PicSaintLoup-OOOPicSaintLoup-B

À l'issue de la journée TerroirCamp à la Cantine toulousaine, destination le Pic Saint-Loup. Cet établissement est réputé pour son chef Marc Gineste, dont sa cuisine d'antan et de saison sont joliment réorchestrées.

Établissement situé à l'écart de la Grand rue St-Michel (fourmillant de fast-food à toute heure), on s'enfonce confiant, dans une petite rue résidentielle, comme si nous rendions visite à un ami

On y découvre une grande salle, à l'atmosphère raffinée et dotée d'une vingtaine de couverts. En descendant et traversant la cuisine, se cache une terrasse/une cour très calme et bucolique. Hélas, à cause d'une menace de pluie, on nous a placé dans la salle.

La carte nous propose ce soir, un menu de marché (28 €), un menu surprise « Carte Blanche » (55 €) et la carte (entrée autour de 9-15 €, plat env. 20-25 € et dessert 9-12 €).

Nous avons pris le menu du marché qui se compose d'une entrée, plat et dessert. Ne pas se montrer difficile, il n'y a qu'un choix par plat.

                 

PicSaintLoup-CPicSaintLoup-D

Amuse bouche  À picorer à plusieurs, petits choux salés, courgettes et champignon. 

En entrée  Quand nos tableaux assiettes sont arrivées... J'ai été jalouse de voir que ma voisine avait les plus belles tranches de betterave de la tablée ;) Qu'avons-nous ? Une salade de courgette dressée sur un blinis, coiffée d'une tuile de pain et quenelle de crème délicatement fouettée. Sous les corolles de betteraves se cachent des tranches de saumon mariné fondant et quelque zeste de citron confit (j'adore) venant apostropher le plat.

                 

PicSaintLoup-IPicSaintLoup-J

Les vins (euh, je ne me souviens plus, désolée...) sont bien servis. Sauf le rouge qui avait besoin de quelque degrés en moins afin de mieux s'exprimer.

               

PicSaintLoup-EPicSaintLoup-F

Le plat  Agneau pour les autres... Il est servi rosé... Et n'avait pas cette odeur reconnaissable à des kilomètres à la ronde, qui me faisait habituellement faire la grimace (donc j'ai passé une bonne soirée ;)  )

... Et Cabillaud pour moi (oui, c'est moi, la difficile). Je me sentais gâtée. Une belle pièce de dos de cabillaud rien que pour moi. On m'a donné des couverts à poisson mais honnêtement, déguster à la fourchette m'a suffit. Sa chair se délivrait, emportant avec elle, sa nostalgie la saveur d'une saison passée (le basilic). Et la complicité des haricots coco et poireau dévoilant les prémices d'automne.

Le petite histoire n'est pas finie, une petite pastilla de poisson (derrière le cabillaud), assez costaud, a achevé ma faim (fin ?).

               

PicSaintLoup-GPicSaintLoup-H

Dessert  Financier, cannoli à la nougatine de sésame, crème glacé à la verveine et sablé et coulis de fraise (??)... Un dessert qui semble léger s'est montré généreux... Certain n'en pouvait plus... Et j'ai été stupéfaite par la crème glacée très très douce.  

Pour accompagner le café, des fondants au chocolat à l'orange et des petits cakes. 

            

Après cette expérience agréable, je vous avoue que les autres resto de ce standing, sont devenus « fades ». Donc, si vous n'êtes pas difficile et que vous souhaitez un bon moment en amoureux, en famille pour flatter votre belle-mère ou tout simplement entre amis, je vous le recommande !

              

Autre avis ? Chez Rod'n'roll.

              

                  

Le Pic Saint-Loup

7 rue Léon, Toulouse (Métro St-Michel Marcel Langer) 

Addition moyenne  env. 35 € (soir).