Carnet d'une gourmande chronique...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Folk You !

Moi, je...

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, novembre 1 2013

Salon de Thé } Perlette

Perlette-A2.JPG


/!\ Suite au vol de deux de mes photos (dont la signature a été gommée) sur leur site Internet puis enlevées, je n'y mets plus mes pieds. 

          

En très peu de temps, la rue de la Bourse et la rue St-Ursule sont devenues une artère tendance sur Toulouse. Avec les boutiques comme Dolls and Dogs, Kaqoty et les Sqwas, BD Fugue Café... Et depuis peu, Perlette racole les gourmands avec les pâtisseries fines de Dupré. 

            

          

Le neo-retro, une nouvelle tendance ? 

Une jeune terrasse vaste baignée de Soleil, un mobilier neuf et baroque, les murs gris perlés, la musique du début du siècle dernier... Et des pâtisseries tirées à 4 épingles protégés par une grande vitre... Et si on s'arrêtait chez Perlette ? 

Perlette est un salon de thé à la déco néo-retro, cependant ça manque de chaleur, ouvert depuis mi-Septembre, proposant de re-découvrir les classiques de la Pâtisserie fine française et haut de gamme. C'est sûr, là-bas, ne comptez pas retrouver de banoffee ni de cheesecake (vous êtes trompé de maison !). 

Le service, quant à lui, est très efficace à midi qu'à l'heure du goûter. Bonjour, hé ohhh... Il y a quelqu'un ?? 

               

Perlette-C1.JPGPerlette-C2.JPG
Club "Terre" & Corbeille de pain

Au déjeuner, pas de plats de grand-mère réconfortants comme on pourrait l'imaginer mais les classiques de la pâtisserie en version salée, comme le chou garni (pesto rosso...), le clafoutis "Méditerranéen ou Façon Lorraine" (comme une quiche sans pâte), la Tatin (aubergine/oignon caramélisé ou magret fumé/pomme/noisette) ou le mille-feuille "leur club-sandwich". Servis avec une part de salade et décoré au pseudo-balsamique (attention, ça colle et ça tache). 

Je vous avouerai, qu'en général, je ne suis pas fan de déjeuner dans un salon de thé, je préfère un vrai repas. Mon club « Terre » (au rôti de boeuf et oignon caramélisé) était correcte et copieux. Cependant, il manquait de peps, un peu de moutarde ?

A noter que cette maison ouvre le dimanche pour le brunch (sous réservation). Au menu : mini-viennoiseries et tartines, salade composée, une boisson chaude et fraîche. Et une part de gâteau. L'ensemble pour 19,50e.

       

Perlette-B2.JPGPerlette-B1.JPG
Le «St-Honoré aux fruits rouges » & la Tarte Choco-noix meringuée

Pâtisseries Fines et Thés Alveus

En revanche, j'ai plus apprécié prendre mon goûter, heureusement pour un salon de thé, que déjeuner ou bruncher (ça ne me tente pas). 

Perlette propose 2 sortes de pâtisseries. Les pâtisseries individuelles de chez Dupré (5,50e la pièce), qui sont élaborées dans son laboratoire basé à Fenouillet comme le St-Honoré, le Paris-Brest, la Baba au rhum... Et Les gâteaux préparés sur place (4,50e la part) comme la Tarte Tatin, la Tarte Citron, la Pavlova ou Tarte Choco-noix Meringuée (comme un S'more).

Côté boisson, il y a les classiques café et chocolat... Laissez-vous emporter par les Thés Alveus, qui sont peu connus à Toulouse et qui vont vite devenir incontournables ! Comment ne pas succomber face à « Brise séductrice » (Thé Vert Fraise, Jasmin et Piment) ou à « Rêve de Printemps » (Thé Vert Citron et Ananas) ? Perlette propose aussi la vente en vrac. 

           

... Et Pourquoi « Perlette » ? C'est en hommage à la grand-mère du gérant. Ahhh...

             

             

Perlette

2 place de la Bourse, Quartier Bourse, Toulouse. Tel : 05 61 21 67 60

Ouvert du Mardi au Dimanche, de 10h à 19h. 

Page FB

jeudi, octobre 24 2013

Foodtruck } « Bouche B : Du bon, du burger et beaucoup de ... patience »

BoucheB-A1.jpg
Bouche B chez Bakélite

Bouche b, c'est le dernier foodtruck burgermaniac dont tout le monde parle sur Toulouse. Le camion à allure classe se rend à l'heure du déjeuner, dans les zones d'activité où il existe quasiment peu de resto/cantine d’entreprise, et pourtant ça fourmille de bouche à nourrir. Exceptionnellement, ce jour-là, Bouche B nous a donné rendez-vous, au centre-ville, chez Bakélite. 

                 

Du Rêve...

