Carnet d'une gourmande chronique...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Cantine de poche

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, septembre 27 2016

Restauration rapide } La Petite Ménagerie

IMG_20160922_192701.jpg

La Petite Ménagerie, cantine de poche

La Petite Ménagerie, c'est mon coup de cœur de l'été, elle va sans doute devenir le votre pour cette rentrée et pour le reste de l'année.

Ouverte depuis début Juin et située à 2 pas du métro St-Cyprien, cette cantine de poche est une adresse lumineuse enchantée par la faune en papier, les fleurs fraîches et la vaisselle en plastique. Une ambiance qui fait penser tout de suite à Martine Camillieri, qui a passé son enfance au Vietnam.

Elle est tenue par 2 sœurs. L'ainée a géré une épicerie et magasin de déco artisanat viet et enfantine. Quant à la cadette, elle a été décoratrice dans la monde du spectacle. Elle a commencé à travailler derrière les fourneaux en faisant du catering en extra, et dernièrement, au Vélo Sentimental. 

Elles proposent une cuisine vietnamienne familiale et populaire élaborée à partir d'ingrédients locaux(viandes, légumes, herbes aromatiques). Les pickles de légumes, la nougatine de cacahuète et les graines germées sont réalisés sur place. Les plats sont concoctés avec un brin d'épices et peu relevés pourmettre en avant le goût de chaque ingrédient au lieu de les masquer. « Dans la cuisine vietnamien, il y a autre chose que la menthe et la coriandre ! » me dit l'une d'elle, ainsi on découvre la pérille (plus connu sous le nom de « shiso »), le polygonum, la coriandre épineuse, mais aussi la mélisse ou encore l'agastache, qui donnent du peps dans l'assiette et dans les papilles (cependant, attention à cette dernière ça envoie! ).

Au menu ? De la restauration rapide, donc pas d'entrée, on passe directement au plat ! Chaque jour, elles présentent 3 plats dont un végétarien, qui séduit aussi bien les carnivores que les végétariens. D'ailleurs, il n'est pas rare qu'il soit en rupture (soyez futé en réservant par téléphone). J'ai pu déguster de jolis « Banh bao » sandwichs vapeurs à s’en mettre plein les doigts, un parmentier de bœuf aux épices « pho » et christophine, un haché de tofu délicatement parfumé « façon laab » (tartare laotien), du tendron de veau grillé au galanga, la ludique salade aux boulettes de riz croustillant « Nem thadeua » à écrabouiller soi-même… Des plats savoureux  et réconfortants qui m’emportent au paradis durant la pause de midi, oui rien que ça ;)

Les desserts ont l'air simple et sont peu sucrés. Au choix, il y a un classique viet (riz gluant aux cornilles nappé de lait de coco , ché à la banane…) ou français (pannacotta au sésame noir et figue, charlotte poire-chocolat, crumble de fruits de saison...). Ne pas manquer le café vietnamien, un robusta servi dans sa cafetière monotasse, pour un moment en suspension.

La prochaine fois, je vais proposer de leur laisser mon rond de serviette ;)

         

La Petite Ménagerie

1 bis rue Pont St-Pierre, quartier St-Cyprien. Toulouse. 09 73 21 92 33
Ouvert du mardi au samedi midi.
Plat à 10 €. Plat + dessert à 12,90 €.
A emporter ou sur place. La réservation est vivement recommandée.

mardi, novembre 12 2013

Restaurant } « Senor Taco : la Street-food mexicaine s'invite à table » et petite surprise

SenorTaco-A2.jpg

       

A Toulouse, après les traditionnels jambon-beurre bas-de-gamme (mais hors de prix), les kebabs douteux, les burgers gourmets foodtrukisés... On pense avoir tout vu, tout goûté dans la street-food. Et pourtant, récemment, une spécialité insoupçonnable y commence à gagner de plus en plus le terrain : les taquéria, les restaurants à Tacos. Et si le Taco est le nouveau burger en 2014 ?! On parie ? 

       

Dans une petite rue grise, un petit resto haut en couleur se révèle : des jolies nappes mexicaines, une illustration improbables de luchadores en nuisette, des vanités vivantes, des conversations hispanophones sans sous-titre, un presse-citron sur chaque table, Adelita est toujours aussi souriante, mes ochos d'enfance... Bienvenue chez Senor Taco ! Un petit restaurant, ouvert depuis le début été, doté de 12 places dedans et 12 place dehors (Oui je sais, j'ai fait un effort de dénicher un restaurant supérieur à 12 couverts ;) ) mais il est aussi possible de commander à emporter. 

