comme je l'aime, enfin presque ! La demie-baguette est grillée puis farcie fraîchement de concombre, de carotte râpée nature (j'aurais souhaité "aigre-douce"), de branches de coriandre qui parfument discrètement, nappé de mayonnaise (ce n'est pas une hérésie) et de viande cuite au dernier moment. La commande prend quelques minutes, une impatience récompensée par un sandwich bien gourmand qui déborde.

En bouche, on a du croustillant et du moelleux, du chaud et du frais, du végétal et de la carne, des contrastes qui font littéralement craquer ! Avant de passer à la dégustation, j'ajoute rituellement un filet de sauce Sriracha et de quelques gouttes de sauce Maggi (elle possède un parfum de nostalgie).  

Après tout ça, même on se sent rassasié, les desserts nous font de l'oeil : les brioches vapeurs sucrées (haricot rouge, taro...), les tiramisus de la maison ou encore « le fudge banane coco » à savourer à température ambiante (sortez-le un peu avant de croquer dans votre sandwich) et partager à deux (ça tient au corps !). 

Le Magnolia café est le bon spot à petit budget, avec de la bonne humeur sans limite ;) 

    

  

Magnolia Café

rue des Filatiers, quartier Esquirol, Toulouse.

Ouvert du Lundi au Samedi, de 10h30 à 19h.

Formule Banh-mi (sandwich + dessert et boisson) à 6,90e. 

Formule Porc au Caramel (plat + dessert et boisson) à 9,90e.

mardi, juin 10 2014

Salon de Thé } « Ode ô Bento » chez Sandyan

Sandyan-Bento.JPG

Bento "Okonomiyaki" servi en Février
        

Merci à la douce Darkitty ;)

     

Quand je laisse aux amis le choix de trouver un lieu pour déjeuner, je croise les doigts pour que ça ne soit pas... un salon de thé. Les salons de thé sont idéaux pour s'offrir une part de gâteau tout en sirotant un thé plutôt que pour déjeuner. Bien souvent, à midi, leur ardoise se limite aux grandes parts de tarte/quiche salées avec sa poignée de crudité (pour se donner bonne conscience). Le genre de plat qu'on improvise les lundis soirs quand on a plus d'idée... En effet, j'exagère. Peu importe le lieu, le plus important est de se retrouver. Mais n'est ce pas nettement plus agréable autour d'un bon repas ? Allons, ne me dites pas le contraire. Cependant il y a quelques salons de thé qui se démarquent par leur offre déjeuner comme le Solaneko (plat du jour), le Petit Magre (buffet ou plat du jour), ou dernièrement, Darkitty m'a amenée chez... Sandyan ;)

Le Sandyan, on ne présente plus cette bijouterie-pâtisserie bleue sortie tout droit d'un rêve d'enfant, réalisée par SANDrine Batard et YANnick Delpech (d'où le nom-valise ;) ). Les gourmands y défilent depuis Septembre 2013. Curieusement, c'est dans ce lieu dédié à la tentation sucrée que l'on trouve un déjeuner orienté "Macrobiotique" (ça fait spirituel, vous trouvez pas ?). C'est totalement improbable. Je vous avouerais que j'y suis allée à reculons : par peur d'avoir encore faim, et surtout par peur pour mon budget (hé oui, je suis comme tout le monde). Surtout que l'argument déjeuner "diététique" ne me dit rien, faisant partie de l'école épicurienne plutôt que celle orthorexique.

Rendez-vous donc au salon de thé qui se trouve à l'étage de la boutique. Il se compose de quelques tables. La couleur "rose poudré" apporte de la sérénité et une douce chaleur. La musique nous chuchote à l'oreille (Clare & the Reason, Coco Rosie...). On s'installe. La carte n'est là que pour choisir sa boisson. Un verre de blanc sec ou le thé sencha sont des compagnons parfaits. On nous apporte sans attendre ce fameux bento du mois (18e). C'est quoi le bento selon Sandyan  ? D'inspiration japonaise, c'est un ensemble de petits plats de préparations divers posés sobrement sur un plateau en bois. Les ingrédients sont de saison, et une grande partie viennent du marché Victor Hugo. Leur bento fait la part belle au végétal et aux ingrédients biologiques. La juste part de protéine étant apportée par le poisson. Le plateau est déjà très beau mais est-ce bon ?  On se jette à l'eau et puis on enfourche la première bouchée du petit Flan aux Légumes et crumble de noisette à l'encre de seiche : une légèreté, intense en goût. Du fondant et du craquant. Silence. Savoureux souvenir. On est déjà conquis avant même de passer au petit plat suivant... Ce flan fait carrément penser au chawan-mushi (flan japonais salé à la vapeur). On s'aventure ensuite par le tartare de truite fumée & yaourt au fenouil, l'okonomiyaki avec les copeaux de bonite qui dansent encore et pour finir avec le velouté de topinambour au zeste d'orange (quelle découverte cet heureux mariage !) à laper doucement jusqu'à la dernière goutte pour prolonger le plaisir... Les préjugés ont disparu, c'est rassurant comme une belle surprise ! Quand le déjeuner rime avec équilibre, saveurs et plaisir ! Ce bento est plutôt un bel hommage à la cuisine Washoku (soyez heureux d'avoir appris un nouveau mot !) que Macrobiotique.

Si les saisons varient, c'est pour éviter que l'on s’ennuie. Donc le bento change chaque mois, et aujourd'hui, on peut trouver une Raviole de carotte (un délice !), un mini-bun au nori...

               

A la fin, on est tellement comblé d'avoir si bien déjeuné et d'avoir passé un très bon moment, qu’étonnamment, la question du dessert ne se pose pas... Et pourtant, c'est l'endroit rêvé pour céder à toutes les tentations. 

      

          

Sandyan

54 bis rue Alsace-Lorraine, quartier Jeanne d'Arc. Toulouse. Tel : 05 61 21 45 64.

Bento servi seulement à l'heure du déjeuner et sur place, du lundi au samedi.

Page FB