Carnet d'une gourmande chronique...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Café-Bar

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, février 12 2015

Sur le pouce } La petite restauration gourmande du Magnolia Café

MagnoliaCafe-A.JPG

Banh-mi au porc haché façon "lao"
               

La rue des Filatiers continue sa reconversion gourmande en accueillant une nouvelle adresse : Le Magnolia Café. Encore un café ? Une cantine colorée et paisible où l'on croque de réconfortant banh-mi entre autres...

                 

De par la couleur bleue turquoise de son enseigne, on y entre par curiosité. En effet, le Magnolia Café est atypique. Ce n'est pas vraiment un café ni un salon de thé. On y est accueilli par 2 pétillantes gérantes d'origine lao-thai qui nous reçoivent comme chez elles. Derrière ce joli nom floral se dévoile peu à peu un lieu assez décalé plutôt douillet et mignon (légèrement orienté kawai), Je vous avouerais que j'ai eu un petit coup de cœur pour les suspensions lumineuses en bambou venant du Laos. 

Il est midi (ou pas) et vous avez faim ? ça tombe bien le Magnolia Café vous propose des petits plats tout au long de la journée qui font voyager en Asie  : du porc au caramel, du poulet au curry en passant par la soupe de nouilles comme là-bas qui revigore. Et parfois, un plat du jour français (par exemple : gratin de pomme de terre, tagliatelle et poulet à la crème...) « Comme à la maison, on ne mange pas tous les jours asiatiques, parfois français !». Étonnamment, une phrase que je répète assez souvent de mon côté ;)

Pour ma part, leur sandwich Banh-mi m'a rendu accro(c) ! J'hésite toujours entre le poulet saté grillé ou le porc façon lao. En revanche, leur bœuf est un peu coriace. Ce sandwich d'origine franco-viet est préparé à la demande, et en plus, comme je l'aime, enfin presque ! La demie-baguette est grillée puis farcie fraîchement de concombre, de carotte râpée nature (j'aurais souhaité "aigre-douce"), de branches de coriandre qui parfument discrètement, nappé de mayonnaise (ce n'est pas une hérésie) et de viande cuite au dernier moment. La commande prend quelques minutes, une impatience récompensée par un sandwich bien gourmand qui déborde.

En bouche, on a du croustillant et du moelleux, du chaud et du frais, du végétal et de la carne, des contrastes qui font littéralement craquer ! Avant de passer à la dégustation, j'ajoute rituellement un filet de sauce Sriracha et de quelques gouttes de sauce Maggi (elle possède un parfum de nostalgie).  

Après tout ça, même on se sent rassasié, les desserts nous font de l'oeil : les brioches vapeurs sucrées (haricot rouge, taro...), les tiramisus de la maison ou encore « le fudge banane coco » à savourer à température ambiante (sortez-le un peu avant de croquer dans votre sandwich) et partager à deux (ça tient au corps !). 

Le Magnolia café est le bon spot à petit budget, avec de la bonne humeur sans limite ;) 

    

  

Magnolia Café

rue des Filatiers, quartier Esquirol, Toulouse.

Ouvert du Lundi au Samedi, de 10h30 à 19h.

Formule Banh-mi (sandwich + dessert et boisson) à 6,90e. 

Formule Porc au Caramel (plat + dessert et boisson) à 9,90e.

dimanche, septembre 7 2014

Sélection } Où bruncher à Toulouse ???

LePetitLondon-A.JPG

              

Voilà une bonne question qui revient souvent en fin de semaine ! Avant, on pouvait bruncher que dans les salons de thé (le Bapz...). Récemment, la tendance a gagné les bars, les restaurants... Bref, tout le monde s'est mis à faire des brunch, plus ou moins heureux (Pourquoi des oeufs brouillés en plus de la part de quiche ? Une tomate-mozzarella en décembre ?), plus ou moins généreux (Il est où le reste ? Planquer sous la feuille de salade ?) et surtout à tous les prix (ça coûte un bras pour des choses pas cuisinées !)...

