BrulerieFilatiers-A1.JPG

La rue des Filatiers a toujours été une rue de passage. Étonnamment depuis fin 2013, elle est devenue le repère des gourmets et des gourmands « la nouvelle rue des Blanchers ». Les Bras ont hésité à venir s'y installer (finalement, retrouvez leurs capucins à 2 pas du Marché Victor Hugo). La qualité des plats de chez Monsieur Marius n'est plus à démontrer. El Diez, un bar franco-argentin a remplacé le Classico. Une Biocoop s'est installée au tour de la place de la Trinité. Maman les P'tits Gâteaux a envahit la rue de ses douceurs grâce à sa boutique/salon de thé au 40. Bientôt Coatl Fast Good Mexicain nous régalera de ses tacos et de sa quesadilla aux grillons... Mais depuis mi-Février, une Brûlerie Artisanale a posé ses sacs en toile de jute au 28 rue des Filatiers. 

            

BrulerieFilatiers-A2.JPG

La boutique aux allures sobres est tout en longueur dévoilant les différents origines des cafés et nous faisant voyager (de l'Inde en passant par la Papaousie). Au fond, La machine n'est pas là pour le décorum, c'est bien avant tout une brûlerie. La boutique reçoit des grains de café vert de différent origine pour prendre le soin de torréfier sur place.

Il y a quelques places pour s'accouder au comptoir, le temps de se retrouver autour d'un café, de compter les gens qui passent ou de refaire le monde.

         

BrulerieFilatiers-B1.JPGBrulerieFilatiers-B2.JPG

Leur espresso "BDF" exprime un nectar qui rappelle le pain de campagne grillé. Quant à moi, j'ai fondu pour leur cappuccino (2,50e) servi chaud et non brûlant. La force de ce nectar noir se mêlant à l'onctuosité du lait en fait un bon goûter. Sa mousse tempérée aux bulles fines et parfaites qui nous accompagnent tout au long de la dégustation. A la fin, on prend plaisir à attraper les dernières gouttes de café comme pour profiter à fond d'un bon dessert.

Pour ceux qui apprécient pas trop le café, le latte macchiato (3,50e) dévoile une boisson gourmande et photogénique, nature ou avec un sirop de chez Monin (essayez l'Amaretto). Les fans de Thé ne sont pas ignorés, la Brûlerie propose de découvrir les thés de Catherine Dattner.

                       

               

La Brûlerie des Filatiers

28 rue des Filatiers, entre Carmes et Esquirol, Toulouse. Tel : 09 82 4212 94

Ouvert tous les jours, fermé entre 12h et 13h30 et le dimanche.