Derrière le volant, c'est Geoffroy Moulas, le jeune homme charismatique, qui a des études de finance. Un matin chez ses parents, c'est en préparant des burgers lors d’un brunch, qui a eu le déclic de se lancer dans le burger « chic et gourmet ». Et ça sera dans un camion cantine ou dit aussi "camion ambulant" que l'idée fait son chemin. Moins de risques d'y laisser ses plumes via cette forme que d'investir dans un établissement-fixe (et puis dans le centre, la concurrence se taille la part du lion : Burger’n’Co, Burger à la Une, l’Atelier du Burger…). Bouche B compte, à l'avenir, parcourir Toulouse avec 3 camions.

           

BoucheB-A2.jpg
La foule devant Bouche B

En cuisine, c’est à l’aide de Patrick Dupont « le chef », ensemble, qu’ils mettent au point une dizaine de recettes gourmets aux noms très inspirés aux garnitures très inspirants tout en revendiquant la qualité et le "fait maison". Les burgers sont proposés à des tarifs corrects. Pour une formule : un burger + des frites et une boisson, il faut compter moins de 10 euros. 

La carte Bouche B se décline aux accents terroirs : au foie gras mi-cuit pour le « Bouche à Oreille », poulet rôti & piperade pour le « Bouche basque », bacon/Rocamadour & miel pour le « Bouche Rustique »... Et même une version aux légumes grillés pour "les fines bouches". Pour accompagner la dégustation des burgers, il y a les inséparables "frites maison" aux herbes de Provence ou pour changer, des légumes : carottes en papillote ou haricots verts. 

Concernant les boissons : Coca, Fanta et compagnie... Rien de transcendant. Dommage qu'il n'y ait pas de boissons locales. 

          

BoucheOreille.jpg
Photo du burger "Bouche à Oreille" tirée du site

A la Réalité

Les photos des burgers sur leur site, avouons-le, ont produit leurs effets : on est « Bouche Bée ». Le pain de chaque sandwich a l'air d'être personnalisé pour chaque recette (par exemple, la photo du Bouche d'Automne), la garniture déborde de fierté. On était loin de deviner qu'il y a eu du stylisme culinaire tellement la promesse nous éblouit... En réalité le pain est commun à tous - du boulanger, certes, un bon point. La garniture est plutôt pudique, seule la feuille de chêne dépasse. On est un peu déçu, on fait la moue.

Autre réalité : L’attente ou plutôt l’organisation. La commande est notée sur un post-it qui adhère plus ou moins sur la barre des commandes. Y sont notés, seulement, le burger au choix + frites + boisson et c’est tout. Pas de numéro de commande ? Ni horaire ? Ni prénom ? C’est en voyant mes camarades commandés après moi puis repartir avant moi, que je me suis aperçue que des post-it ont atterri sur le plan de travail, dont le mien. Et au lieu de prendre sa place initiale (puisqu’aucun horaire est notifié), mon post-il se retrouva recalé en dernier. C’est repartir pour un tour pour moi, retenue par le comptoir (fatigue, au bord de l’hypoglycémie). Je veux bien patienter le temps qu’il faut, mais attendre du temps supplémentaire à cause d’un post-it volage, c'était insupportable que j’ai failli repartir pour aller manger ailleurs. 

 

BoucheB-B1.jpgBoucheB-C1.JPG
La carte Bouche B & le Burger "Bouche à Oreille" version réalité

En bouche, ça donne quoi ??  Après ouverture de la boîte, on est appâté par le parfum des oignons cuits. En main, le burger est juteux et dégouline le long des doigts. C’est bon, c’est gourmet. On sent bien les ingrédients : de la salade qui a gardé sa fraîcheur, le goût sucré des tomates marinées qui fait oublier largement le ketchup, les oignons au bon goût de vin blanc, la cuisson rosée du haché de bœuf, la sauce aux cèpes qui joue le rôle de signature, le pain à la mie savoureuse et le foie gras un peu mince. Un burger est un sandwich, qui se mange donc avec les doigts, mais là on s’en met partout même étant doué. Il se savoure bien calé dans sa chaise et posé devant une table avec des couverts... 

Finalement, et si ça n'aurait pas mieux au restaurant ??  

    

           

Bouche B

A midi. Lundi : Thales. Mardi : Sopra - Colomiers. Mercredi : Parc Technologique du Canal, Ramonville. Jeudi : Alten, St Martin-du-Touch. Vendredi : Microtec, Labège

Le soir. Samedi : Parking Euromaster, à emporter et livraison seulement au centre. 

samedi, octobre 12 2013

Trop Tard, c'est fini ! } Un Brunch chez Les Tables de la Fontaine

TablesFontaine-A1.JPG

A sa déco rétro et soignée, on peut imaginer que ce café élégant près de la fontaine de la Trinité a traversé les époques... Les Tables de la Fontaine a été inauguré en Novembre 2012, après des mois de travaux notamment pour construire une cuisine. La déco a été entièrement refaite, les lustres et les miroirs jouent avec les profondeurs des reflets. L'imposante verrière nous enveloppe dans l'univers des Fables... Côté cuisine, on nous propose une cuisine de bistrot simple (c'est-à-dire que l'on s'invite pour manger rapidement) à base de produits frais à des tarifs corrects. 