J'aimais bien celui du Code Bar (rue Rémusat) qui proposait 3 formules malignes : assiette "Salée", assiette "Sucrée" ou assiette "Salée et Sucrée" pour environ 10e et dont l'ardoise changeait chaque dimanche selon le marché. Je fondais pour l'omelette "roulée" et légèrement baveuse à cœur, qui me rappelait mes séjours parisiens... Hélas, le Code Bar n'existe plus, remplacé par les Polissons qui proposent aussi un brunch depuis l'été dernier. Autant j'adore y déjeuner (les plats du jour sont top et leur tartare est à tomber !), mais j'avoue que leur brunch ne me séduit guère. Vous avez compris que je suis une grande amatrice, mais aussi, assez difficile en matière de brunch. Une part de quiche avec une part de salade ou du jambon serrano et tortilla espagnol, ce n'est pas une définition du brunch. 

Encore une petite pensée nostalgique envers Les Tables de la Fontaine, qui autrefois, faisait un excellent brunch varié et de qualité. Aujourd'hui, on est déçus de trouver des grandes salades et les burgers à l'ardoise. Dommage... 

              

Il m'est impossible d'élire le meilleur brunch de Toulouse. Pour moi, il n'existe pas et puis surtout on a pas les mêmes goûts, exigences (vous l'avez lu plus haut)... En revanche, rédiger une sélection d'adresse selon le profil est plus judicieux. La liste n'est pas exhaustive (évidemment, les adresses pas encore goûtées et/ou pas appréciées n'y apparaissent pas). Cette sélection s'enrichira à l'avenir au fur et à mesure des découvertes. N'hésitez pas à revenir pour jeter un coup d’œil ou à me faire part des brunchs que vous avez aimé. 

Maintenant, vous savez au moins où bruncher ce dimanche ! ;)

             

LaFianceeBrunch-G.JPGLaFianceeB2-F.JPG
La Fiancée

La Fiancée, pour les fines bouches

Ah La Fiancée... Ce salon de café a le mérite de dépoussiérer le brunch à Toulouse, qui affiche très souvent complet. Le menu change chaque semaine, il est annoncé tous les jeudis sur leur page FB. Leur brunch est composé de 5 petits plats (dont les saveurs peuvent être surprenantes voire détonnantes : huile de truffe, gremolata, badiane, menthe...) qui s’enchaînent, une boisson maison et évidemment, un café ! Attention, pas de thé. Menu brunch à 16,5e.

> La Fiancée, 54 rue Peyrolière. Quartier Daurade. Samedi (1 service) et Dimanche (3 services).

       

BeaucoupBrunch.JPGBeaucoupBrunch2.JPG
Le Beaucoup

Le Beaucoup, pour les plus difficiles

Adrien veut son camembert braisé, Clément son english breakfast, Maé sa grande salade de chèvre, Olivier son burger de boeuf, et moi, je rajoute mon grain de sel avec un œuf cocotte au foie gras et un artichaut vinaigrette ! L'impossible brunch existe et c'est au Beaucoup qu'il faut y aller. 

On n'hésite plus entre la dizaine suggestion d'assiette bien plantureuse et les 4-5 burgers (dont celui au saumon rose contrastant avec un pain-bun à l'encre de seiche qui attrape l’œil avant les papilles). Thé ou café filtre à volonté, plusieurs choix en jus de fruit (orange, pomme, pamplemouse, cranberry...). Et on finit avec l'assiette sucrée : pancake, fromage blanc et mini-pâtisserie. Compter 16e (avec un supplément pour le burger) par personne.

> Le Beaucoup, 9 place du Pont-Neuf, Toulouse. Tel : 05 61 12 39 29. Service Samedi et Dimanche. 

          

La Belle Verte, pour ceux qui ont soif de vitamine

Le brunch du dimanche est à l'image du restaurant et de ce qui est proposé en semaine : végétal, frais, coloré et varié riment avec générosité, découverte et bien-être. Ce brunch végéta*ien n'effraie personne : La clientèle est composée principalement d'omnivore que de végéta*ien. Et il n'est pas rare que le restaurant affiche très souvent complet. Grande assiette salée du jour + petite assiette sucrée + boisson chaude et jus de fruit ou verre de vin pour 19,90e. Bonus : Possibilité de brunch sans gluten, à préciser lors de la réservation. 