Même si Senor Taco est une nouvelle adresse. Le couple, Vianey et Laurent, n'en est pas à leur première expérience. Durant près de 9 ans, ils sont allés vers le public en faisant les Marchés dans la région toulousaine et les festivals pour faire découvrir la cuisine mexicaine. Vianey, la cheffe, a grandit dans une famille de restaurateurs. Elle a toujours su ce qu'elle voulait faire : continuer à partager les recettes familiales... sans prévoir de tomber amoureuse d'un français. 

A force d'avoir des demandes du publics pour connaître leurs futurs déplacements et événements, le couple décida d'investir dans un établissement. C'est au tour du public de les retrouver.

           

SenorTaco-B.JPGSenorTaco-B2.JPG
Bière blonde mexicaine / la sauce verte qui fait cracher le feu

Senor Taco prépare des Quesadillas et des Tamales (à commander impérativement avant jeudi pour vendredi ou samedi) . Mais comme son nom laisse le deviner, l'adresse est surtout spécialisée dans les Tacos. 

Mais qu'est-ce que c'est ? C'est un encas salé que l'on trouve à chaque coin de rue au Mexique. Il est composé d'une tortilla de maïs souple (la galette, à ne pas confondre avec l'omelette espagnole) qui est elle-même garnie de divers ingrédients (notamment d'oignon et de coriandre). Les tacos s’attrapent avec les doigts, pliés en deux. Des couverts mais pourquoi faire ?!

           

SenorTaco-C1.JPG

Les tortillas sont confectionnées et livrées par la Sandia (l'emblèmatique mexicain-ami rue Palaprat possèdant également une tortilleria). Senor Taco propose plusieurs recettes de garnitures pouvant satisfaire les curieux d'aventure, à base de produits frais et évidemment « maison » : le Mole (poulet sauce épicée au cacao), la Cochinita (porc achiote et orange), Al Pastor (porc et ananas), au Chorizo maison (très goûteux qui pique un peu), Napolito (au cactus, pour les végétariens) et la Barbacoa (effiloché de boeuf mariné aux feuilles d'avocat). Ne me demandez pas lequel est mon préféré, je les aime tous ;)

Pour compléter le repas, les tacos sont accompagnés traditionnellement de riz aux légumes (du riz au Mexique, en effet c'est curieux) et des frijoles (un mijoté d'haricot noir). 

          

SenorTaco-C2.JPGSenorTaco-C3.JPG

Vous pouvez déguster les tacos « nature » mais pour corser/relever le jeu gustatif, pensez à demander les sauces de la maison. La rouge est très savoureuse à base de tomate, ail et piment fumé. La verte est à faire pleurer, à base de purée de piment vert, hautement recommandée pour les gens souhaitant tester les limites ;) 

             

SenorTaco-E1.JPGSenorTaco-E2.JPG
Maria Bonita / Tamales sucré accompagné d'un shot maison

Côté douceur, il y a le traditionnel flan mexicain... Et si par hasard le dessert du jour est  « la Maria Bonita », il faut absolument la goûter ! C'est un curieux gâteau givré au citron vert : Derrière sa structure massif, ça a un goût d’évasion. 

       

Une adresse improbable, avec des hôtes chaleureux et une cuisine à s'en lécher les doigts. Allez-y sans attendre et/ou...       

*******

Tentez votre chance ! Senor Taco a la générosité d'offrir 2 repas pour 2 personnes, c'est-à-dire, 4 gourmands chanceux. 

Les conditions sont simples : 

1. Likez la page FB Senor Taco.

2. Multipliez vos chances en relayant le concours sur vos réseaux (Blog, Twitter, Facebook, Insta...).

3. Revenir sur mon blog pour laisser un commentaire (avec un mail valide dans la case demandée + lien sur les réseaux sociaux) pour valider votre participation. 

3 bis. Bon, si vous êtes juste lecteurs que vous n'avez pas FB et/autre, laissez juste un commentaire sur mon blog avec un mail valide (pour pouvoir vous contacter si vous êtes tiré).

Vous avez jusqu'à Lundi 18 Novembre à minuit. Le lendemain, ce sont les gérants de Senor Taco, qui tireront au sort, les noms des chanceux. 

