Mêt-2Mêt-3

Le Métropolitan, ou intimement le « Mêt », est un restaurant gastronomique situé à l'écart du centre de Toulouse avec Jérémy Morin derrière le piano, et Sébastien Gaches en maitre des lieux. 

J'avais déjà entendu de bels échos notamment chez Rod. Comme je l'avais confié à Ludovic, j'aurais aimé m'y rendre mais je savais pas comment y aller (je ne sais qu'embrayer/débrayer, c'est déjà un bon début...) et avec qui (toute seule, il serait bien dommage). De tweet en tweet, en très peu de temps, on a formé une équipe de gourmets, arrêté une date et fixé une réservation. Et ensuite, on s'est organisé pour le co-voiturage. Ah la magie d'internet...

Voilà, la semaine d'après, on se retrouve autour d'une table sur la terrasse du Métropolitan, en faisant connaissance, partageant un délicieux repas et parlant de... gastronomie et de vins !! Y'a qu'en France où l'on parle de cuisine en mangeant. C'est jamais assez prouvé.

          

Mêt-A

L'établissement est situé à l'écart du centre-ville. Pour pouvoir y aller, il vaut mieux prendre la voiture (Il y a un parking). Assez étrange comme lieu. Le restaurant est bordé d'immeubles, et se trouve dans un petit centre commercial récent. L'intérieur est comme un grand salon avec ses canapés capitonnés, son décor sombre, sa cheminée... 

On s'est rendus un midi pour découvrir son menu du jour à prix accessible. Et personnellement, de savoir que le menu suit l'inspiration du moment me plait fortement (donc les plats présentés ont des chances de n'être plus proposés...).      

Je vous avoue que j'ai eu peur de ce cliché de ces restaurants gastronomiques proposant des plats constitués de « 2 bouts de carottes et 3 petits pois »... Alors que moi, je suis une grande gourmande et je craignais d'avoir encore faim en sortant de table... Et vous allez voir que j'ai été bien agréablement étonnée ! J'adore être pessimiste, on a par la suite que des bonnes surprises :)

Le service est très présent, efficace mais discret. Avant d'attaquer chaque plat, les verres sont de nouveau à niveau, les couverts ont été changés et les miettes ont disparues... Tout ça, sans qu'on s'en aperçoive. 

              

Mêt-B

Les Mignardises Salées  Sablé aux olives, crème fouetté aux saumon, tartelette de tomate-cerise confite et pesto.

Disparues très vite en une bouchée, en compagnie d'un verre de vin blanc sec Corse. Puis, on a continué le repas avec un Beaujolais (pas ce que vous pensez, heing !).

           

Mêt-CMêt-D

La mise en bouche  Tataki de thon, caviar d'aubergine et crème de poivron.

Vous savez déjà que je n'aime pas l'aubergine... Mais associée avec le thon, ce plat a des accents japonais... C'était un délice !

                              

Mêt-EMêt-F

L'entrée du jour  Sot-l'y-laisse de dinde, velouté de girolle et écume de cantal.

L'entrée semble légère mais chaque cuillerée apporte des saveurs très marquées, par les champignons et le cantal. Un mariage très surprenant. Finalement, c'est un plat très riche et aussi très généreux. Il y a 3 sot-l'y-laisse ! 3 morceaux !! Qui n'a pas jamais rêvé d'avoir ça dans son assiette ?!  ;) 

           

Mêt-HMêt-G

Le plat du Jour  Tête de veau aux épices, purée de panais et jus de veau.

J'avais eu un grand pressentiment que la tête de veau allait être réinterprétée, ou plutôt "réincarnée". Oui, on est pas n'importe où ! Et lorsque le plat nous est présenté, j'étais ravie. La tête de veau est dressée dans une pâte filo tel un énorme friand. La pâte filo redonnait de l'appétit à ce classique de bistrot (pas très glamour à la base, faut le reconnaitre) et son côté croustillant doré flattait la vue et le palais. La tête de veau fondante se déchirait à merveille. La purée de panais très douce et crémeuse. Le jus de veau était le bienvenu.

C'est un très bon plat chaleureux alors qu'il faisait beau sur la terrasse. (Petite déception personnelle, je ne suis pas allée jusqu'au bout. Ouhhhh...)

                    

Mêt-IMêt-J

Le dessert  Bavarois au Thé Macha, crème de citron, gingembre confit et sorbet de litchi.

Un dessert très graphique. J'avoue, j'ai moyennement aimé le dessert. Plus je déguste du matcha, et plus je m'aperçois que je n'en raffole pas tant que ça... Au fait, dans ce plat, j'avais rêvé de croquer dans un bavarois parfumé au pandan... Mais c'était bien du macha qui avait de belles notes citron et de gingembre. Mais je reste envoutée par le Sorbet Litchi.

         

Mêt-LMêt-K

Mignardises sucrées  Pour clôturer ce repas et accompagner le café. Dans le pousse-pousse « Chantilly, compotée de figue et spéculoos » , pâtes de fruit et petits cakes.

          

On a passé un moment agréable autour d'un déjeuner de roi ! Ça semble frugale mais c'est une succession de bons petits plats formant un repas complet, dans un cadre idéal avec un beau temps en très bonne compagnie. Et le service est au top.

              

           

Le Métropolitan

2 place Auguste Albert, Toulouse. 05 61 34 63 11

Ouvert au déjeuner (mardi à vendredi) et au diner (mardi à samedi).

À titre indicatif : Notre déjeuner (Apéritif, vin, menu de midi à 30 € et café) env. 40 €/personne