> La Belle Verte, 50 rue Aubuisson, quartier St-Aubin. Service le Dimanche. Réservation vivement conseillée et soyez ponctuel !

         

DeuxSurLaBalancoire-A.JPGDeuxSurLaBalancoire-C1.JPG
Deux sur la Balançoire

Deux sur la balançoire, pour les amoureux discrets

"Deux sur la balançoire" a ouvert il y a presque un an par un couple de cuisinier-pâtissière. Une cuisine mieux qu'à la maison et on a plus qu'à glisser nos pieds sous la table : ça commence par de petits viennoiseries de la boulangerie d'en face, des tartines avec des confitures mijotées par la pâtissière, suivi d'une grande assiette salée selon l'humeur du chef, boisson chaude et smoothie à volonté. Et petite pâtisserie de la maison pour finir. Formule à 18e.

> Deux sur la Balançoire, 96 boulevard Pierre et Marie Curie, quartier Minimes. Service le Dimanche. 

             

The Dispensary, en anglais dans le texte et dans l'assiette

Bruncher dans un pub anglais vous paraît saugrenu ? En effet, pour boire, il y a de quoi faire et... pour manger aussi ! Full English Breafkast avec café et jus d'orange (12,50e), le traditionnel Sunday Roast, les burgers carnivore ou végétarien avec frites maison (env. 12e) ou encore leur fameux Fish'n'Chips servi avec coleslaw et sa petite purée de petits pois (12,50e) vous feront changer d'avis ! En plus, tout est cuisiné maison. Petit détail amusant, les saucisses et le bacon anglais sont fabriqués par des bouchers anglais dans... le Gers ;)

> The Dispensary, 1 rue Marthe Varsi, quartier St-Cyprien. Service le Samedi et Dimanche.

         

La Maison Drôle, pour les locavores

A la Maison Drôle, la musique est folk, les meubles sont chinés, et dans l'assiette, chaque ingrédient vient de la région. L'adresse s'est fait connaitre avant tout pour son brunch locavore du samedi, et depuis peu, c'est aussi ouvert le dimanche. A découvrir ou à re-découvrir. Formule à 17,50e.

> La Maison Drôle, 2 rue Joutx-Aigue, quartier Carmes. Service le Samedi et Dimanche (dès fin août).

        

LePetitLondon-B.JPGLePetitLondon-C.JPG
The Petit London

The Petit London, pour les budgets serrés

C'est dans ce lieu improbable qu'on y trouve le brunch le plus sympathique de tout Toulouse ! Une formule complète à base de produits frais et fermiers proposée pour 10 € tout rond. Que demander de plus ? 

> The Petit London, 7 rue Riquet, quartier St-Aubin. Service le Dimanche. 

         

Nouveau ! } La Pente Douce, pour un blind-taste

Le premier dimanche de chaque mois, le chef Hamid Miss se fait plaisir en amusant nos papilles. Attention, ce n'est pas vraiment un brunch, mais plutôt un menu dégustation (25e sans boisson) pour un enchaînement (un enchantement ?) de petits plats que l'on découvre sur le moment. Par exemple pour commencer, on avait eu : une tranche d'andouille de Guémené s'acoquinant avec de la pomme granny, une pannacotta de fenouil et maquereau fumé, ketfa d'agneau Basque et son délicieux caviar de tomate... La qualité des ingrédients simples, les accords de goût audacieux et les cuissons parfaites ont construit l'identité discrète de la Pente douce, dont le bouche-a-oreille des gourmands ne faiblit pas.