Bonne chance !

*******

           

          

Senor Taco 

22 rue des 7 Troubadours, quartier J.Jaurès. Toulouse. Tel : 05 34 43 81 13 

Ouvert du Mardi au Vendredi, de 12h à 14h et de 18h30 à 22h30. Samedi de 12h à 22h30.

Menu de Midi : 9,40 e et 11, 40e. Menu Découverte (le soir) : 13,50e.

mardi, mai 21 2013

Pachinee Thaï Street Food

Pachinee-A2.jpg

Bienvenue chez Pachinee

Pachinee, jolie thaïlandaise, la petite vingtaine un peu timide, est tombée amoureuse d'un Français avant de l'y rejoindre, c'était il y a 5 ans. A Toulouse, elle a travaillé chez Bois et Charbon et à l'Empereur de Hué. Parallèlement, elle s'est lancée dans l'activité de Traiteur/prof de cours de cuisine thaï à domicile. Depuis l'été dernier, un bruit a circulé qu'elle s'était trouvée un petit local...  

Après des mois de travaux rocambolesques (le local était un fleuriste... sans arrivée d'eau !), Pachinee a enfin ouvert sa table thaï, en Avril au 23 rue Denfert-Rochereau. Là-bas, ni chat ni bouddha ne vous accueilleront mais une déco soignée et vintage dans l'esprit d'un bungalow-bleu comme le bord d'une plage thaï. Mais attention, c'est tout petit ! Une cantine de poche de 10 m2, cuisine comprise ! Sur place, une table de 2 fait le coin, une table de 4 pour les petits groupes et 2 mange-debouts pour les gourmets solitaires. Pour s'assurer d'avoir une table, il est évidemment préférable de lui téléphoner. A défaut, heureusement qu'on peut commander « à emporter ».

           

Pachinee-B.JPGPachinee-C3.JPG
Ardoise du jour / Infusion du jour à base de fruit de Bael

Pachinee propose de dégourdir nos papilles en Thaïlande, et parfois au Laos, aux saveurs authentiques et sincères, le temps de votre pause déjeuner. Sa petite cuisine lui permet d'établir une carte courte mais avec du choix. Le menu du jour est de 14 € avec 2 entrée, 2 plats et 1 ou 2 desserts - à choisir. Et qu'elle change selon ses envies. 

Elle n'utilise pas de glutamate, ni de mélange tout prêt et élabore elle-même ses pâtes de curry. Croyez-moi, ça fait toute la différence. Quand on est curieux de la cuisine thaï, on sait que le curry varie selon les régions. Pachinee saura vous raconter les différences et les subtilités de chacun. Mais d'abord, laissez-vous guider par la boisson maison du jour (à la carte). 

            

Pachinee-C.JPGPachinee-C2.JPG
Tom Yam Goong / Som Tam

Parmi ses entrées récurrentes, il y a le classique « Som Tam » , une salade de papaye verte épicée avec carotte, haricot plat, petites crevettes séchées et cacahuètes préparée au pilon. De sa petite voix, elle vous demandera si vous l'aimeriez « doux, moyen ou très relevé ». Si vous souhaitez « la jouer à la thai », demandez-la très relevé car plus c'est relevé, meilleure elle est ! Même si ça fait pleurer ^^  

Le « Tom Yam Goong » est une soupe chaude à base de galanga, de champignon et de crevettes, très réconfortant et si agréable. Il y a eu aussi : « Tod Man Pla » des beignets de poisson très savoureux, une délicieuse salade d'encornet qui m'a perdue en cours de route... 

             

Pachinee-D.JPGPachinee-D2.JPG
Pad Thaï / Laab Moo

Le « Pad thaï » est certes le plat national thaï mais aussi Sa spécialité. Il s'agit d'un sauté de tagliatelle de riz, tofu et crevette dans une sauce à base de tamarin. Et j'ai remarqué que la plupart des clients ne se déplacent rien que pour ça ! En effet, délicieuse et copieuse, c'est dommage de rester fidèle à ce classique car on est très tenté de découvrir l'autre plat du jour :) 

L'autre plat traditionnel est le « Laab mou ». Une salade porc hachée aux herbes servie chaud avec son petit panier de riz cristal. Devant ce plat, on est très dubitatif mais dès la première bouchée, on est en plein voyage tellement c'est parfumé. D'ailleurs, on peut s'amuser à cuisiner ses deux plats en suivant les vidéo ;) 

            

Pachinee-E.JPGPachinee-F2.JPG
Kanom Tuay / Café à la Thaï

En dessert, succombez au flan coco et à la feuille de pandan (végétalien). Et pourquoi pas atterrir avec Le Café thaï (à la carte) servi allongé, sucré et avec des glaçons. 

