Lucie, amour et okono... Non, ce n'est pas une erreur de balance des blancs, cet okonomiyaki est bel et bien bleu. Par quelles paires de baguette magique suis-je arrivée à ce résultat ?? Ah, ah...
D'abord, lundi soir, les nouilles-minute façon Ponyo m'a fait un bond en arrière, là où j'étais encore plus jeune et insouciante. Où la maladie ne me touchait pas (il faut être en excellente santé avant de tomber bien bas)... Je me suis souvenue de "Embrasse-moi, Lucie", à l'époque cet anime est diffusé sur La Cinq, j'adorais le moment où l'oncle préparait sa crêpe devant les clients. Ah, ça me faisait bien baver... Plus tard, mais vraiment plus tard, je tombe de ma chaise en apprenant que ça se prépare avec du bête chou et que cette sauce blanche avec lequel on traçait un dessin, n'est que familière, de la simple mayonnaise !!!

Pour avancer plus dans les souvenirs, lisez l'article de Thé et petits gâteaux.
   

Suggestion de présentation  Pour le même effet (kiss...), je vous oriente vers « la Galette au chou et au porc » de Létitia , remplacer le chou blanc par du chou rouge finement émincé (un petit quart) avec un long couteau bien affuté, il sera plus facile.

Au lieu de râper une pomme de terre, j'ai pris l'option "facile" en substituant par 2 cs de Fécule de pomme de terre.

Pour optimiser le contraste psychédélique, ajouter une tasse de petits pois verts décongelés.

Si vous n'avez pas de dashi, remplacer par du fumet de poisson ou simplement de l'eau + une pincée de sel.

Pour la sauce "okonomoyaki", prenez du ketchup.

       

Une idée en plus : après avoir copieusement englouti votre galette nippone, faites un concours de celui qui a la langue la plus bleue. : p

 

  

+ Bonus track

Générique :: Lucie, amour et rock'n'roll