> La Pente Douce, 6 rue de la Concorde, quartier Concorde. Service le 1er dimanche du mois. Sans réservation. Pour avoir une table se présenter avant 12h.

samedi, juin 14 2014

Bar-Pub } Sunday, Brunch & Rock'n'Roll chez The"Petit" London

LePetitLondon-A.JPG
The Petit London

Situé à 2 pas de la CAF, The Petit London malgré sa devanture et son nom, est plutôt un bar populaire où on aime se réunir entre potes. C'est une institution bien ancrée dans le paysage toulousain. On le découvre surtout durant nos années étudiantes. Quant à moi, c'était à une époque lointaine, bien avant l'existence de la ligne B du métro... Avant ce coin-là, c'était vraiment le bout du monde.

Mais depuis le fin 2013, The Petit London a changé de Propriétaire. Ne vous inquiétez pas, son nom n'a pas changé, on y entre encore par la cabine téléphonique et le café est toujours à 1€ !!! Le cadre a bougé mais il a gardé son l'esprit rockabilly avec vinyle sur les tabourets, radio vintage, nappes en petit pois et chaises/murs illustrés. On y boit toujours bien mais on y mange aussi à prix tout à fait correct. A midi, on prend le "menu Ouvrier" à 11€ (formule complète avec plat du jour qui tient au corps comme blanquette, navarin..). Le soir, on se fait plaisir avec de bons cocktails, de bonnes bières pressions tout en grignotant de la street-food (Fish'n'chips, Croque Mamie Vania...) que l'on commande via le comptoir du food-truck d'intérieur. Le plus surprenant ? C'est de la cuisine maison à base de produits frais !

        

LePetitLondon-B.JPG
Le Food Truck et sa carte street-food d'intérieur

Et dimanche dernier, il faisait une chaleur qui incitait à rester sagement chez soi... Étant une tête de mule aimant défier les éléments (mais surtout j'étais curieuse de savoir ce qui se cachait derrière leur formule brunch), j'y suis allée :)  

Pour le brunch, pas besoin de réservation, on y vient décontracté. Le service est agréable et rapide. On nous explique l'ardoise et on nous dépose tout sur notre table : l'assiette, les boissons (chaude et froide), beurre et confiture.

      

LePetitLondon-C.JPG
L'Assiette Brunch bien entourée
     
Et c'est parti pour le brunch plutôt franchouillard que briton. Il vaut mieux commencer par l’œuf fermier à la coque (posé sur un verre type "shot", ingénieux système D !). Le plat du jour de la maison est un Bœuf braisé aux trompettes de la mort (pas qu'un peu) et coquillettes qui rappelle les bons plats du dimanche en famille. C'était tellement délicieux qu'il se mange à la petite cuillère ! La Salade de chou rouge apportait un peu de couleur et de fraîcheur.

Pour clore, le Yaourt fermier, doux et délicatement sucré n'est pas maison mais comme son nom l'indique, il est fait par le fermier ;) Le Muffin du jour, bien moelleux et aussi léger qu'une plume, a un goût très familier puisqu'il vient de chez Tata Bidule ;)

Mention spéciale pour le thé glacé maison !

             

Ce généreux brunch maison et fermier est une belle surprise, et proposé à un prix très honnête de 10€ ! On ne peut pas trouver mieux à Toulouse ! C'est une jolie occasion pour offrir sa tournée à ses potes ;) Et en plus, le menu du brunch change chaque semaine, pour un plaisir renouvelé !

      

Merci The Petit London :)

        

         

The Petit London

7 rue Riquet, quartier St-Aubin/Metro François Verdier. Toulouse.

Ouvert du Lundi au Vendredi, de 10h à 2h du mat'. Samedi, de 17h à 3h du mat'. Et Dimanche, de 11h à 16h.

mardi, mai 27 2014

Resto-Bar } Un brunch comme à New-York (?) en plein coeur de Toulouse

DownTownTlse-A.JPG

           

C'est dans une rue médiévale et cachée que Le Downtown Toulouse a ouvert depuis le lendemain de St-Valentin 2014. L'un des derniers lieux qui fait bouger les foules : les clubbers, les hipters, les fashionistas et même les foodistas. Le lieu est atypique et unique : il fait 250 m2 (sans compter la terrasse), les fameuses briques toulousaines côtoient les canapés vintages avec des meubles industriels. D'après l'un des 3 associés « On souhaitait ouvrir un lieu comme on en trouve à Berlin, Londres ou New-York !». Il se veut polyvalent : la street-food s'invite à table le midi, fait coffee-shop l'après-midi, le soir on s'autorise les cocktails (la liste donne envie de tout goûter) et le grignotage de qualité.