        

Bref, en Mai, si le Soleil ne pointe pas le bout de son nez, va déjeuner chez Pachinee ! :) 

            

                  

Pachinee Thaï Street Food

23 rue Denfert-Rochereau, quartier Belfort, Toulouse. Tel : 07 81 41 97 79

Ouvert du lundi au samedi, de 12h à 15h. 

Paiement espèce/chèque. Pas de CB et de ticket resto. Et il n'y a pas de toilettes. 

mardi, mai 7 2013

Kaïwok, un simple restaurant asiatique ?

Kaiwok-A.JPG

C'est en allant faire de la radio dans le quartier de la Concorde que j'ai repéré cette petite adresse. Petite !? Car il n'y a que 12 couverts à l'intérieure mais tout le monde préfère les places en terrasse. Une petite cantine où l'on croise des habitants du quartier et les employés alentours. 

Un chat qui vous salut, un bouddha lounge, une geisha plaquée au mur, une guirlande lumineuse qui pique aux yeux, un panda chinois sur leur brochure... La déco y est très disparate, on l'aime ou on l'aime pas... Mais il faut avouer que ça fait plutôt sourire ;) Le patron est sympa, prévenant et accueillant, ça rattrape la déco !

       

Kaiwok-B1.JPGKaiwok-B2.JPG

Bien qu'il y a des nems/rouleaux de printemps ou salades vietnamiennes... Leur carte propose des spécialités «asiatiques» à petit prix mais une carte courte ! 

Leur spécialité c'est le wok. Chaque plat est cuisinée à la commande, puisque tous les ingrédients sont pré-découpés, et n'est pas cuisinée à toutes les sauces (comme on trouve dans la grande majorité des resto). Par exemple, le poulet soit en curry-coco ou aigre-doux, le porc au caramel ou saté, le boeuf lok-lac ou encore le canard laqué, ainsi que le «Wok du Mois».

Kaiwok propose aussi de petites formules pour satisfaire les bonnes faims, comme par exemple pour le menu « Nong Khai » : 2 nems + plat au wok au choix + riz + soda pour 10,90 €, valable pour le midi et le soir.

            

Kaiwok-C1.JPGKaiwok-C2.JPG

Si c'était un banal asiatique, je n'aurais même pas pris la peine d'en parler. Le petit truc qui fait toute la différence ? Sa carte de spécialités laotiennes ! On y trouve la fameuse saucisse à la citronnelle, les travers de porc caramélisé, la soupe copieuse "Krapoun" (porc haché au saté-lait de coco et vermicelle de riz) mais surtout le laab de poulet ou de boeuf (qui est le plat national laotien) et l'incontournable "riz gluant" (je préfère son nom poétique « le riz cristal »). 

Pour moins de 10 euros (à la carte), me voilà avec mon assiette de laab/tartare de bœuf et une belle portion de riz cristal (d'ailleurs, il y en a assez pour deux grandes gourmandes). Mon tartare était assaisonné de façon délicate : menthe échalote, piment frais, citron vert et sauce de poisson et avec de graines de riz grillé croquant sous la dent. Juste assez parfumé pour ne pas noyer le bœuf. Le seul point de comparaison, que j'ai, est celui de la mère (qui rajoute de la citronnelle ciselée et de la pâte de poisson - un assaisonnement assez costaud). Bref, un plat qui ravie mon envie carnassière. 

Ma co-luncher, elle, a choisi des crevettes sautées dans une sauce sucrée-salée et relevée. Son plat était délicieux avec le riz cristal. D'ailleurs pour les plats en sauce, le riz cristal convient mieux que le riz thaï. 

           

A recommander pour les spécialités laotiennes, les plats au wok ne sont pas mal non plus. Tout ça à petit prix.

                

                  

Kaïwok

59 rue de la Concorde, quartier Concorde, Toulouse. 05 62 80 59 21

Ouvert du mardi au samedi, de 11h45 à 14h puis de 18h45 à 22h. Le dimanche, de 18h45 à 22h30

Sur place ou en emporter.