Carnet d'une gourmande chronique...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Cocotte

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, mars 24 2011

« Viens, viens mon petit agneau, je vais te cuisiner ! »

Pour fêter la Saint-Patrick, j'avais choisi de cuisiner le traditionnel Irish Stew... Alors que l'agneau et moi, c'est une histoire qui a bien commencé avec un carré au beurre d'ail, mais qui finit comme ça, sans trop d'explication « Je t'aime pas. Tant mieux, moi non plus ! ». Je n'arrive plus à supporter un plat à base d'agneau à des kilomètres alentour.
Vengeance ! Au final, j'ai fait cette recette mais je n'ai pu goûter à un tout petit morceau. En bouche, j'adore son fondant et sa texture mais j'ai horreur de son arrière-goût et son parfum, si particulier.
              

}} Irish Stew d'après cette recette

Pour 4 fêtards. 1 h de mijotage.

  • 600 gr d'Agneau à braiser, mon boucher m'a sélectionné du collier
  • 2 cs Huile de Tournesol
  • 2 Oignons émincés
  • 1 gousse d'ail pressée
  • 1 cs Sucre Vergeoise (ou pas)
  • 2 carottes pelées, en morceaux
  • 1 blanc de poireau, lavé et émincé
  • 1 petit bouquet garni
  • 1 petit verre de whisky
  • 1 canette de 33 cl de Guinness
  • 4 pommes de terre, pelées et en morceaux
  • 1 verre de petit pois (facultatif)
  • 1 cc bombée de Paprika & un peu de muscade
  • dans une boule à thé (3 clou de girofle et 4 baies de Genièvre) 
  • Sel et poivre

Dans une cocotte, faire revenir les morceaux d'agneau avec l'huile. Les réserver et ajouter l'oignon. Dès que cela commence à dorer, ajouter l'ail pressée et le Sucre. Remettre les morceaux d'agneau, mélanger. Verser le whisky et flamber. Conseil : Si vous êtes maladroit, vous pouvez sauter cette étape.

Verser la Guinness, ajouter les carottes, le poireau, le bouquet garni, la boule de thé, le paprika et la muscade. Saler et poivrer. Laisser mijoter sagement 30 mn.

Rajouter les petits pois et les morceaux de pomme de terre et laisser encore mijoter 30 min.

Servir bien chaud. Et pour ceux qui ne supportent pas ce plat, peuvent se consoler avec une Guinness ;) Tout n'est pas perdu !

mardi, novembre 17 2009

Un sauté de veau façon lisbonne pour se réchauffer du froid arrivant à grande foulée

Chaud ! Chaud devant !  Le froid est là, et je dois m'y faire... En même temps, à Toulouse, l'automne est plutôt printanier. Mais il m'est difficile de le supporter, surtout depuis 4 ans. Mes capillaires veineux sont (trop) devenus capricieux, mes extrémités bleuissent. Alors dehors, je suis armée jusqu'au cou de vêtement protégeant des températures inférieures ou bien, dedans, je me réchauffe en tenant une tasse de thé, avec mon chat contre moi. Pour le moment, les radiateurs sont éteints...

Mais aussi, c'est la période où j'aime bien concocter des plats qui mijotent longuement ,où la chair cèdent sous le coup de fourchette... C'est le bon côté de la force obscure.

   

}} Sauté de veau Lisbonne, d'après Ipanama

Pour 6 voyageurs

     

Dans une cocotte, faire colorer une douzaine de tranches de chorizo (doux ou fort à la folie) avec une lichette d'huile. Les réserver et y faire dorer 1 kg de Blanquette Veau en cube sur toutes ces faces. Ensuite ajouter un oignon émincé et 2 gousses d'ail pressées. Bien mélanger.

Couvrir d'eau, faire dissoudre une petite boite de concentré de Tomate et un bouillon cube de légume (en fait, ce que vous avez).

Laisser mijoter tout doucement durant 1 h environ, en remuant de temps à autre pour éviter que ça accroche et ajouter de l'eau si besoin, jusqu'à que la chair se défait sous la cuillère en bois.

20 minutes avant, ajouter une douzaine d'olives et le chorizo réservé. Faire réduire la sauce jusqu'à ce qu'elle nappe la cuillère.

Servir avec soit du riz pilaf, des pâtes, des pommes de terre à l'eau, du choux-fleur vapeur, du fenouil braisé etc...

NB : on peut ajouter y avec un petit verre de Porto (rouge ou blanc) dans la recette. Perso, je n'en mets pas, je ressens pas la différence. 

 

  

+ Bonus track

Dear Reader  ::  Great White Bear