Je vous suggère de lire attentivement la carte car elle vous donnera le sourire : chaque plat se revendique d'être la vraie recette "le vrai Chili Con Carne"," l'authentique Fish'n'Chips", "l'unique Caesar Salad", "le véritable Bagel" etc... D'un côté, ça peut rassurer. De l'autre côté, on se demande s'il y a une place pour l'innovation, des plats nouveaux... Outre quelque plat comme le South West Double Duck Burger (obligé à Toulouse), la jeune chef tient aussi à faire paraître sur la carte un burger végétarien avec steak de pois chiche, légumes, cheddar et "la véritable burger sauce maison"... Mais c'est leur brunch dominical (16e) qui a fait déplacé ma petite foule d'amis épicuriens.

        

DownTownTlse-B3.JPGDownTownTlse-B2.JPG
Boisson chaude à volonté et tartines

Les boissons chaudes (café filtre/thé au choix) sont servies all you can drink. Ce qui est une bonne surprise, pour ceux qui ont besoin d'être perfusé dès le matin avec en plus, un verre de jus de fruit (pomme, orange ou ananas) pour garder la forme.

On attaque ensuite par le sucré. Les Pancakes maison, d'une circonférence hautement respectables et de texture fluffy, sont inattendus et bienvenus car à côté le pain doré (du pain de mie toasté plutôt ?) qui fait cheap.

       

DownTownTlse-C1.JPGDownTownTlse-C2.JPG
Bagel ou Oeufs Benedict

Arrive le plat salé, où il faut choisir entre l'Omelette, le Bagel au saumon mariné ou l'Oeuf Benedict. Leur Bagel, c'est la deuxième fois que je le goûte et même constat, il aurait été meilleur si le pain était grillé ! D'après mon amoureux, griller le pain n'est pas traditionnel mais d'après moi, tradi ou pas, c'est pas grave. Griller le pain est bien meilleur : ça apporte un parfum grillé qui aiguise l'appétit et donne du moelleux :) Bon et vous, le Bagel, comment le préférez-vous « grillé ou pas grillé ?? »

Je vous avouerais que j'en attendais beaucoup, des Oeufs Benedict : Les oeufs pochés bien coulant, le bacon bien caramélisé (à choisir avec le saumon), les tranches de muffins (le pain anglais, pas le petit gâteau US) bien moelleux et généreusement nappé de Hollandais Sauce maison finement citronné. Servit chaud avec un timing parfait. Ce plat fut un énorme coup de cœur !

Cependant pour compléter l'assiette salée, il manque un peu de légumes comme une petite salade verte, une soupe de saison ou... quelques pommes de terre.

          

DownTownTlse-D3.JPGDownTownTlse-D1.JPG
Banoffee, Apple pie ou Cheesecake ??

S'il vous reste de la place, une demi-part de dessert pour finir ? Petite déception avec l'Apple Pie, délicieux mais des morceaux de pomme fondante et caramélisés entre 2 couches de pâtes feuilletés, ressemble trop familièrement à la croustade. Est-ce que Geoffrey Chauser approuverait-il cette version ? Quant au Banoffie pie, servi couché, demande un effort acrobatique de la cuillère pour arriver à la déguster mais l'effort paye car c'est l'un des meilleurs Banoffie de la ville. Oui oui, à vous de goûter !

            

Mention spéciale pour le service, personnel attentionné et attentif qui nous a fait passé un bon moment du début jusqu'à la fin. De quoi bien continuer de bon humeur son dimanche.

           

             

DownTown Toulouse

8 rue Tripière, plein centre de Toulouse. Tel : 05 61 22 16 16

Ouvert tous les jours, de midi à 2h du mat'. Brunch seulement le dimanche. Résa conseillée.

- page 1 de 3