Chaque jour, Les Tables sert pour le petit-déj, le déjeuner (avec un menu du jour), le goûter et accueille tard le soir pour les tapas. Bien que j'y étais plusieurs fois pour déjeuner, j'ai découvert que récemment qu'il y a un brunch le Dimanche midi. Personne ne m'en a parlé, un secret si bien gardé. Un brunch constitué de divers petits plats variés qui pourrait rendre jaloux, le brunch chez la Fiancée, et dont le menu change tous les dimanches ! Avec le confort en plus. 

    

TablesFontaine-B1.JPGTablesFontaine-B3.JPG

Leur brunch est servi qu'à partir de midi jusqu'à 14h30, c'est clair ce n'est pas pour les lèves-tard : ça demande un petit effort pour sortir de la couette. Arrivés sur place, sans avoir réserver (70 couverts, il y a de la place pour tous !), on nous propose : à l’extérieure pour profiter des derniers rayons de Soleil d'Octobre ou à l’intérieure se bercer sur le confort de la banquette et de la lumière plus douce.

Sans trop tarder, la boisson fraîche du jour arrive - un jus de pomelo rose bien pulpé. On découvre la première partie du brunch, une planche en bois où sont posés de petits plats chauds et froids.

            

TablesFontaine-C1.jpg

Côté salé  Les portions pourraient être un peu plus généreuse, notamment les légumes poêlées à la coriandre qui étaient fondantes, parfumés et délicieux. Mon Filet de St-Pierre au beurre de câpres, simple mais d’une finesse. Son effiloché d’agneau si tendre avec son bon jus caramélisé. Il lui manquait plus d’une gousse d’ail confite pour rendre ce petit plat si gourmand. Les oeufs brouillés étaient corrects et bien copieux. 

              

TablesFontaine-D1.JPGTablesFontaine-D2.JPG

Côté sucré  Le yaourt fermier était si doux qu’il pouvait se déguster « nature », même sans la confiture. La salade de fruit était sans prise de risque : croquante et parfumée à la vanille. Pour finir, on avait droit à une pâtisserie :  la gaufre "réchauffée" (dit mon amoureux, pas eu le temps de vérifier qu'elle a vite disparue) ou une belle part de banoffee.   

Le service, quant à lui, est sympathique mais un peu étourdie : La corbeille de pain est arrivée alors qu’on avait largement bien entamé nos plats salés avant qu'ils refroidissent, l’absence de cuillère pour la salade de fruit ou le yaourt. Ou encore, j’ai commandé un (autre) café pour accompagner le dessert, et il est apparu bien juste après. Pas bien grave, c’était dimanche et on avait le temps. Sauf que je n’aime pas du tout réclamer quelque chose. 

Et pour ceux qui ne souhaitent pas « bruncher », ils peuvent se référer à la carte : les salades s'adaptent à votre appétit (petite ou grande), le magret est servi entier ou encore le fameux burger de Maître Renard (dont on peut choisir le fromage : Cantal, St-Nectaire, cabécou ou Camembert).

           

Un brunch pour ceux qui ont été déçus par celui de la Fiancée qui apprécieront sans doute celui-là... 

Dernière chose, si vous connaissez une autre adresse incontournable pour son brunch et qui mérite d'être connu (évitez de répondre le Bapz !), merci de partager l'info ! ;)

              

_________

Suite à un changement de gérance, le brunch de dimanche n'est plus proposé. Quel dommage !

Merci pour l'info, Eihwaz82 !!!!

           

     

Les Tables de la Fontaine

place de la Trinité, Quartier Esquirol. Toulouse. Tel : 05 62 75 51 68

Du lundi au vendredi : 9h à 2h. Samedi : 9h à 3h. ​Dimanche : 9h à minuit.

jeudi, octobre 10 2013

On fait quoi ce week'end ?? #4

les_Huiles_Vegetales_a_Metz.jpg

Ce week-end démarre exceptionnellement dès vendredi avec :

>> Faites un Trait sur l'Ordinaire avec les Huiles Végétales, le vendredi 11 et samedi 12, sur le quai de la Daurade. « les Toulousains sont invités à réaliser virtuellement sur Kinect et en Battle une recette de cuisine retransmise sur un écran géant. Essorer, couper, mélanger, assaisonner, et enfin choisir la bonne huile qui saura sublimer la recette ! » Osez participer, de nombreux lots sont à gagner ! Entrée libre.

>> Mini-Marché des Créateurs & Atelier, vendredi 11 dès 18h à 23h, aux Délices de Saturnin. Entrée libre.

>> 20e Marché d’Artisans du Chocolat, du vendredi au dimanche, de 10h à 19h, sur la place St-Georges. Entrée libre. 

>> samedi, le Dispensary "the Death Star Canteen" fête ses 2 ans !

           

N'oubliez pas vos bottes de pluie et parapluie ;)

- page 2 de 41 -